Explorons la généalogie des principaux chefs nazis : ils viennent tous de richissimes familles juives

Note de T-E : après avoir constaté qu’Hitler ne pouvait être qu’un agent dans les années 1920/1930 au regard de sa prise de pouvoir mais aussi qu’il l’était jusqu’au bout vu les décisions que lui et ses plus proches acolytes ont pu prendre pour perdre la guerre, nous allons dans cet article étudier la généalogie de ces principaux responsables du Troisième Reich pour enfoncer encore plus le clou.

Le chercheur Miles Mathis s’est penché là dessus et encore une fois en reprenant simplement ce qui était disponible officiellement, sans prendre appui de sources douteuses invérifiables. De nouveau rien n’est caché pour qui veut bien se prendre la peine de réfléchir.

Vous allez même apprendre pas mal de choses croustillantes comme le fait qu’on admet de nos jours qu’un nombre important de généraux et officiers sous l’Allemagne nazie étaient juifs, qu’on présentait un Hitler comme étant 1/4 juif dans les années 30, que le nom « Hitler » en lui même était porté par des familles juives à New York durant la même période etc. Mais ceci comme vous le verrez est assez anecdotique avec tout le reste.

La traduction nous est offerte par le BistroBarBlog qu’on remercie pour tout le travail effectué depuis de nombreuses années déjà.

 

402160

 



Généalogie d’Hitler (par Miles Mathis)



 

Comme pour certains articles de Miles Mathis, j’ai sauté les digressions généalogiques concernant des personnes qui nous sont pour la plupart totalement inconnues et dans la mesure où cela ne nuit aucunement à la bonne compréhension de la démonstration. L’article original est un PDF de 47 pages.

 

Par Miles Mathis

(première publication le 16 janvier 2017, mais beaucoup d’ajouts depuis)

Traduit par Apolline (ex-Hélios)

 

Comme d’habitude, ce n’est que mon opinion, forgée par une recherche internet que n’importe qui peut faire. Je parie que vous ne pensez pas trouver matière à rigoler ici, mais attendez la fin pour me le dire.

 

Certains semblent penser que j’ai accès à des informations internes ou à des sources que les autres ne peuvent consulter. Non. Je ne suis même pas inscrit sur les sites généalogiques. Je refuse de dépenser des sous pour ces trucs, je ne vais donc que sur les pages en libre accès. C’est pourquoi je vous donne les liens : pour que vous puissiez voir ce que je vois. Tout ce que j’ai découvert depuis cinq ans est disponible gratuitement sur internet, pour la plupart sur Wikipédia, Geni, Ancestry, Intelius ou sur d’autres sites grand public gratuits.

 

Peut-être vous demandez-vous pourquoi ils laissent ces informations visibles sur internet. Je me le demande aussi. Je pense que ces informations, si elles ne sont ni collationnées ni analysées, les aident à vendre leur divers agendas. Les rassembler, les classer et les désembrouiller prend beaucoup de temps. Ils imaginent que personne n’est capable de ce travail parce que personne ne l’a fait avant moi. Ils pensent qu’il faut être historien professionnel ou un universitaire calé et ils supposent avoir tous ces gens dans leur poche.

 

De toutes façons, accrochez votre ceinture parce que c’est reparti pour un tour.

 

Certains sites grand public admettent maintenant qu’Hitler était peu ou prou juif. C’est issu de History.com et les données sont des preuves ADN. Vous direz que je ne crédite pas ce site quand ils racontent des choses avec lesquelles je ne suis pas d’accord, alors pourquoi leur fais-je confiance ici ? Je vais vous le dire. Ce n’est pas parce que je les crois sur cette question.

 

Croire ou ne pas croire n’est pas le problème. C’est parce que je vois qu’ils cherchent à nous égarer tout en admettant les faits. Vous remarquerez que l’article veut vous faire croire qu’Hitler n’est juif que par deux lignées, tout en étant majoritairement Gentil. Ils le présentent sur un mode légèrement ironique comme un détail mineur.

 

C’est une forme de manipulation. C’est leur méthode. Nous les avons vu à l’œuvre avec Lénine et beaucoup d’autres. Ce qui m’indique qu’Hitler était probablement beaucoup plus juif que ce qu’ils admettent. Mais je ne les crois nullement sur parole de toutes façons. Je vais faire mes propres recherches à partir de zéro, comme d’habitude. Je prends cette intox comme un indice.

 

Donc rendons-nous sur Geni.com. Hitler n’était même pas vraiment un Hitler. On nous dit que la famille s’appelait au départ Hiedler. Pourquoi son père a-t-il changé de nom ? Pourquoi passer de Hiedler à Hitler ? C’était soi-disant pour évoluer au sein de l’administration autrichienne. En 1876, son père Aloïs Hiedler, 39 ans, avait atteint son grade maximum (police des frontières, douanes autrichiennes) « en raison de son éducation limitée ».

 

Pour y remédier, il fit deux choses. La première fut de modifier son certificat de baptême en précisant que Johann Georg Hiedler était son père biologique et non son parrain. La case pour le nom du père était restée vierge. Cette modification exige quatre témoins, mais seuls trois témoignèrent. On nous dit qu’ils étaient tous trois des membres illettrés de la famille et non majeurs à l’époque du décès de la mère d’Aloïs.

 

Ils n’auraient donc pas dû être qualifiés pour témoigner. Deuxième chose, Aloïs changea son nom en Hitler. On ne nous dit pas en quoi cela aurait aidé à le faire monter en grade et l’affaire n’a même aucun rapport avec le changement dans le certificat de baptême. Mais comme les deux événements se sont produits en même temps, nous pouvons supposer qu’ils ont été faits tous deux pour la même raison. Quelle était cette raison ?

 

Eh bien, je suppose que malgré le changement dans le certificat de baptême, Hiedler avait toujours un souci : son nom sonnait juif. On savait peut-être localement qu’il l’était. En fait, je soupçonne que la totalité de l’histoire Frankenberger a été introduite pour détourner l’attention [Un des fils Frankenberger aurait fait un enfant à Maria Schickelgruber, la mère d’Aloïs.].

 

Comme vous le savez peut-être, le pire scénario actuel dans la généalogie d’Hitler est que son vrai grand-père paternel soit un Frankenberger, reconnu comme juif. Je suggère que c’est inexact et qu’on l’a ajouté pour créer une impasse. Il me semble que les « Hiedler » étaient juifs et qu’il en était de même pour Maria Schicklgruber. Mais si vous vous intéressez aux Frankenberger, vous ne vous intéressez pas aux Hiedler ni aux Schicklgruber.

 

Il est possible que vous ne compreniez pas mon raisonnement, je vais donc vous expliquer. C’est parce que je pars toujours du principe que, quel que soit le sujet, les deux entrées [des moteurs de recherche] les mieux classées sont toutes deux fausses. Je l’ai toujours constaté, c’est donc une supposition logique.

 

Dans toute recherche sur internet, la vérité sera soit non répertoriée ou placée en fin de liste pour tomber dans les oubliettes. Comme l’affaire Frankenberger est presque en haut de la première page, j’ai supposé que c’était des âneries, tout comme l’histoire officielle. Souvenez-vous : les deux premières entrées, l’officielle et l’alternative sont toujours fausses.

 

Sachant que nous allons étudier ci-dessous le changement de nom de tous ces gens, faites aussi une pause pour vous poser cette question : si vous êtes un Gentil, combien de fois votre famille a-t-elle changé de nom au cours du siècle dernier ? Dans ma lignée, je n’ai trouvé qu’un petit changement : les Malloy ont laissé tomber un « l » pour devenir Maloy. Vous devriez donc trouver tout à fait suspect que tous ces nazis changent constamment de nom. S’ils étaient des gens « normaux » sans rien à cacher, pourquoi le feraient-ils ? Si l’histoire était ce qu’on nous a raconté, pourquoi les gens célèbres se sont-ils si bien dissimulés ?

 

Pour appuyer ce pressentiment, notez que le prénom du père d’Hitler est Aloïs. Ça ne fait pas vraiment autrichien, n’est-ce pas ? Plutôt français. [l’origine du prénom est controversée, il viendrait de « Louis » et on fête les Aloïs le 25 août, le jour de la St Louis]. Comme il l’écrivait au départ Aloys, ça fait encore moins autrichien. Je vous renvoie à cette page Wiki pour avoir un aperçu du nom Aloïs dans l’histoire.

 

On y trouve beaucoup de nazis, mais peu de personnalités autrichiennes. En fait, cette page est une mine d’or, pas seulement pour cet article, mais pour la question dans son ensemble.

 

(…) Bref, comme presque tous les Aloïs de la liste dégagent une connotation juive, nous pouvons donc à partir de maintenant utiliser ce prénom comme un repère probant. Plutôt que de le voir comme une variation de Louis, comme on nous le dit, nous pouvons l’identifier comme une variation d’Israël, Sion. En fait, à l’envers, Aloïs donne « Siola ». Ou Sion-là en français.

 

Et regardez la photo d’Aloïs Hitler postée sur Geni :

 

 

On peut rigoler. Ce gars n’a strictement aucune ressemblance avec Adolf Hitler ou quiconque d’autre dans la famille. Voici son autre fils, Aloïs Hitler Junior.

 

 

Zéro ressemblance. Cette photo d’Aloïs senior est bidon. Ils ont juste pris la photo de la personne à l’aspect le plus criminel de l’époque et l’ont postée comme étant le père d’Hitler. Vous ne me croyez pas si je vous dis qu’ils jouent avec nous ? Regardez là : sur la page d’Aloïs Hitler Junior, il apparaît de cette façon dans le titre : Aloïs Hitler (Matzelsberger) junior [l’un des demi-frères d’Adolf]. Quoi ? Il semble qu’on veuille nous dire que le nom de jeune fille de sa mère est Matzelsberger, mais ce n’est pas ainsi qu’on nous le donne habituellement.

 

Je le considère donc comme un indice. Sa mère est donnée comme Franziska Matzelsberger, ils veulent donc s’assurer que vous ne la ratiez pas. Pourquoi ? Parce qu’il ne pourrait être plus juif si c’était Matzoball. Nous n’apprenons rien sur elle.

 

Pas de parents. Pourquoi utilisent-ils ce nom ? Parce qu’il est presque éteint. Selon Namepedia, il n’y en a que 12 dans le monde. Ce qui indique que Matzelsberger est un nom fabriqué, utilisé uniquement par le Renseignement pour ses blagues.

 

Il est également curieux de trouver le fils d’Aloïs Hitler junior répertorié comme William Patrick Stuart-Houston. Sa vie est une autre bonne plaisanterie. Sur sa page Geni, tout est fait pour suggérer qu’il a pris les noms de sa mère Stuart-Houston, mais dans la section biographique en bas, il est dit qu’il a maquillé son nom. Par ailleurs, le nom de jeune fille de sa mère était Dowling.

 

Nous l’avons vu dans de précédents articles, comme une variante de Downing, indiquant que cette femme était de la noblesse. Néanmoins, selon Wikipédia et d’autres sources officielles, son nom n’était pas Stuart-Houston, donc la répertorier comme telle pose un problème majeur.

 

Stuart est bien entendu un nom éminent de la noblesse et quelqu’un à Geni nous donne peut-être un indice ici. Pour le découvrir, nous devons ré-orthographier les deux noms, pour obtenir Stewart-Houstoun. Nous trouvons ensuite Houstoun Stewart-Nicolson, un ami de Boswell. Son fils fut le 5ème baron Greenock et son petit-fils était l’amiral de la flotte (5 étoiles) Houston Stewart. Son fils était aussi l’amiral William Houston Stewart et il vécut jusqu’à 1901. Bridget Dowling est née autour de 1891, il nous manque donc un dernier lien final.

 

En faisant cette recherche, j’ai trouvé des choses intéressantes que je veux partager. À peerage.com, il y a une Doris Dowling, de la noblesse, décédée en 2004, fille d’un Dowling inconnu et Doris est venue aux US pour être actrice. Elle a épousé Arthur Shaw et Leonard B. Kaufman. Pourquoi son nom a-t-il été expurgé ? Est-il connecté à notre mystère ? Je le soupçonne.

 

(…) Il est difficile de toutes façons de faire cette connexion entre les Stewart et les Dowling, mais les Dowling et les Stewart ont un lien très proche.

 

Quand nous voyons donc qu’Aloïs Hitler a épousé une Dowling et qu’il a ensuite changé son nom pour Stuart (Stewart), nous devrions avoir de gros doutes. Il y a de grandes chances pour que Bridget Dowling soit étroitement reliée aux Stewart et que Stewart était une partie de son nom ou celui de quelqu’un de sa famille.

 

Il est évident qu’il fallait faire l’impasse sur tout ceci car cela signifie que le frère d’Hitler avait épousé quelqu’un de la noblesse britannique avant la première guerre mondiale.

 

(…) Mais revenons à William Patrick Stuart-Houston. Je vous suggère vraiment d’aller étudier sa page Wiki. Il est né à Liverpool. C’est curieux car la famille Houston Stewart était liée aux Stanley de Liverpool. Autrement, on ne nous dit pas pourquoi les Hitler étaient à Liverpool. Dowling était supposée venir de Dublin et Hitler bien entendu d’Autriche.

 

On nous raconte qu’ils étaient à Liverpool pour qu’Aloïs évite la conscription, mais comme ça se passait en 1911, la guerre ne commencerait qu’environ trois ans plus tard. S’il cherchait à esquiver la guerre à venir, il ne s’est pas très bien débrouillé car on nous dit qu’il retourna en Autriche en 1914 pour faire la tournée des casinos et trouver une deuxième épouse. Juste à temps pour le début de la guerre. Et oui, il était bigame.

 

[Ajout du 28 janvier 2017 : J’ai découvert d’autres preuves aujourd’hui sur le Dailymail.co.uk. Dans un article de 2014, nous découvrons que pendant son séjour à Liverpool, Aloïs « travailla dans un café juif ». Encore mieux, ils nous donnent une photo d’Aloïs Hitler jr :

 

 

Vous voyez un problème ? Elle ne correspond pas à son autre célèbre photo.

 

 

Même pas de près. On va me dire, « Ouais, il a juste vieilli et maigri ». Non, vieillir et maigrir ne peuvent changer la forme des narines. Nous avons de la chance, car ces deux photos sont prises presque exactement sous le même angle. Regardez la distance entre le nez et le coin de la bouche sur l’autre côté du visage.

 

Cela nous dit que ces deux têtes sont presque tournées selon le même angle. Mais dans la première photo, le gars a un nez large et aplati au bout. L’autre gars a un nez beaucoup plus étroit. Comme le deuxième est plus jeune, pas possible qu’il se soit fait refaire le nez pour l’aplatir et le faire plus moche. Les oreilles ne correspondent pas non plus.

 

Et nous avons encore d’autres soucis. Sur la feuille de recensement, nous le voyons inscrit comme Anton Hitler, âge 28 ans. Son fils Wilhelm figure âgé d’un mois, ce qui nous donnerait ceci en avril 1911. Mais comme Aloïs est né en janvier 1882, en avril 1911, il aurait eu 29 ans et non 28. Et son prénom n’était pas Anton. S’il était prêt à changer son prénom Aloïs pour s’intégrer en Angleterre, il aurait pris quelque chose de plus anglais, comme Arthur ou Alan ou Anthony. Pour des Anglais, Anton n’aurait pas sonné mieux qu’Aloïs (fin de l’ajout du 28 janvier 2017).]

 

On nous dit que Bridget envoya en 1929 son fils William à son bigame de père en Allemagne, mais ce n’est pas crédible non plus. Il n’aurait pas dû vouloir y aller et sa mère ne l’y aurait pas envoyé. En tout cas, William travaillait dans une banque à Berlin en 1933, mais le reste de la bio jusqu’à 1939 est contradictoire et succincte. Comme il a maintenant 28 ans, vous remarquez qu’on ne nous a rien dit sur son enfance. Nous ne savons pas où il est allé à l’école, comment il a appris l’allemand, etc.

 

Tout d’un coup en 1939, William Randolph Hearst [puissant magnat de la presse américaine – 1863-1951] le fait venir lui et sa mère aux US pour une tournée de conférences. Le thème des conférences était pro-nazi. On nous dit malgré tout que lorsque la guerre a éclaté, il s’est retrouvé coincé aux US. Il s’engagea dans l’US Navy en 1944 et servit jusqu’en 1947.

 

Bien qu’étant assistant en pharmacie, on lui aurait décerné la médaille Purple Heart [accordée aux soldats blessés]. Pourquoi aurait-il servi jusqu’en 1947 ? Juste pour pouvoir introduire ce chiffre. Il existait des lois contre le service national par des étrangers durant la guerre et l’idée que le neveu d’Hitler aurait été autorisé à s’engager dans l’US Navy en 1944 dans une quelconque capacité est au-delà de l’absurde.

 

Et quand il faisait des conférences en 1939, il disait à son audience combien merveilleux était son oncle et quelle joie était le nazisme. Souvenez-vous, Hearst était pro-nazi et c’est admis. Ce serait difficile de le nier, car des traces écrites s’empilent jusque sur la lune. Pour les effacer, il faudrait un sacré grand feu.

 

Mais vous ne le sauriez pas à partir de la page wiki de Hearst. Nous n’avons presque aucune information sur lui dans les années 1930 et 1940 et ce que nous avons est tiré par les cheveux. Sa bio stoppe quasiment en 1934 et tout ce que nous obtenons est ceci :

 

En 1934, après s’être assuré qu’une visite serait avantageuse pour les dirigeants juifs, Hearst se rendit à Berlin pour interviewer Adolf Hitler. Quand Hitler demanda pourquoi il était si incompris de la presse américaine, Hearst rétorqua, « Parce que les Américains croient à la démocratie et sont opposés à la dictature ».

 

Ce qui fait apparaître Hearst comme un anti-Hitler, mais Hearst était en fait un ami personnel d’Hitler. Pour des détails non biaisés sur Hearst, vous pouvez visiter cette pageoù les auteurs ont republié de vrais documents de l’époque.

 

La page sur William Hitler est donc un renversement complet en tous points de la vérité. On nous dit que William a épousé une femme nommée Phyllis Jean-Jacques née en Allemagne dans les années 20. Vraiment ? Pas de date de naissance précise pour cette personne ? Pourquoi ? Parce qu’est un autre fantôme. Jean-Jacques n’est pas un nom allemand et ce n’est pas un patronyme. C’est un prénom français.

 

Bien que le couple ait eu quatre fils entre 1945 et 1961, aucun n’a eu d’enfant, mettant fin à cette lignée. Pratique. J’ai tapé Phyllis Stuart-Houston de New-York dans InstantCheckmate. Elle est là, à 93 ans, mais, malgré plusieurs pseudonymes, aucune mention du nom Jean-Jacques. Tout aussi étrange est que William ne sorte pas en tant que membre de la famille. On n’y trouve qu’Alex, Brian et Louis. Pas de fils nommé Howard Ronald, agent spécial de l’IRS [le fisc américain]. Même chose sur Intelius, Pas de William, pas de Howard.

 

Mais revenons à Hitler. Le nom Hiedler est en soi incertain. On le trouve aussi dans divers documents sous la forme Hikler et Huetler. Tout ce trafic pour quelque chose qui ne devrait pas autant varier me conduit à penser que tous ces noms ont été volontairement mal retranscrits. Oui, je pense qu’ils sont tous faux, le vrai nom le plus probable étant Hiller. Vous aurez d’autres preuves qu’on nous mène en bateau dans un moment, mais pour l’instant je vais vous dire pourquoi je pense que le nom est Hiller.

 

C’est parce que les Hiller étaient des juifs renommés et riches à Vienne et en Allemagne et cela expliquerait les contacts ultérieurs d’Hitler dans ces deux endroits. Pour démarrer, voyons ce lien avec Ferdinand Hiller, 1811-1885, célèbre compositeur et chef d’orchestre. Étudiant de Hummel, il était déjà suffisamment connu à 15 ans pour rendre visite à Beethoven sur son lit de mort.

 

Il était l’ami de Spohr, Hauptmann et Mendelssohn. (On admet que Mendelssohn était juif). Hiller venait d’une famille de riches marchands de textiles. Son père s’appelait au départ Isaac Hildesheim, mais il changea de nom aux environs de 1780 pour dissimuler ses racines juives. Ce qui aidera aussi son fils, car il était lié à de précédents célèbres Hiller compositeurs, comme Johann Adam Hiller. Souvenez-vous aussi de Disraéli nous disant que de nombreux compositeurs renommés était des crypto-juifs.

 

Ce qui veut dire que le vrai nom d’Hitler n’était pas Hitler, Huetler, Hikler, Hiedler ou quoi que ce soit d’autre. C’était Hildesheim. Je pense que vous voyez maintenant pourquoi ils ont dû inventer autant d’histoires ridicules pour le camoufler. Bien que le côté maternel soit encore plus important – et nous y viendrons dans une minute – le nom Hildesheim du côté paternel aurait fait capoter toute l’affaire.

 

Vous pouvez voir que j’en suis venu à cette conclusion très vite, après un simple rapide coup d’œil à la présente preuve. Comme d’habitude, j’ai démarré la question à froid, n’en connaissant pas un iota avant aujourd’hui. C’est la manière que j’aime employer. Je ne lis l’opinion de quiconque sur le sujet, je ne fais que regarder les données de base, aussi terre-à-terre que possible.

 

Cela veut-il dire que je saute aux conclusions ? Non, ça signifie que la réponse est flagrante pour celui qui ne suit pas docilement les mensonges. Ces choses ne sont pas cachées à la vue de tous. En fait, elles ne sont pas cachées du tout. Elles sont comme les crottes du chat dans le plat à litière. Le petit gars gratte autour pour les recouvrir, mais ne s’embête pas à vérifier qu’il les a dissimulées.

 

Pour un autre Hiller juif, voyez l’écrivain socialiste Kurt Hiller. Il vivait à la même période qu’Hitler, dans l’Allemagne en pleine expansion des années 20. C’était aussi un défenseur des droits des homosexuels, qui a repris en 1929 la chaire du comité scientifique humanitaire à Magnus Hirshfeld. Ce qui indique qu’il était un éminent espion de l’époque. Il était probablement de la même famille qu’Hitler. Pourquoi je dis ça ?

 

 

 

Parce qu’Hiller a un air de famille avec Hitler. Nous n’avons pas actuellement de bonnes photos d’Hitler jeune : à mon avis, elles sont toutes des contrefaçons ou manipulées. Celle-ci est à peu près ce qu’on peut avoir de mieux. Je n’ai pas dessiné les marques sur l’oreille. Elles étaient déjà là, pour des raisons inconnues de moi.

 

Mais elles ont pu être dessinées par les muses comme un indice pour nous. Bien que les oreilles d’Hiller soient plus écartées, je pense que vous voyez la ressemblance. C’est étonnant, vraiment. Ils ont aussi tous deux de lourdes paupières qui retombent aux angles. Les nez sont identiques et la distance œil-bouche est à peu près la même. Pour voir un peu mieux les yeux d’Hitler, nous pouvons passer à celle-là :

 

 

Vous y voyez mieux comment étaient ses yeux aux lourdes paupières retombantes, même jeune. Même oreille et nez que le précédent Hitler, indiquant la même personne. Je dis ça parce que nous verrons plus loin que de nombreux Hitler célèbres ne collent pas du tout.

 

Avant, nous pouvons nous entrainer sur ces deux-là. J’ai déjà remarqué quelque chose, juste sur ces deux-là. C’est le même gars, comme je l’ai dit, mais le premier a été manipulé. Regardez l’œil à votre droite sur le premier. Il m’a semblé immédiatement étrange, mais je n’ai pu définir le problème qu’après avoir importé sa seconde photo. Ils se sont servis de l’œil du deuxième pour le coller sur le premier. Regardez de plus près :

 

 

L’œil à votre droite ne correspond pas à l’œil à votre gauche. C’est un copié-collé depuis l’autre photo et ensuite on a dessiné – au mauvais endroit – le pli de la paupière au-dessus. Je pense maintenant en fait que toute la photo a été truquée en se servant de la deuxième comme guide.

 

C’est pourquoi les yeux, joues et oreilles gauches font penser à des copies carbone. C’est pourquoi il est bien d’avoir un peintre portraitiste pour faire des analyses. J’ai même été embauché à l’occasion pour retoucher de vieilles photos, je suis donc apte à voir quand des choses ont été repeintes. Quand il y a des erreurs – même insignifiantes – elles me sautent aux yeux.

 

Mais nous verrons d’autres photos plus loin. Retournons à la généalogie. Pour un supplément sur le nom Hiller, je vous renvoie à la page wiki de ce nom qui nous vient bien en aide. Voyez Arthur Hiller, réalisateur de « plus de 33 films » (y compris Love Story), admis comme étant juif. Aucune généalogie pour ses parents. Stanley Hiller, un développeur pionnier de l’hélicoptère.

 

Notez qu’il est lié à Berkeley et au milliardaire Henry J. Kaiser. Nous venons de le voir dans mon papier sur Max Keiser. La généalogie de ce Hiller est très bien expurgée, pas de grand-parents. Aucun enfant répertorié ni de frères et sœurs, ce qui est improbable. Puis nous trouvons l’actrice Wendy Hiller, fille du grand négociant en coton Frank Hiller et épouse de Ronald Gow – fils de banquier. Sa généalogie est autrement totalement expurgée.

 

On s’attendrait à ce qu’Hiller soit un nom très courant, n’est-ce pas ? Alors demandez-vous pourquoi Wikipédia n’en répertorie que 20, dont sept figures sportives mineures. Je suggère qu’après avoir expurgé Hitler et ses relatifs lointains, il ne soit pas resté grand-chose.

 

[Ajout du 4 mars 2017 : En jouant à une ancienne version du Trivial Pursuit (édition de 1981), je suis tombé sur cette question : « dans quelle ville britannique Hitler a-t-il étudié l’art ? » La réponse ? Liverpool. Ouah. Le Trivial Pursuit est connu pour introduire de la propagande dans ses questions, mais pas des théories de la conspiration. En 1981, donc, cette bribe de savoir devait être admise. Elle est aujourd’hui rejetée par les historiens officiels rémunérés et les je-sais-tout des médias, mais nous en avons une preuve écrite.

 

Bridget, la femme d’Aloïs, écrivit un livre dans les années 30 et elle y admet qu’Adolf se trouvait à Liverpool en 1912-1913. Ces historiens soudoyés réfutent cette déclaration, en nous disant qu’elle essayait simplement de gagner de l’argent avec le livre. Peut-être, mais cela ne répond pas à la question. Veulent-ils dire qu’elle pouvait tirer davantage du livre en mentionnant Liverpool ?

 

Ont-ils la preuve qu’elle ait reçu des pots-de-vin de la part de la Chambre de Commerce de Liverpool pour cette publicité ? Non. Ils essaient manifestement de nous égarer. Nous avons donc maintenant la preuve qu’Aloïs, et maintenant Adolf lui-même, ont résidé à Liverpool. Pourquoi pas à Galway ou Glasgow ou Canterbury ? Qu’est-ce qui fait le vrai lien avec Liverpool ?

 

J’ai trouvé une probable réponse dans l’article publié après celui-ci, où j’ai été ramené à Liverpool par Stanley Hiller – le développeur d’hélicoptère – dont vous venez de faire la connaissance. J’ai parcouru sa généalogie et découvert que ce fameux inventeur américain du 20ème siècle avait une fille qui épousa un Chadwick en grande pompe à Londres.

 

Ça colle ici, parce que les Chadwick étaient non seulement originaires d’Anglesey, mais aussi de Liverpool. De plus, ils étaient de la noblesse, des baronnets qui avaient repris l’immense et impressionnant Stanley Manor à l’extérieur de Liverpool. J’ai montré qu’il y avait une connexion entre les Chadwick et les Stanley et à travers eux avec les Hiller. En fait, c’est peut-être là que Stanley Hiller a obtenu son premier nom. C’est peut-être donc pourquoi les Hitler étaient à Liverpool.

 

Il me semble qu’ils avaient des parents à Liverpool et cette parenté est tombée au bon moment. Les Stanley faisaient partie de la haute paierie depuis des siècles et avaient mis plusieurs rois sur le trône dans le passé. Bien qu’apparemment moins renommés aujourd’hui que des Spencer-Churchill, ils ont pu simplement se faire plus discrets dans une certaine mesure : garder tout l’ancien pouvoir, mais choisir de rester à l’écart des projecteurs.

 

Comme argument en ce sens, je reviens encore une fois à Bridget Hitler qui est une Dowling. Ce nom est réputé dans la noblesse, la liant peut-être aussi à tous ces gens. Les Dowling sont liés aux Stuart et par eux à tout le monde, Stanley compris. Je dirais que la présence d’Hitler à Liverpool avant la première guerre mondiale indique que les Stanley étaient impliqués dans le projet d’Hitler depuis le départ. Nous suivrons cet important indice dans des articles à venir (fin de l’ajout du 4 mars 2017).]

 

[Mathis a peut-être raison. Dans le livre « Les origines secrètes de la 1ère guerre mondiale », dont je vous ai parlé sur le blog, une certaine Venetia Stanley, aristocrate, était la maitresse de l’un des membres de « l’élite secrète », Herbert Asquith, qui organisa WW1 avec ses comparses britanniques.]

 

Nous allons passer à la lignée maternelle. La mère d’Hitler est donnée comme Klara Pölzl. Sa propre mère est Johanna Huttler ou Huettler. La sœur de Johanna est donnée comme Josepha Hiedler. Mais nous avons déjà vu, n’est-ce pas, ces noms du côté paternel. Sommes-nous supposés croire que les parents d’Hitler étaient cousins au 1er degré, ou embrouille-t-on un peu plus nos cerveaux ?

 

Je suggère la dernière hypothèse. Je suggère que ces noms devaient être expurgés dans ces situations, ils ont donc juste inséré encore une fois des variantes du nom Hitler pour occasionner une confusion supplémentaire. Je vais donc passer outre. Les indices sont plus loin dans le passé.

 

Un quadrisaïeul d’Hitler est répertorié comme Simon Pollack. Ça me semble un nom juif. Faites une recherche sur « Pollack juif » et vous trouverez littéralement des centaines d’entrées. Si nous continuons plus loin dans le temps, nous arrivons bientôt à des Haider, qui font penser à une nouvelle variante de Hitler. Ils ont pu avoir un autre nom qu’il fallait enlever. Ces Haider sont les tout premiers de la lignée.

 

Retournons donc aux trois générations Huettler. L’arrière-grand-mère d’Hitler a épousé Joseph Huettler et elle est répertoriée comme Eva Maria Decker. Mais son père est répertorié comme un Tecker. Son père est un Docker. Son père est un Dockher et son père est un Deckher. On détourne notre attention encore une fois. Les Deckher sont reliés aux Artner. Cette tentative pour nous égarer est pathétiquement faiblarde, car tous ces noms sont juifs. Decker est un nom juif courant aujourd’hui. De même pour Artner. Allez voir ce Hugo Artner, marchand juif à Stuttgart, qui aurait eu ses biens confisqués par les nazis en 1933.

 

(…) C’est très important, parce que Decker se situe dans la lignée maternelle directe d’Hitler. C’est la lignée qui décide si Hitler est juif aux yeux du judaïsme. Le nom Pollack est également dans cette lignée. Une étape en arrière de Pollack dans la lignée maternelle, nous trouvons le nom Fiechtinger, qui cherche toujours à nous égarer. Ils l’ont mal orthographié délibérément. C’est Feichtinger et c’est juif aussi.

 

(…) Mais c’est encore plus facile. La mère d’Hitler était une Pölzl, rappelez-vous. Eh bien, c’est également juif. Voyez le recensement juif de 1942 en Roumanie, où nous trouvons des Pölzl. C’est pourquoi ils veulent que vous regardiez la grand-mère paternelle d’Hitler, Schicklgruber. Si vous la regardez, vous ne regardez pas sa mère Pölzl. Ils ont besoin de l’ôter de votre vue immédiatement.

 

Alors pourquoi ne l’expurgent-ils pas mieux ? Supposent-ils que nous sommes tous idiots ? OUI ! Ils supposent que personne ne fera sa propre recherche sur cette question ou sur une autre. Ils supposent que vous irez sur des sources de seconde main et tant que ces sources feront de l’embrouillamini, ils imaginent que vous vous y laisserez prendre. Ils savent que vous n’en croirez pas vos yeux à des endroits comme Geni, alors vous chercherez sur Google.

 

Et vous trouverez deux intox : l’une, Hitler n’est pas juif du tout ; l’autre, Hitler est juif par deux lignées sans importance. De plus, ils imaginent que les seuls se posant vraiment des questions sont des Gentils et ils pensent que nous sommes bêtes à bouffer du foin.

 

Ils croient que nous ne pouvons décoder ces noms tels Pölzl ou Feichtinger comme étant juifs ou que nous les croirons pas s’ils nous disent que les noms ne sont pas juifs. Ils ont donc juste expurgé partiellement la généalogie d’Hitler à des endroits comme Geni. Ils ont pu enlever quelques noms comme Cohen ou Einstein ou Freud, mais ils laissent ces autres ci-dessus.

 

Ainsi, pratiquement sans recherche ou presque, nous avons déjà découvert qu’Hitler est juif dans toutes ses lignées ou presque. Il est juif tant du côté maternel que paternel et du côté de sa mère – le plus important – il est juif sur plusieurs lignées. Il n’y a aucun moyen qu’il l’ait ignoré. Cela étant, nous pouvons supposer que toute l’histoire sur sa grand-mère paternelle servante est également fausse.

 

Comme tous ces autres que nous avons démasqué, Hitler semble faire partie du monde des riches. Il n’aurait jamais été choisi pour son rôle s’il n’appartenait pas à ce monde. Pour avoir été choisi pour le magnifique canular du Putsch de la Brasserie [publié par le BBB en 4 parties] (également disponible en version audio), Hitler devait venir de familles juives influentes d’Allemagne et d’Autriche.

 

Si vous n’êtes pas convaincus, c’est bien. Je n’en ai pas fini. Mais si vous n’avez pas lu mon article sur le Putsch de la Brasserie, faites-le immédiatement avant d’aller plus loin. Quand des documents ont été expurgés et/ou changés, construire un dossier nécessite de compiler un paquet de preuves autour et cet article-là est une partie importante de la pile.

 

[Ajout du 3 janvier 2018 : Je viens de lire un article du Jewish Telegraph Agency du 10 mai 2017 (après avoir publié cet article), qui admet que le nom Hitler était un nom juif courant … même à New-York. Ils donnent en référence un article de leur propre journal de 1933 qui rapporte que « plus de 30 familles (juives) dans la ville » portaient le nom d’Hitler.

 

Ils tentent de le faire passer comme « ironique », mais c’est quelque chose d’autre. Ils ne nous disent pas combien de familles juives de New-York, des US ou du monde portaient les noms de Hiller ou Hildesheim. Mais je vais vous dire qu’entretemps, j’ai aussi relié le nom Hiller aux noms Heller et … Hillel. Il semble maintenant qu’Hillel soit le nom de départ d’où tous les autres dérivent. Voyez Hillel l’Ancien, en l’an 10 de notre ère, un homonyme de la plus éminente lignée de rabbins juifs de l’histoire européenne (fin de l’ajout du 3 janvier 2018).]

 

Pour compléter la pile, je vais maintenant vous montrer qu’Hitler n’était pas le seul juif : d’autres figures célèbres de l’époque l’étaient aussi, notamment Goebbels, Himmler, Hess et Eichmann. Nous commencerons par Otto Adolf Eichmann. Le premier indice est sa photo sur Geni :

 

 

Ouah. J’ai du mal à l’admettre, mais je n’aurais pu dire avant aujourd’hui à quoi ressemblait Eichmann âgé. Je ne me suis jamais intéressé à lui jusqu’à présent. Comme pour beaucoup de ces questions, je démarre de zéro. C’est probablement ce qui me permet d’avoir un regard neuf et objectif.

 

Mais nous devons admettre qu’il semble très juif au premier coup d’œil. Je ne m’en tiendrai pas là, comme d’habitude, mais je considère cette photo comme une donnée correcte. Il n’y a aucune raison de ne pas l’étudier. La seule photo d’Eichmann qui vienne à l’esprit est celle-ci dans son uniforme :

 

 

Mais là, on est fortement influencé par la tenue nazie : nous n’osons pas nous demander s’il paraît juif. On ne se pose pas la question. Je ne me la suis posée il y a seulement quelques mois. Mais aujourd’hui, je dois dire qu’il fait vraiment juif. En fait, il semble un peu ridicule dans cet uniforme. Il me rappelle quelqu’un ? Qui cela peut-il être ?

 

 

Oui, Don Knotts était juif [acteur de second ordre ayant surtout joué dans des séries TV] . En fait, Eichmann semble plus juif que Knotts, surtout ses oreilles et son nez. Et ne vous moquez pas trop fort de Don Knotts :

 

 

C’est lui avec sa femme, Loralee Czuchna. Voici la photo supposée de l’épouse d’Eichmann :

 

 

La leçon : si vous êtes un acteur juif et qu’on vous donne le choix de jouer un chef SS ou l’adjoint d’une petite ville, prenez l’adjoint. Je me sens obligé d’ajouter un peu de légèreté ou nous allons péter un plomb.

 

À propos de la femme d’Eichmann, elle constitue un indice ici. Elle n’était pas allemande. Il est admis qu’elle était tchèque et que son nom était Liebl. C’est juif aussi ! [suivent plusieurs liens le confirmant].

 

(…) La chose suivante à noter est la manière dont le côté maternel d’Eichmann a été expurgé à Geni. Seule y figure sa mère, sous le nom de Schefferling. Ses parents à elle ne sont pas donnés, nous sommes donc supposés croire que les grand-parents d’Eichmann ne sont pas connus. D’accord. Même chose du côté paternel : pas de grand-parents. Un embargo d’information total sur l’une des plus importantes figures du 20ème siècle.

 

Même son nom diffère selon les sites grand public. Sur wiki et Geni, nous le trouvons comme Otto Adolf Eichmann. À Historyplace.com, il est répertorié comme Karl Adolf Eichmann. Il auraient quand même pu se mettre d’accord. Mais ce n’est pas la seule étrange erreur. Dans ce document déclassifié du FBI daté du 15 septembre 1948 adressé au directeur de la CIA, Hoover le nomme Adolf Karl Eichmann. C’est le nom de son père.

 

Autre indice, il est admis dans ce document du FBI qu’Eichmann parlait yiddish, hébreu et plusieurs dialectes arabes. Vraiment ? Si vous souhaitez éliminer toute une race, prendriez-vous le temps d’apprendre sa langue ? Disons que vous souhaitez détruire tous les chats de la planète : apprendriez-vous à miauler ? Par là-dessus, souvenez-vous que dans la bio d’Eichmann, on nous dit qu’il a laissé tomber le lycée professionnel et qu’il a travaillé comme chef de district d’une compagnie pétrolière.

 

Alors quand et pourquoi a-t-il appris l’hébreu et le yiddish et autres dialectes arabes ? Il avait 26 ans quand il a rejoint le parti nazi et on nous dit qu’il est monté en grade grâce à sa connaissance de l’ennemi. Il devait donc connaître tout ça peu après 20 ans.

 

Et nous trouvons un autre problème dans ce document du FBI. On n’en voit pas des comme ça tous les jours. Hoover nous dit qu’Eichmann est né dans la « colonie allemande de Sarona, qui est aujourd’hui le siège du gouvernement d’Israël et qu’on nomme Hakiriya ». Mais l’histoire actuelle dit qu’Eichmann est né à Solingen en Allemagne.

 

Cela étant dit, une recherche sur Sarona s’impose. Wiki nous dit que c’est une colonie templière allemande fondée en 1871, aujourd’hui un faubourg de Tel Aviv. Elle était « un modèle pour les pionniers juifs ». Ce qui veut dire qu’Hoover a admis qu’Eichmann était juif.

 

On me rétorquera que les Templiers de Palestine étaient protestants depuis plusieurs générations. Sûrement. C’est pourquoi ils furent « un modèle pour les pionniers juifs ». Le mouvement Templier a été démarré par Christoph Hoffmann. Son frère aîné s’appelait Wilhelm Hoffmann, premier président de l’Association de Jérusalem à Berlin. Mais si vous persistez à dire qu’ils n’étaient pas juifs, répondez à ceci : pourquoi le lieu de naissance d’Eichmann est-il passé de Sarona à Solingen ? S’ils ne cachaient pas qu’il était juif, pourquoi ce changement ?

 

Voici une autre explication. Durant la 2ème guerre mondiale, on nous dit deux choses curieuses sur Sarona. La première, elle devint rapidement pro-nazie. La deuxième, en 1941, les britanniques arrivèrent et internèrent tout le village, déportant les 188 pires nazis vers l’Australie. Si Sarona était une ville de protestants millénaire, pourquoi étaient-ils pro-nazis ?

 

Selon l’histoire qu’on nous raconte, ils étaient philo-sémites [attitude favorable envers les Juifs], comme les Mormons. Ils aimaient les Juifs, voilà pourquoi ils étaient en Palestine, « faisant semblant » d’être Juifs. Alors ils n’encourageraient pas les nazis, n’est-ce pas ? Notez aussi le chiffre 188. Le un et le huit, comme d’habitude. Un autre signal confirmant un projet.

 

Et nous avons ensuite l’arrivée du mandat britannique et l’internement de tout le village comme s’il était juif. Les britanniques n’ont pas interné les nazis, ils les ont arrêtés en tant que prisonniers de guerre. Tout pointe donc encore une fois vers ces gens comme étant juifs. Et maintenant vous comprenez pourquoi ils étaient pro-nazis : le nazisme était une couverture pour le sionisme, c’est à dire les Juifs qui se rendaient en Palestine. Les chefs nazis étaient juifs, donc ces Juifs de Palestine allaient les soutenir.

 

(…) Mais retournons au nom Hoffmann. Vous vous rappellerez peut-être que le photographe personnel d’Hitler se nommait Heinrich Hoffmann. On remonte en 1921. Ce fut Hoffmann qui présenta Hitler à Eva Braun, « son assistante de studio ». C’est donc une autre coïncidence qu’Eichmann et Hitler, qui sont allés à la même école de Linz avec 17 ans d’écart, aient tous deux plus tard un lien avec des Hoffmann ?

 

Il est également étrange que nous n’ayons aucune information biographique sur Heinrich Hoffmann à Wikipédia. Ils passent rapidement dessus. À Geni, nous découvrons qu’il était le mari de Maria Baumann. C’est assez curieux, car Christoph Baumann que nous avons vu plus haut [le fondateur de Sarona] était le fils de Beate Baumann. Ce qui indique que les deux Hoffmann étaient parents.

 

Nous découvrons aussi que la mère d’Heinrich Hoffmann était une Kargl. C’est juif aussi. Voyez la galerie Georg Kargl à Vienne de nos jours. Il organise des expositions à thème juif plusieurs fois par an.

 

Saviez-vous qu’avant de devenir nazi, Eichmann travaillait pour une compagnie pétrolière américaine ? Vraiment ? Laquelle ? On nous dit que c’était la Vacuum Oil Company, mais on veut nous égarer. La Vacuum Oil Company n’existait pas dans les années 1900, après sa fusion avec la Standard Oil en 1879.

 

On rétorquera que lorsque la Standard Oil a été divisée en 1911, Vacuum est redevenue indépendante, mais ce sont des balivernes. Quoi qu’il en soit, elle refusionna en 1931, le débat est donc stérile. Eichmann travailla donc pour la Standard Oil jusqu’en 1933, il travaillait donc dans tous les cas pour les Rockefeller. C’est là en fait qu’il travaillait quand il fut « découvert ». Il est allé directement de la Standard Oil aux SS. C’est ce qui est dit dans Wikipédia.

 

Mais retournons un moment à la Vacuum Oil Company avant de poursuivre. Elle a été fondée en 1866 par Matthew Ewing et Hiram Bond Everest. Accrochez-vous. N’avons-nous pas déjà vu le nom Hiram Bond ? Oui, dans mon article sur Jack London. London fréquentait les Bond en Alaska et dans leurs ranchs de Californie. Bond était un milliardaire investi un peu partout aux US.

 

Il commença à travailler pour les Vanderbilt, épousa une Higgins et fut membre du club Edwin Booth’s Players à New-York. Edwin était le frère de John Wilkes Booth, bien sûr. [l’assassin prétendu de Abraham Lincoln en 1865] Alors qui était Hiram Bond Everest ?

 

Wikipédia lui a consacré une page, mais refuse de nous dire qui il était. [on n’y trouve qu’un extrait de son journal personnel et 5 lignes de biographie] La page est d’un ridicule complet. Geni refuse aussi de nous en parler, expurgeant sa lignée maternelle après sa mère, une Robertson. Du côté paternel, nous trouvons des Cheney, Perry et Clément.

 

(…) Voici une étrange coïncidence. L’une des familles d’ancêtres d’Hitler est donnée comme Haider, comme nous l’avons vu plus haut. Dans la généalogie d’Hiram Bond Everest, nous le trouvons comme un descendant de la famille Haiden. Il est donc curieux de trouver Eichmann travaillant plus tard pour une société fondée par Everest. En remontant dans le temps, ces Haiden deviennent Hayden, originaires de Braintree, Massachusetts. Les prénoms donnés à ce stade sont très juifs, notamment des Moïse, Hannah, Ebenezer, Ruth, Daniel, Elisha, Josiah et Jerusha. D’où venaient-ils donc avant? C’est expurgé.

 

Cela appelle une question : Hitler était-il parent de cet Everest, et étaient-ils tous deux parents du compositeur Haydn ? Le Haider de la généalogie d’Hitler est-il une retranscription de Haydn ? Peut-être. On nous dit toujours que ces relations n’existent pas, mais nous avons toujours pu montrer que c’était le cas. Ce sera pour une autre fois malgré tout.

 

Comme nous n’avons aucune information sur un possible lien entre Hiram Bond Everest et Hiram Bond, passons à la généalogie d’Hiram Bond et tentons de le rechercher en allant de ce côté-là. Il n’a pas non plus de pages d’ancêtres à Geni, mais nous pouvons dénicher une information.

 

Nous y trouvons que sa mère est Alemed Slusser, fille de Levi Lewis Slusser. Non seulement nous faisons un lien avec les Lewis, mais nous avons le prénom Levi, indiquant qu’il était juif. Une autre indication est le nom Slusser, qui était à l’origine Schlosser, signifiant serrurier. Une lignée connue de Schlosser juifs venait de Prague et elle est répertoriée dans les livres sur l’holocauste.

 

(…) En tout cas, c’est pour lui que travaillait Eichmann en 1933, quand il fut recruté pour les SS. Pensez-vous réellement que c’est une coïncidence ?

 

Mais remontons quelques années en arrière. Un autre indice est trouvé dans le fait admis qu’Eichmann et Hitler ont fréquenté la même école à Linz. Ce qui indique aussi qu’Hitler appartenait au monde des riches. Pourquoi ? Parce qu’Eichmann en faisait partie. C’était une école pour les enfants de riches.

 

Le père d’Eichmann était directeur commercial à la Linz Tramway and Electrical Company et Adolf Eichmann jouait du violon. Eichmann jouant du violon est encore un nouvel indice ici, car nous voyons de nombreux liens à des compositeurs célèbres comme Hiller, Haydn et Mendelssohn. Ces familles avaient des contacts avec les arts.

 

(…) Retournons à Eichmann. À Stormfront, la question des ancêtres d’Eichmann est abordée et la première réponse est que Eichmann ne pouvait être juif parce qu’aucun juif ne porterait le prénom Adolf. Faux. Dans de précédents articles, Josh et moi avons produit deux douzaines de célébrités juives prénommées Adolf ou Adolph. Le seul nom donné dans la généalogie d’Eichmann était Schefferling.

 

Comme les infos grand public admettent qu’on taquinait Eichmann quand il était enfant et qu’il était surnommé « le petit gars juif » par les élèves, nous devrions nous demander pourquoi. On nous dit que ces taquineries l’incitèrent à haïr les Juifs, mais on ne nous donne jamais de bonne raison sur le fait qu’on l’appelait ainsi.

 

Ce serait dû à son teint, mais ce n’est pas vraiment crédible. Je suggère que c’est parce qu’il avait une mère juive, ce qui signifierait que Schefferling est un nom juif. Je suggère aussi que le « ling » a été ajouté pour nous fourvoyer. Elle n’était pas une Schefferling, elle était une Scheffer, qui est juif.

 

OK, le gros indice suivant nous est donné à Wikipédia quand ils nous disent que la belle-mère d’Eichmann se nommait Maria Zawrzel. C’est un nouveau bidouillage ou une volontaire faute d’orthographe. Zarzal est un nom juif célèbre. Voyez Moïse Ibn Zarzal, poète et médecin du roi Henri III de Castille aux alentours de 1400.

 

Son père était le fameux astronome Abraham Zarzal. Le nom s’est transformé plus tard en Herzl, ce qui est le deuxième plus gros indice dans cette section sur Eichmann (le premier était que Hoover admette qu’il était juif). Si vous cherchez ce nom sur Wiki, on vous emmène sur la page de Theodor Herzl.

 

Qui était-il ? Il se trouve que c’est l’un des pères du sionisme. Il créa le premier congrès sioniste en 1897, qui encourageait l’émigration juive vers la Palestine et la formation d’un état juif là-bas. Herzl se servit de l’affaire Dreyfus en France pour promouvoir ses plans, comme nous l’avons vu dans l’article de Josh. Josh y démontre ce que je vous dis ici sur le sionisme : il dit explicitement dans cet article sur Dreyfus que l’événement a été fabriqué pour inciter les juifs à quitter l’Europe par la peur et à se rendre en Palestine.

 

Wikipédia admet que c’était le boulot d’Eichmann au début. Pensez-vous donc que c’est une sacrée coïncidence si la belle-mère d’Eichmann porte le même nom que ce gars Herzl, avec juste l’orthographe déformée ? Pensez-vous vraiment qu’il n’y a aucune relation ?

 

(…) Bon, passons à Eva Braun. Sa mère était Fanny Kronberger. Ce qui nous fait penser à la patineuse Lily Kronberger, n’est-ce pas ? Elle était juive. Encore mieux, dans le American Jewish Yearbook [annuaire juif américain], vol.14, 1912, nous découvrons qu’en Autriche, Leopold Kronberger reçut le titre de conseiller du tribunal le 20 octobre 1911. Juste en passant, cet annuaire est un compte-rendu des événements importants concernant les Juifs. On admet que le célèbre physicien Hans Kronberger était juif et pour couronner le tout, il était de Linz, la ville où Eichmann et Hitler sont allés à l’école.

 

Il me semble que le physicien Hans Kronberger de Linz est relié de près à Eva Braun. Leurs deux généalogies sont expurgées, mais pas très bien. Hans est né en 1920 ; Eva Braun en 1912. La mère d’Eva se nommait Franziska et elle est née en 1885, selon Geni. Dans d’autres généalogies de l’époque et du lieu (Vienne), nous trouvons plusieurs Hans Kronberger en lien avec Franziska Kronberger. Par exemple, nous trouvons un Hans Kronberger, père de Hans, fils et frère de Franziska.

 

(…) Une autre chose curieuse est que l’oncle d’Eva s’appelait Aloïs Winbauer, nous trouvons encore ce prénom. Son activité est donnée comme bijoutier – une autre activité juive bien connue. Winbauer est un nom juif aussi. Regardez cette page Geni sur Martin Winbauer, qui non seulement admet que ce Winbauer était juif, mais qu’il a pu être relié à Eva Braun. Sont mentionnés également des tests ADN effectués sur elle, qui confirment aussi un sang juif.

 

Ce qui nous amène à cet article de 2014 dans le London Independant dont je n’avais pas connaissance. Les tests sur Braun ont été effectués par Britain’s Channel4 et ils ont confirmé un héritage ashkénaze. Comme pour l’ADN d’Hitler, l’article tente d’interpréter le résultat en minimisant sa signification. Les auteurs échouent à le faire, à mon avis.

 

On nous dit qu’un « interlocuteur de Channel4 » (qui?) a dit qu’Eva Braun était catholique et qu’il y avait peu de chance qu’elle ait su pour ses ancêtres. D’accord. Et c’est basé sur quelle preuve ? Juste sur la parole d’un interlocuteur ?

 

Une autre chose intéressante est que des cheveux supposés appartenir à Hitler ont été vendus à Channel4 par David Irving pour 3000 livres, mais ils se sont révélés des faux. Ce qui confirme également ma lecture sur Irving dans de récents articles.

 

[Ajout du 16 février 2017 : pendant que j’étudiais les photos truquées d’Hitler pour un autre ajout que vous trouverez à la fin de cet article, j’ai parcouru certaines photos d’Eva Braun, qui – bien que non truquées – sont très intéressantes pour une autre raison. Il est possible qu’elle avait une sœur jumelle. On sait qu’Eva avait une sœur, Gretl, supposée de trois ans plus jeune.

 

Il est aussi admis qu’elles se ressemblaient beaucoup. Ce qui n’est pas toujours admis, c’est que beaucoup de gens les confondaient. Mais sur cette page de Fold3.com [page supprimée aujourd’hui] l’auteur l’admet, montrant que de nombreuses photos ont été mal étiquetées au cours des années. Nous trouvons aussi des photos des sœurs ensemble, ce qui suggère qu’elles pouvaient être jumelles.

 

 

Ces deux-là ont été prises à Kehlsteinhaus et il est confirmé que ce sont bien Eva et Gretl – bien que l’auteure suppose Eva à gauche. Je serais assez d’accord car la jeune femme de gauche semble avoir des cheveux clairs et on sait qu’Eva était blonde. Mais l’auteure admet ensuite la confusion habituelle en postant ces deux autres :

 

 

L’auteure dit qu’elles ont probablement été prises le même jour, à cause de la robe et qu’on les identifie habituellement comme figurant Eva. Cependant, elle se demande si ce n’est pas Gretl en se basant sur des détails de la robe. Je pense qu’elle a raison, car les fleurs n’ont pas une forme ronde mais une forme d’étoile. Elle a de bons yeux.

 

Avant de poursuivre, notez deux autres choses à propos des deux premières photos. Vous remarquez qu’elles sont presque habillées comme des jumelles. Oui, les dessins des robes sont un petit peu différents, mais c’est très subtil. Il n’y a pas que les dessins qui sont presque identiques, la coupe aussi. Les manches et l’empiècement sont identiques et elles semblent de la même longueur. Mais il y a autre chose : elles se font fait la raie du même côté, au même endroit.

 

Les cheveux semblent de la même longueur, avec le même volume de bouclettes. Elles portent même des montres identiques au même poignet. Mais ces deux photos n’ont pas été prises le même jour, comme on pourrait le penser. Bien que le mur en brique soit le même, indiquant la même maison, ce n’est pas le même jour, indiquant qu’elles ont porté plusieurs fois la même robe en même temps. Comment le sais-je ? Pouvez-vous le trouver ? Je vous laisse un moment.

 

Avez-vous trouvé ? Sur la photo de droite, Gretl ne porte pas de montre.

Des sœurs dans la vingtaine qui ne sont pas jumelles sont normalement plutôt indépendantes. Elles n’aiment pas avoir exactement la même apparence. Il est donc très curieux de trouver ces sœurs s’habiller de manière si semblable.

Mais retournons sur la page de Fold3. L’auteure nous donne ensuite cette photo :

 

 

C’est l’une des photos emblématiques d’Eva, mais elle montre Gretl. Eva elle-même l’a étiquetée comme Gretl dans son album de photo personnel. On s’y ferait prendre. Si c’est Gretl, elle ne ressemblait pas juste à Eva, elle ressemblait presque exactement à Eva.

 

 

Vous direz que nous avons plusieurs photos des sœurs ensemble, mais l’auteure admet qu’il y en a beaucoup aussi qui sont mal étiquetées. Elle montre que dans de nombreuses photos où les deux jeunes femmes sont ensemble, la seconde est la meilleure amie d’Eva, Herta Schneider, et non Gretl. Une photo qu’elle ne mentionne pas est celle-ci, très célèbre :

 

 

Oh mon Dieu ! Quel trucage débile ! C’est supposé représenter les trois sœurs, avec Gretl au milieu [et Eva à notre droite]. Pour commencer, remarquez qu’Ilse est éclairée par notre gauche, alors qu’Eva l’est par notre droite.

 

L’endroit le plus lumineux sur Ilse est sa joue droite, alors que l’endroit le plus lumineux sur Eva est sa tempe gauche. Comment est-ce possible ? Et pourquoi Gretl est-elle de deux tons plus foncés qu’Eva ? Elle n’est même pas de la même nuance de gris, surprenant. « Photoshoppez » cette photo et faites une analyse de couleur.

 

Je n’ai pas à le faire, car je le fais avec mes yeux. Ce qu’il faut regarder, c’est la couleur des tons moyens, comme la démarcation entre le visage et les cheveux. Eva est beaucoup plus jaune, alors que Gretl est plus bleue. Vous allez dire, « t’es fou ? C’est une photo en noir et blanc. Comment peux-tu y voir du bleu ou du jaune ? » Parce que, souvenez-vous, dans une photo, le noir n’est pas l’absence de couleur, c’est toutes les couleurs à la fois. Alors, tout comme pour une peinture, vous pouvez avoir un noir plus ou moins chaud.

 

Si vous avez un programme simplifié comme GIMP, il est programmé pour lire une photo de ce genre comme n’ayant pas de couleur, dans quel cas vous ne pouvez faire une lecture de couleur. Il suffit donc d’ajouter une nuance sépia et d’ajuster ensuite les niveaux de couleur dessus, qui vont montrer l’imposture. Si tout ça vous dépasse, regardez simplement le chemisier de Gretl.

 

Regardez de près la ligne au-dessus de son épaule. Voyez-vous comme cette ligne est tranchée ? Demandez-vous pourquoi elle est beaucoup plus tranchée que celles sur les chemisiers des autres femmes. Le flou de ce chemisier ne correspond pas au flou du reste de la photo, indiquant des manipulations.

 

Ce qu’on voit ici, c’est qu’ils ont pris deux photos différentes d’Eva et les ont transférées sur la même photo. Sur l’une, les sourcils d’Eva sont plus foncés et ils ont foncé ses cheveux après. Mais les nez sont identiques. Vous direz, « Si ce sont des jumelles, pourquoi ne pas les photographier ensemble?

 

Pourquoi coller deux photos d’Eva ensemble ? » Parce que s’ils font ça, vous voyez que nous avons deux jumelles identiques ici. Ils ne veulent pas que les sœurs se ressemblent, car cela soulève des questions comme les miennes. Il vaut donc mieux présenter des photos manipulées, où ils ont foncé Eva, accentué ses sourcils et effectué d’autres changements au labo. Cela rend les sœurs assez ressemblantes, mais pas trop.

Les voilà, de nouveau habillées comme des jumelles :

 

 

Vous direz, « Oh, je peux les différentier. C’est Eva derrière. » Vous avez peut-être raison et ce serait mon idée aussi, mais vous devez admettre étrange de trouver deux sœurs supposées avoir 3 ans et demi d’écart s’habiller à l’identique. Ce serait déjà assez étrange si elles étaient enfants, mais à 18 ans ou à l’âge de la photo ? Et ont-elles l’air d’avoir 3 ans et demi d’écart ? Je dis non. Gretl aurait 16, disons, pendant qu’Eva en a 19 et demi. C’est possible, mais il est aussi possible qu’elles aient toutes deux 17 ans et qu’elles soient jumelles.

 

Pourquoi cela a-t-il de l’importance ? Parce que c’est un nouvel indice qu’elles font partie d’un grand projet du Renseignement. Ce dernier aime les jumeaux, comme nous l’avons vu dans de nombreux autres articles.

 

Mais nous n’en avons pas fini. Notre auteure admet qu’il existait une troisième sœur qui ressemblait beaucoup aux deux autres. C’est supposé être elle sur l’avant-dernière photo, mais comme elle est manipulée, ce pourrait être n’importe qui. Étrangement, Wikipédia ne donne pas la date de naissance d’Ilse, juste l’année. Elle est supposée de 3 ans plus âgée qu’Eva. Mais nous n’avons aucune photo convaincante des trois ensemble. En voici une qui est du pain bénit pour nous :

 

 

Mais cela ne fait qu’ajouter au mystère, car il semble que nous ayons quatre clones, toutes portant une tenue avec le même motif. Les deux femmes à l’avant me paraissent des jumelles, car je ne vois rien qui les différencie sauf que l’une a les cheveux relevés. Les deux autres sont in-identifiables, mais elles ont les mêmes vêtements et les mêmes cheveux.

C’est supposé être elles trois avec leur mère :

 

 

Mais c’est un autre collage pourri. Les quatre visages ont une lumière différente et les flous ne correspondent même pas. Demandez-vous en plus qui est Eva. Je dis que la sœur du milieu est celle qui ressemble le plus à Eva, mais c’est problématique parce que la 1ère sœur est la plus blonde, même ses sourcils.

 

Mais si la première sœur est Eva et la seconde Gretl, alors Gretl ici ressemble plus à Eva qu’Eva elle-même. Mais cela n’a pas vraiment d’importance. Si l’histoire était vraie, ils n’auraient pas besoin de manipuler ces photos, nous savons donc que ce sont des faux. Pour cacher quoi ? Je ne sais pas, mais peut-être des triplées. L’avant-dernière photo indique une sorte de programme utilisant des multiples, ce pourrait donc être tout autant des triplées que des quadruplées.

 

Avant d’en finir avec cet ajout, je souhaite que vous alliez sur la page de Ilse à Wiki, où nous découvrons que son premier emploi était avec un médecin juif nommé Martin Levy Marx. Allez aussi sur la page de Gretl, où son mari s’appelle Hermann Fegelein, dont les parents ne sont curieusement pas mentionnés. Sur Geni pas de mère répertoriée ni de grand-parents de l’un ou l’autre côté. Wikitree n’a rien sur lui. Fegelein est-il un nom juif ? Je supposerais que oui (fin de l’ajout du 16 février 2017).]

 

[Ajout du 14 février 2018 : Je devais ajouter ça ensuite, parce qu’au moment où j’écrivais cet article en 2017, je n’avais honnêtement pas connaissance de ce que je vais vous raconter maintenant. L’un de mes lecteurs m’a envoyé un lien. Si vous pensiez donner à Hitler une sorte de réputation d’étalon et faire des triplés à Eva en couchant avec elle, repensez-y. Comme presque tous ceux que nous avons étudiés, il s’avère qu’ Hitler était homosexuel.

 

Eva et ses jumelles n’étaient que des façades. C’est admis depuis des années par les sites grand public, mais je ne l’apprends que maintenant. Lisez ce compte-rendu du Guardian de 2001, qui fait la promotion d’un livre soigneusement documenté de Lothar Machtan, historien allemand respecté, « Le secret d’Hitler : la double vie du dictateur ». Nous y découvrons que le chef des sections d’assaut, Ernst Röhm, est également admis comme étant homosexuel.

 

L’article suggère que Hess l’était aussi et qu’Hitler et lui étaient amants. Il existe une série de rapports de police documentant l’homosexualité d’Hitler – car c’était alors un crime. Ces rapports ont été publiés en Italie « il y a quelques années », mais pour une certaine raison ne l’ont pas été en allemand ni en anglais. Je pense que nous pouvons en imaginer la raison.

 

Si vous ne voyez pas ce que je veux dire, rappelez-vous juste que la plupart des acteurs sont homosexuels. Ils l’ont toujours été et le sont toujours. Par conséquent le fait que tous ces gens étaient homosexuels n’est qu’un autre indice qu’ils étaient des acteurs. Vous direz que même si la plupart des acteurs sont homosexuels, cela ne veut pas dire que la plupart des homosexuels sont des acteurs. J’ai retourné mon syllogisme.

 

Qui est exact. Dans la plupart des cas je ne serais pas autorisé à le faire, pour une question de logique. Pourtant dans ce cas, où nous avons tellement d’évidences que ces gens étaient acteurs, nous pouvons vraiment utiliser cette découverte de l’homosexualité d’Hitler comme une preuve de notre théorie. Pris tout seul, cela ne prouverait rien, mais pris comme un indice parmi d’autres, c’est tout à fait utile.

 

Cela non seulement colle au profil dans le cas présent, cela colle au profil dans presque tous les cas étudiés au fil des siècles. Les acteurs homosexuels juifs représentent quoi ? …. 00001 % de la population ? Et presque tous ceux que nous avons examinés s’accordaient à ce profil.

 

Quand nous nous retrouvons donc à rechercher un nouveau cas en apparence similaire aux anciens cas – c’est à dire bourré de mensonges, d’inconsistances et d’impossibilités et quand nous découvrons que les médias officiels admettent que l’individu impliqué est à la fois homosexuel et juif, il serait stupide de ne pas regarder à la probabilité qu’il ait été aussi acteur. C’est la bonne logique de la situation.

 

Je vous encourage aussi à lire les pages Wikipédia sur « la sexualité d’Hitler » [Liens en anglais  et en français] et sur le livre de Machtan. Les deux sont de pathétiques détournements d’attention car elles ne fournissent aucune réfutation. On nous dit qu’une majorité d’historiens croient qu’Hitler était hétéro, mais on ne nous dit pas qui sont ces historiens ou pourquoi ils le croient.

 

Il n’y aurait aucune preuve qu’Hitler était homosexuel, ce que vous savez maintenant être faux. Machtan a publié des tas de preuves, que Wiki écarte d’un geste de la main. Et il n’y a pas que Machtan à avoir compilé des preuves. Voyez par exemple cet article de 2016 par Siobhan Mulcahy sur l’Irish Examiner, où nous lisons ceci :

 

Dès le début de la guerre, il avait des relations sexuelles avec un coursier, Ernst Schmidt, qui dura presque 6 ans. Ce n’était pourtant pas une relation exclusive et on pense qu’Hitler avait « des relations sexuelles avec un officier ». Le Renseignement américain a découvert plus tard qu’Hitler n’eut jamais de promotion durant WW1 en raison de son « orientation sexuelle » et qu’il fut arrêté à Munich en 1919 pour « pédérastie et vol ».

 

En effet, un ancien nazi, Otto Strasser, disait qu’au moment où Hitler devint dirigeant du parti nazi en 1921, « ses gardes du corps et chauffeurs personnels étaient presque exclusivement homosexuels ». Deux de ces gardes du corps, Ulrich Graf et Christian Weber, étaient destinés à satisfaire les besoins de leur patron quand c’était nécessaire.

 

Nous y trouvons aussi la confirmation d’une relation homosexuelle de longue durée avec Rudolf Hess. Tout à fait amusant, nous lisons que Hess se faisait appeler Fraülein Anna et Black Emma par les autres dirigeants nazis. Tout ceci était si évident et si étalé au grand jour qu’un journal de l’époque nommait les leaders nazis « la confrérie des folles ». Mais même si le Renseignement américain était au courant de l’orientation d’Hitler, Wiki passe son temps à le nier.

 

Pourquoi ? Parce que ça ne colle pas avec le récit traditionnel, qui a fait son boulot de manière fabuleuse jusqu’à aujourd’hui. Si une mince fraction des médias grand public commencent à admettre qu’Hitler était homosexuel et juif, le château de cartes s’écroulerait. Quelqu’un pourrait faire le rapprochement, comme moi, et la totalité de l’histoire du 20ème siècle tomberait en ruines juste quelques années après l’avoir quitté. Wiki doit donc intervenir et tenter de tout blanchir, ce qu’il fait – comme à l’accoutumée – très mal.

 

Et cela soulève une très pertinente question : pourquoi le Renseignement mondial ne fait-il tout simplement pas taire toutes ces rumeurs, récits et livres ? Eh bien, il semble qu’ils aient fait une erreur, car c’est comme s’ils pensaient pouvoir y arriver en manipulant simplement les divulgations. Il est bien plus facile de contrôler une fuite et de la déformer que de carrément tout stopper. Une répression énergique tend à échouer, mais le Renseignement est devenu maître de la manipulation. Nous le voyons ici, où nous trouvons Mulcahy et Machtan qui semblent déformer leurs propres recherches.

 

Je dis « semblent » parce que je soupçonne que quelqu’un d’autre les a manipulées après coup. Nous savons que le Renseignement a la capacité d’ajouter ce qu’ils veulent, que ce soit dans les médias imprimés, les livres ou à la TV. Nous ne devrions donc pas supposer automatiquement que ces écrivains sabrent leurs propres thèses. Nous devrions plutôt supposer qu’ils ne peuvent empêcher le Renseignement de s’y introduire et de réécrire de la manière qu’il leur plait. C’est ma supposition quand Mulcahy nous dit qu’Hitler aimait les fillettes de l’école catholique et qu’il devint plus tard un « hétérosexuel réticent ».

 

De même sur The Guardian, en disant qu’Hitler a tué pour dissimuler son homosexualité et a accepté d’envoyer les homosexuels dans les camps de concentration « pour cacher ses propres tendances ». Rien de tout ceci ne s’accorde aux autres preuves ; pas plus qu’il ne s’accorde à l’histoire truquée que je démêle à votre intention. Cela trahit plutôt l’influence d’une main extérieure et si nous sommes attentifs, nous pouvons presque voir un agent insérer ces phrases via l’informatique depuis Langley ou Vauxhall (fin de l’ajout du 14 février 2018).]

 
Voyons Rudolf Hess. C’est également ridiculement facile. Sa grand-mère maternelle est répertoriée sur Geni comme Adelheid Ferber. Ferber est un nom juif. Voyez la célèbre auteure Edna Ferber, reconnue comme étant juive. Elle a écrit « Géant » [dont est tiré le film avec James Dean], Cimarron, Show Boat.

 

La mère d’Adelheid était une Gladitsch, probablement juive aussi. Nous trouvons aussi les noms de Munch, Richter, Hertel, Pröhl et Buhler. Hess se maria avec Ilsa Pröhl, également orthographié Proehl. Proehl est un nom juif. Voyez la page wiki de Friedrich Gutmann, ou nous le trouvons comme directeur de Pröhl et Gutmann, une grande banque d’Amsterdam après WW1.

 

C’était aussi un grand collectionneur d’art. Son père avait fondé la Dresdner Bank et la famille était juive. Bien qu’on prétende qu’il s’était converti (sur wiki, on nous dit que son père Eugen avait abandonné le judaïsme), il aurait été assassiné à Theresienstadt par les nazis parce qu’il était un juif richissime, ce que nous devrions trouver suspect. À voir pour une autre fois.

 

Notez le nom Hertel. Ce devait être probablement Herzl, que nous avons vu plus haut. Ce qui voudrait dire que Hess était apparenté à Theodore Herzl, ce qui n’est pas du tout surprenant. La généalogie de Herzl ne remonte pas aussi loin (1745), mais par une autre coïncidence, la Hertel du côté de Hess se nommait Johanne Hertel. L’épouse de Herzl s’appelait Johanne Herzl.

 

Et pour le nom Richter ? Juif aussi. Une recherche sur « Richter juif » montre que des gens montent au créneau en hurlant que Sviatoslav Richter n’était pas juif. Mais il l’était. Il n’y a qu’à aller sur Geni et trouver sa grand-mère maternelle. Elle n’a pas elle-même d’ancêtres, mais ils disent bien qu’elle était une Reinke. C’est juif.

 

(…) Nous trouvons le nom Münch dans sa généalogie. Probablement juif aussi. Il est admis, par exemple, que la plupart des employeurs du peintre Edward Münch étaient juifs et qu’il descendait du peintre Jacob Münch et de l’historien Peter Andreas Münch. Une recherche sur « généalogie de Jacob Münch 1776 » nous montre que sa mère était une Krefting et son épouse une Barclay. Sa grand-mère maternelle était une Arbien.

 

Il descendait aussi des Felber, qui est une variante de Ferber (voir ci-dessus). Les Ferber étaient parents des Helmich. Tous ces noms sont juifs. Mais le plus gros signal d’alarme peut-être est le nom Barclay, qui à l’évidence n’est pas norvégien. Nous avons parlé de la banque Barclay, qui était à la fois Quaker et juive – le nom Quaker cachant les racines juives. Les Barclay faisaient du commerce d’esclaves à grande échelle en Jamaïque. Voici une gravure de David Barclay :

 

 

Ce n’est pas un nez vraiment anglais, d’accord ? Je doute aussi qu’il soit originaire de Norvège.

(…) OK, passons à Joseph Goebbels [ministre de la propagande].

 

 

On a fini ? Je peux partir ? Je me sens un peu nauséeux. Je préférais encore ces types en nazis malfaisants qu’en acteurs juifs. On s’appuyait au moins sur du solide. Pour démarrer avec celui-ci, je vous renvoie à cet article de 2016 sur The Guardian. La secrétaire de Goebbels, 105 ans [elle décèdera le 30 janvier 2017, à 106 ans], démarre l’interview avec ceci :

 

La seule chose qu’on puisse dire sur Goebbels est que c’était un acteur hors pair.

 

Ils postent une vidéo d’elle et cette citation sert de sous-titre. Ouah. Je vous recommande de le lire plusieurs fois et de noter la formulation précise. Elle ne dit pas « une chose », elle dit « la seule chose« .

 

Elle dit aussi, « Il descendait les marches comme un petit duc« . Et, « On lui faisait probablement une manucure tous les jours ».

 

Plus loin, parlant de sa prestation au Palais des Sports de Berlin en 1943, elle dit,

 

Aucun acteur n’aurait mieux fait que lui pour métamorphoser un être civilisé et sérieux en un harangueur de foules vociférant.

 

Elle prend donc le temps de dire deux fois dans cette interview qu’il est un acteur.

 

Elle confirme aussi qu’il marchait en claudiquant. Je pense qu’il nous faudrait des images de film à ce sujet : était-ce une claudication ou juste un déhanchement de comédien ?

 

On trouve un autre indice sur cette page du Guardian. Notez que tout en bas il y a quatre liens complétant ce récit. Le dernier est un article de Roy Greenslade intitulé « Comment la propagande influença aisément les britanniques pendant la guerre ». Le furent-ils vraiment ? Manière de parler ?

 

OK, maintenant passons à la généalogie. La première chose trouvée est que le nom de jeune fille de l’épouse de Goebbels [Magda] était Ritschel. Je vous laisse une seconde pour voir ce que j’ai vu… vous avez vu ? Souvenez-vous de Guy Ritchie ?

 

Coïncidence, d’accord ? Je pense qu’ils sont tous deux en lien avec la famille Rich de la noblesse britannique. Ils ont tout expurgé autour de cette question, comme vous pouvez l’imaginer, il faudrait donc beaucoup de temps pour le prouver. Oskar Ritschel est un fantôme, ce qui rend les choses difficiles.

 

Mais nous avons bien un Oskar Ritschel, marchand, qui est arrivé aux US en 1891. Encore mieux, nous trouvons un Ritschel sur cette page pour la famille Frankel. Il y a d’autres noms associés sur la même page comme Meyer-Halevi, Schloss, Guggenheim, Fischl, Brandeis, Wehle, Goldmark, Weisz, Wolf, Spiro et Dembitz. Oooh, ça pourrait dire quoi ?

 

Qu’on nous emmène vers les influents rabbins de Prague des 17 et 18ème siècles, dont certains se nommaient Ritschel. Mais cela n’a presque plus d’importance, car Wikipédia admet maintenant que Magda Goebbels a été adoptée par son « beau-père » Richard Friedländer, « un magnat juif du commerce du cuir ».

 

Ils admettent aussi ceci depuis cette année :

En 2016, il a été rapporté que Friedländer pourrait être le père biologique de Magda. La carte de résident de Friedländer, retrouvée dans les archives berlinoises, déclarait que Magda était sa fille biologique. La carte a été découverte par l’auteur Oliver Hilmes.

 

Ouah. Donc, dans tous les cas, le père de Magda était juif. Pourquoi ce récent changement dans l’histoire ? Probablement parce que quelqu’un a suggéré qu’il valait mieux laisser le nom de Friedländer porter le chapeau plutôt que celui de Ritschel. Ils voulaient éviter que quelqu’un fasse ce que je viens de faire – lier les Ritschel aux rabbins de Prague et donc aux Rich d’Angleterre.

 

Et pour la mère de Magda ? Elle est donnée comme une Behrend, mais aucun parent répertorié. Également juif. Voyez Isaac Behrend, un célèbre banquier juif qui a travaillé à la cour d’Auguste II le Fort, de Saxe. Voyez aussi Jeanne Behrend [ci-dessous], pianiste juive, protégée de Josef Hofmann.

 

 

Voyez aussi le général Hermann-Heinrich Behrend de la Wehrmacht pendant la seconde guerre mondiale, non admis comme juif, bien sûr, mais on ne nous la fait pas. Sa page wiki est très curieuse, car bien que lieutenant pendant la 1ère guerre mondiale et major général pendant la 2ème, sa « section carrière » ne mentionne que la première guerre.

 

Il y a aussi Geneviève Behrend, un autre agent secret évident. On ne sait rien de son enfance ni de ses parents, semble-t-il, bien qu’elle ait vécu jusqu’en 1960. Je suppose que ses archives ont été détruites pendant le séisme de San Francisco ou dans un incendie déclenché par des grenades.

 

Elle débuta comme protégée de Mary Baker Eddy, tout aussi suspect. Puis elle passa à Abdul Baha et au bahaïsme [religion abrahamique] – une autre grande imposture, mais au moins cela la relie à Israël. Comme elle ne se sentait pas encore assez comblée dans le genre tordu, elle changea pour Thomas Troward et Mystic Christianity. C’est lui qui inspira le film de 2006, Le Secret[le fameux film sur la pensée positive et la loi d’attraction] un vrai châtiment pour tout chercheur.

 

(…) Dans un de mes récents articles sur Mark Twain, nous avons découvert que la demi-sœur de Magda Goebbels s’appelait Ariane Tebbenjohanns, partie en Amérique pourépousa un espion nommé Sam Shepard [pas l’acteur contemporain]. Elle était la fille d’un richissime industriel de Düsseldorf.

 

Qui était-ce ? Oskar Ritschel en personne, qu’on a vu plus haut. Son nom de jeune fille n’était donc pas Tebbenjohanns. Ce devait être son premier mari. Néanmoins, on admet qu’Ariane était très riche, ce qui veut dire bien sûr que Magda Goebbels l’était aussi. Nous pouvons donc supposer que Goebbels l’épousa pour son argent ou qu’il en avait déjà beaucoup – et probablement les deux. Mais cela contredit la bio, qui nous dit que le père de Goebbels, Fritz, était ouvrier d’usine.

 

Comment le fils d’un ouvrier avec cinq frères et sœurs a-t-il eu les moyens de faire 6 ans d’études universitaires et d’épouser ensuite une jeune et riche jeune femme ? Il l’épousa en 1930 n’ayant rien fait d’autre jusque-là que de travailler pour les nazis.

 

On ne s’enrichit pas en éditant des journaux et en faisant des allocutions gratuites pour un parti ouvrier. Elle ne l’épousa pas pour son physique. Ce n’était pas non plus pour son pouvoir. En 1928, le NSDAP [parti national-socialiste ou parti nazi] n’avait retiré que 2,5 % des votes. Vous me direz qu’il l’a épousée après les élections de 1930, mais ils s’étaient rencontrés et fiancés avant les élections. Le succès de ces élections ne pouvait l’avoir influencée.

 

Une autre preuve, notez que sur la page wiki de Goebbels, ils la nomment Magda Quandt. C’est très étrange. Comme elle avait divorcé, son nom n’était plus légalement Quandt. C’était le nom de son ex-mari. Mais ils ne devraient pas non plus nous donner ce nom car cela signifie que nous pouvons retrouver le premier mari Quandt d’Ariane. Supposant qu’elle était une jeune femme super-riche, nous devons chercher un gars riche né avant 1900.

 

 

Ce serait Günther Quandt, né en 1881, dont le père, Emil Quandt, épousa la fille d’un millionnaire du textile et reprit la société. Günther avait donc 20 ans de plus que Magda. Les Quandt approvisionnèrent l’armée allemande en uniformes pendant la 1ère guerre. La famille Quandt était à l’époque l’une des plus riches d’Allemagne : leurs descendants figurent toujours parmi les 8 plus riches familles allemandes.

 

Et nous trouvons en fait Magda Goebbels sur sa page, mon idée était donc la bonne. Son fils Herbert devint directeur de l’AFA, un fabricant de batteries, qui en 1890 faisait partie du conglomérat de la Deutsche Bank avec Siemens et AEG. Un rapport de 2011 concluait :

« Les Quandt étaient inséparablement liés aux crimes des nazis ».

 

Mais nous savons maintenant qu’il y a un truc qui cloche. C’est quoi ?
Avant d’aller plus loin, je veux être sûr que vous compreniez ce que nous venons de mettre en lumière. Joseph Goebbels a épousé Magda Quandt en 1930, alors qu’elle avait 29 ans et lui 33. Son premier mari était milliardaire, l’un des cinq hommes les plus riches d’Allemagne – qui avait signé de gros contrats militaires. L’un de ses trois fils avait Magda pour mère : Harald Quandt. Elle est donc restée liée à cette famille après le divorce.

 

Et nous sommes encore supposés croire que Joseph Goebbels était éditeur et orateur d’un parti ouvrier ? Cette ex-femme de milliardaire s’est tout d’un coup mariéeau tribun plein d’avenir d’un parti ouvrier ? Dois-je vous rappeler que les ouvriers étaient les ennemis politiques des milliardaires ?

 

Les Quandt sont réputés pour avoir utilisé une main-d’œuvre d’esclaves dans leurs usines. Voyez le documentaire allemand de 2007, Le silence des Quandt, diffusé sur une station de TV publique. Les Quandt n’auraientsûrement pas soutenu des crétins du parti ouvrier, n’est-ce pas ?

 

Je vous ai donné beaucoup de preuves dans de précédents articles que des milliardaires infiltraient et démolissaient les partis ouvriers depuis le début des années 1800. C’est ce qui s’est passé pour le marxisme et même chose pour le socialisme en Amérique. Ils fabriquaient simplement de faux partis ouvriers et c’est ce que nous voyons encore une fois ici. Le Parti Nazi a été construit de zéro par les agents des milliardaires.

 

Comme Hitler, Goebbels est un agent très flagrant et je doute qu’il se soit même marié à Magda Quandt. L’ensemble fait maintenant penser à une pièce de théâtre – comme la secrétaire de Goebbels tentait de nous le dire. Magda jouait un rôle tout comme Joseph, et les enfants faisaient probablement partie aussi de la mise en scène.

 

Miles démontre ensuite que les Quandt étaient d’origine juive.

 

(…) Qu’en est-il de Goebbels lui-même ? Sa généalogie est expurgée au-delà de son père du côté paternel, ce qui est un signal d’alarme. Sa mère était une Odenhausen et sa grand-mère une Cörver. Nous trouvons ici les Odenhausen reliés aux Cossmann, Halfmann et Appel.

 

Tous des noms juifs. Comment le sais-je ? Parce que c’est une page des archives tchécoslovaques sur l’holocauste. En cherchant Cörver, nous trouvons un article dans le American Jewish History Quarterly sur Neiman-Marcus par Don Cörver. Nous trouvons une Anna Cörver at Jweekly.com en 2011 qui fait sa communion juive. Et ainsi de suite.

 

Dans un précédent article sur Lénine, j’ai découvert que Goebbels était à ses débuts un protégé de Max Freiherr von Waldberg, admis juif, qui était son professeur en 1920 à Heidelberg. Ils admettent aussi que Goebbels était le protégé d’un autre enseignant, Friedrich Gundolf, également juif.

 

Waldberg recommanda Wilhem von Schutz comme sujet pour la thèse de doctorat de Goebbels et c’est ce qu’il fit. Comme Schutz est un autre compositeur, cela colle avec l’un des thèmes ici. Cette personne est expurgée de tous les sites généalogiques et de Wikipédia, mais le wiki allemand nous dit que son père était un Jacob Schutz, élevé à l’aristocratie en 1803. Ce que vous pouvez ne pas savoir est que ce nom était au départ Schutzjude, signifiant juif protégé. Il a été raccourci plus tard en Schutz (« protégé »). C’est un nom juif courant aujourd’hui.

 

(…) On nous dit que ces années-là, Goebbels était amoureux d’une juive, Else Janke, mais cela veut juste dire qu’elle lui servait de couverture à l’université.

 

Ce qui suit est un autre gros problème pour les écrivains, car Goebbels est supposé avoir déjà écrit des trucs anti-sémites dans ses années de jeunesse. Et il n’eut pourtant aucun problème avec Waldberg, Gundolf ou Janke. Étrange. Je suggère que ces premiers écrits ont été trafiqués ensuite pour s’accorder au récit.

 

J’en ai fini avec Goebbels, passons au dernier nom célèbre que j’aborderai ici : Heinrich Himmler. Son grand-père maternel était Franz Aloïs Heyder, nous retrouvons donc encore ce nom. Avec ces grand-parents on se heurte à un mur, mais on nous dit que la grand-mère était une Hofrichter.

 

Nous sommes donc supposés croire que la mère de ce personnage célèbre ne savait pas qui étaient ses grand-parents. Sa grand-mère paternelle est donnée comme une Kein, par ailleurs expurgée. C’est probablement une manipulation de Klein. Nous trouvons cependant que son arrière-grand-père était un Hettinger, pas un Himmler, donc une nouvelle fois nous avons un nazi célèbre qui se cache derrière un faux nom. Il semble que le nom Himmler vienne de son arrière-grand-mère paternelle, mais pourquoi ? Wikipédia n’a rien à dire au sujet de cette étrangeté.

 

[Ajout du 25 janvier 2017 : pourquoi cela a-t-il de l’importance ? Parce que cela veut dire qu’Himmler devait être un Hettinger. Ils le cachent pour la raison suivante : le roi du ketchup s’appelait H. J. Heinz, comme vous le savez sans doute. Ils admettent que Donald Trump est en lien étroit avec lui. Une Heinz a épousé un Trump il y a quelques générations. À peu près à la même époque dans la généalogie de Heinz, nous arrivons à un Johann Georg Heinz.

 

Qui épousa Anna Henninger, fille de Nicholaus Henninger. Pouvaient-ils appartenir à la même famille ? Si oui, alors j’aurai relié Trump et Heinz à Himmler. En fait, ils sont liés, comme nous le voyons sur les pages pour la famille Oberst. Ces pages présentent un intérêt, car nous trouvons des liens vers de nombreux noms curieux, comme Lanza. Vous vous souvenez d’Adam Lanza [le présumé tueur de Sandy Hook en décembre 2012] ? Nous trouvons aussi des Schick, Ackerman, Görung (Göring), Hammer, Kaiser, Zimmerman, Braun, Hoffmann et Müller.

 

Mais le premier signe d’un Henninger apparaît quand Elisabeth Oberst épouse Johann Henninger en 1825 à Unteröwisheim, Baden. Ils sont tous deux de cette ville. En 1849, Susanna Oberst se marie avec Jacob Hettinger de… attendez… Unteröwisheim, Baden. En 1851, Michael Oberst épouse Katarina Henninger, de nouveau à Unteröwisheim, Baden. Dans les années 1920, une Olga Obrist épouse un Edward Hedinger.

 

Je soupçonne que ce sont tous des variantes du même nom, mais si ce n’est pas le cas, nous venons de lier les Henninger aux Hettinger par les Oberst. Ils sont de la même ville dans les mêmes années et sont reliés à toutes ces autres familles manifestement juives. Pour pimenter un peu, nous avons aussi les Göring, Braun et Hoffmann. Les Schick aussi. La grand-mère d’Hitler était une Schicklgruber, vous vous rappelez ? Donc nous avons non seulement lié Trump et Heinz à Himmler, nous avons lié Himmler à Göring, Braun et Hitler. On a l’impression qu’ils étaient tous cousins.

 

On va me dire que j’ai lié les Henninger et les Hettinger, mais que nous n’avons pas de preuve qu’ils étaient les mêmes gens. Si. Nous venons de découvrir des Henninger dans la généalogie Oberst vivant à Unteröwisheim, Baden. Ils y sont parents des Müller. Bien, si nous allons sur la généalogie des Heinz, nous trouvons que le Henninger de son côté était de Kallstadt. Devinez quoi, Kallstadt est en Baden.

 

Pas que ça, mais c’est à environ 30 km d’Unteröwisheim. Tous deux sont proches d’Heidelberg, l’un étant à environ 16 km au nord-ouest et l’autre à environ 16 km au sud. De plus, nous découvrons qu’Anna Henninger était l’épouse de Johann Georg Heinz I.

 

Son fils, Johann Georg Heinz II s’est marié à Anna Müller. Nous trouvons la même chose avec la famille Hettinger d’Himmler, qui était aussi de Baden. Sur les pages d’Himmler, les Hettinger sont absents, mais nous pouvons faire une recherche sur Johann Hettinger pour compléter. Sur ces pages, nous les trouvons à Bofsheim ces années-là, à environ 30 km à l’est d’Heidelberg (fin de l’ajout du 25 janvier 2017).]

[Je rappelle que Miles Mathis a déterminé l’ascendance juive de Trump. Voir ICI]

 

Et nous trouvons un énorme signal d’alarme sur lequel personne ne se soucie d’enquêter. Himmler fut nommé Heinrich en l’honneur de son parrain, le prince Heinrich de Bavière :

 

 

D’après Wiki [sur la page du prince de Bavière] :

« à Noël, les Himmler recevaient régulièrement la visite du prince et de sa mère… »

Je m’excuse, suis-je le premier à avoir jamais étudié l’histoire ? Quelqu’un aurait-il lu un jour cette phrase pour y trouver un sens avant moi ? Ce gars-là semble-t-il un parrain logique pour l’officiel d’un parti ouvrier ? Hello ! Il y a quelqu’un ici ? En passant, le lien de cette citation vient d’un certain Longerich, page 15.

 

Himmler faisait partie d’une association d’étudiants à l’université dont le président et plusieurs membres étaient juifs. Bien qu’on nous dise qu’il était déjà anti-sémite, cela ne semblait pas le déranger. Étrange. On nous dit qu’il tenta de poursuivre une carrière militaire, mais n’y réussit pas. Avec le prince et sa mère comme amis personnels, est-ce crédible ? Il intégra le parti nazi à 22 ans.

 

 

Elle est tirée directement de la page wiki sur Himmler. C’est supposé le jeune Himmler dans son premier uniforme SS. Mais c’est un faux évident. Comparez les noirs de ses ombres aux noirs de l’arrière-plan : ça ne colle pas. La moindre analyse d’ombre détruit cette photo en 3 secondes.

 

Et y est-il supposé porter la barbe, ou quoi ? Je ne savais pas que l’armée allemande autorisait les barbes. Ses insignes nous disent néanmoins qu’il est déjà général de brigade. Il ne me fait pas penser à un général de brigade, car il ne porte pas de veste. Les militaires d’aujourd’hui gobent-ils ceci ou ont-ils l’ordre de jouer le jeu partout dans le monde ?

La plupart des photos d’Himmler sont mal truquées. En voici quelques-unes :

 

 

Tout simplement atroce. Sur la première, notez la démarcation entre son cou et son col. C’est un collage évident. Sur la deuxième, notez comme son cou est large et comparez-le à d’autres photos de lui. Il n’a jamais eu un cou aussi large. Ce n’était pas un athlète, c’était un acteur homosexuel. Notez aussi les insignes au revers, qui semblent ajoutés sur les deux photos. Étudiez-les sur toutes les photos publiées d’Himmler : elles semblent toutes des faux.

 

 

Ces deux-là, postées ensemble, rendent la fraude très visible. Sur la première, son cou est plutôt court. Sur la seconde, son cou est extrêmement long. Il a gagné presque 7 cm de haut par rapport à son col. C’est du très mauvais travail. Je vous recommande d’utiliser cet indice pour étudier toutes les photos d’Himmler en ligne. Sur toutes, son cou passe de très court à très long et de large à étroit, sans qu’il n’ait vraiment pris ou perdu du poids.

 

 

Voilà un autre collage. Deux choses à regarder d’abord : premièrement, les ombres sous la visière ne correspondent pas. La visière de son ami projette une ombre foncée et tranchée d’environ 2,5 cm de haut, pendant que la sienne projette une ombre imprécise moitié moins haute. Deuxièmement, le contour du visage ne colle pas.

Le visage d’Himmler est assez tranché en limite de l’arrière-plan, alors que celui de son ami est plus flou. Et notez que le menton de l’ami ne projette pas une ombre logique sur son col. Finalement, remarquez combien il faisait juif-russe quand il était jeune et mince.

 

 

C’est un autre faux ridicule. Pourquoi leurs uniformes ont-ils trois différentes nuances de noir ? Le général de brigade à votre droite (Kaltenbrunner) a-t-il ajouté trop d’eau de Javel en lavant son uniforme, ou le soleil ne brille-t-il que sur lui ? Et la position desinsignes ne correspond pas non plus.

Celui de Kaltenbrunner est accroché sur son revers gauche, celui d’Himmler sur son revers droit. Je vois aussi trois badges différents sur les poches. Le service des accessoires de théâtre nazi semble un peu négligent. Quelqu’un semble avoir reconnu le problème, car nous trouvons également ceci :

 

 

Vous voyez ce qu’ils ont fait ? Quelqu’un a « photoshoppé » la photo, l’a recadrée et a égalisé le contraste, pour que leurs uniformes soient assortis. Faire ça a malheureusement conduit à un autre problème. Regardez l’arrière-plan. C’est maintenant évident qu’il est fabriqué.

Himmler a été impliqué dans le canular du Putsch de la Brasserie, que j’ai déjà déconstruit. Cela n’a aucun sens, comme vous pourrez le voir.

 

Honnêtement, après, le reste de sa bio ne vaut même pas une lecture ou une analyse. C’est de la fiction dès le premier mot. Il est plus utile de retourner à sa généalogie. Revenons donc au père d’Himmler pour le moment. Son nom complet est donné comme Johann Konrad Clemens Matthaus Himmler.

 

Ça nous rappelle Samuel Clemens, n’est-ce pas ? Les lignées s’achèvent peu après sur Geni et nous n’avons pas d’autre indice. Mais celapourrait nous indiquer pourquoi Mark Twain se trouvait si souvent à Heidelberg et en Europe avant la première guerre, travaillant supposément comme journaliste.

 

Nous trouvons une information intéressante ici [lien disparu], quand la petite-nièce d’Himmler est interviewée en 2007 par un journal, le Northern Echo. Il y est admis qu’elle est « la femme d’un juif israélien ». Assez curieux en soi. Sommes-nous supposés penser que cette famille a viré de 180 degrés en une génération ?

 

Improbable. En fin d’article, nous découvrons que cette Katrin Himmler a écrit un livre, The Himmler Brothers [les frères Himmler], publié par Fisher en Allemagne et Macmillan au Royaume-Uni. Nous pouvons être sûr qu’on cherche à nous désorienter. Pourquoi ? Tout d’abord, elle ne nomme pas son mari. Elle laisse entendre que c’est pour se protéger, mais c’est ridicule. Je suppose qu’elle cache son nom parce que ça ferait foirer tout son récit.

 

[Ajout du 28 janvier 2017 : un lecteur d’Allemagne m’a envoyé aujourd’hui un lien qui vaut de l’or, à l’appui du paragraphe ci-dessus. C’est un article de 2008 du The Guardiande Londres. C’est le curieux récit de la conversion au judaïsme de fils et filles de hauts dignitaires nazis et de leur départ en Israël. Non, « curieux » est un vaste euphémisme. Je vous encourage à le lire attentivement car – non retouché – il est une preuve claire de tout ce que je vous ai dit ci-dessus.

 

La première interview se passe avec Rabbi Aharon Shear-Yashuv, dont le père était un nazi dans les Waffen SS. J’ai lu plusieurs fois l’article pour savoir s’il avait changé de nom, mais il n’y a rien à ce sujet. Ce qui appelle une question : quel était son nom allemand ? En a-t-il même eu un ? C’est une partie très importante de l’histoire qui nous est refusée. Tous les noms des autres interviewés nous sont refusés aussi, ce qui est bien commode.

 

Pour ceux-là, nous n’avons même pas les noms israéliens. Rien. Des recherches sont donc impossibles pour confirmer leurs dires. Mais posez-vous juste la question : avons-nous une indication que toute cette histoire n’est pas détournée d’une bien plus probable vérité, que ces gens – bien que véritables enfants de nazis – ont toujours été juifs ?

 

Et que leurs parents l’étaient aussi ? Ce qui expliquerait immédiatement ce « phénomène » [de conversion], n’est-ce pas, sans avoir besoin d’interroger des psychologues et de fabriquer une catégorie clinique entièrement nouvelle. Avez-vous entendu parler du rasoir d’Occam ?

 

C’est l’opinion par défaut que pour plusieurs données, on devrait toujours considérer d’abord la plus simple. Pour deux théories données, prenez toujours la plus simple à moins d’avoir une très bonne raison. Les chances seront toujours fortement en votre faveur.

 

Cela dit, je pense que vous voyez à quel point d’effronterie en arrivent les menteurs. Je pense qu’on pourrait même parler d’imprudence, s’il n’y avait le fait que cela semble fonctionner brillamment. Ces rédacteurs de The Guardian vous mettent la vérité sous le nez et la circonviennent ensuite.

 

Les menteurs sont devenus si confiants après leurs succès passés qu’ils peuvent brandir la vérité puis l’éliminer et poursuivre leurs mensonges. Vous continuerez comme avant, c’est vous qui enterrerez la vérité pour euxparce qu’elle ne s’accorde pas au récit plus global dans lequel ils vous ont piégés.

 

Et ils ne vous disent pas uniquement ce qu’ils ont fait dans le passé ; ils disent aussi ce que sera l’avenir. Le rabbin nous dit que l’Allemagne sera effacée de la carte en raison de son faible taux de natalité et cela le fait jubiler. Mais cela nous rappelle que confronté à une telle situation, le pays en question se doit d’autoriser une immigration sauvage. Je pense que vous savez ce qui se passe en ce moment en Allemagne et dans d’autres parties de l’Europe, un peu moins aux US.

 

On a ouvert les frontières pour autoriser expressément cet afflux. Les Européens ne comprennent pas pourquoi leurs dirigeants le permettent mais le rabbin vient juste de nous dire pourquoi. Dans de précédents articles, nous avons vu d’importantes familles juives en guerre pendant des siècles avec le Saint Empire Romain. Au 20ème siècle, elles ont gagné les dernières phases de cette guerre. Au 21ème siècle, nous payons les pots cassés.

 

Certains ne comprennent toujours pas ce que ces Juifs ont contre l’Allemagne ou pourquoi j’ai dit que cela se passait « moins » aux US. C’est parce que ces familles n’ont pas de rancune envers les US. Comme nous l’avons vu, les US sont leur propriété depuis le début. Israël n’est pas la première Sion, ce sont les US. Israël n’est qu’un avant-poste.

 

Dans ces récents articles ils nous disent que les Juifs haïssent les Allemands pour leurs récents crimes mais nous savons que ce n’est pas vrai. Ils ont bataillé contre l’Allemagne pendant des siècles, la rancune est donc très ancienne. Cette guerre a perduré pendant mille ans ou plus. Le rabbin et les rédacteurs du Guardian considèrent manifestement que la guerre est gagnée. Nous sommes totalement soumis et on peut jouer maintenant avec nous.

 

C’est ce qui se passe quand l’auteur répète plusieurs fois que « quelque chose semble manquer à cette histoire ». Il reflète votre propre malaise et vos doutes, sachant que c’est ce que vous ressentez. Mais il est si sûr de son contrôle qu’il peut dire ce qu’il fait tout en le faisant.

 

Il dit même ceci :

Ils parlent de mépriser la Trinité et les choses terribles que les Allemands ont infligées aux Juifs, mais on dirait qu’ils parlent d’un génocide qui n’existe pas, même dans leurs souvenirs.

 

Tout ce que je peux dire, c’est BRAVO. Il faut des c…les pour mettre ça dans cet article. Les nouveaux écrivains ne mettent pas juste la vérité sous votre nez, ils la descendentjusqu’à votre gorge, presque jusqu’à votre estomac avant de faire machine arrière.

 

Mais je peux prouver que cette histoire du Guardian est fausse. Je peux le faire parce que je sais calculer. La dernière interview est avec un gars prétendant que le second mari de sa grand-mère était Hans Hitler junior, fils de Aloïs junior. Il dit dans l’interview que lorsque sa mère est revenue à la maison après la victoire des Alliés, on l’a dénoncée comme étant nazie et que son appartement a été saisi. Cela aurait dû se produire en 1945, d’accord ?

 

Si elle avait un appartement, cela voulait dire qu’elle n’était pas un enfant. Nous pouvons donc supposer qu’elle est née un peu avant 1925. Son grand-père était Aloïs junior, né en 1882. Nous savons par sa bio que ce dernier a quitté Liverpool pourretourner en Autriche en 1914 et qu’il a pris une deuxième femme à cette époque. Si nous supposons que c’est de là que venait ce Hans, alors Hans n’a pas pu naître avant 1914.

 

Si nous cherchons Hans Hitler, nous ne trouvons rien. Mais il y a un Heinz Hitler, né en 1920. Il ne peut être le père de cette femme, à moins de l’avoir eue quand il avait environ cinq ans. Même en retournant en 1914 et en insérant un autre fils nommé Hans, ça ne marche toujours pas parce que ça ne donne qu’un Hans de 11 ans.

 

Nous devrions retourner avant l’arrivée d’Aloïs en Angleterre et son mariage avec la femme Dowling. Il n’existe malheureusement aucune archive d’un enfant, légitime ou non, dans cette période. Si The Guardian souhaite réécrire l’histoire, il devrait présenter quelque preuve convaincante sur cet homme sans nom d’Israël.

 

Une autre chose découverte dans cette recherche. Dans un article en lien de 2013 dumagazine juif Aish.com, nous avons une mise à jour, apprenant que la femme de Hans Hitler se serait appelée Erna Patra Hitler. Nous apprenons aussi qu’elle changea son nom en Hiler après la guerre.

 

Ça corrobore ma supposition ci-dessus [voir au début de l’article], n’est-ce pas ? Mais on a encore mieux : dans un article de Die Zeit de la même année sur le même gars, il est dit qu’Erna changea en fait son nom en Hiller (fin de l’ajout du 28 janvier 2017).

 

[Ajout du 16 février 2017 : Une autre confirmation de l’analyse ci-dessus est arrivée d’Israël grâce à Josh, mon écrivain invité. Il a découvert que l’homme israélien qui prétendait être un parent d’Hitler s’appelle Michael Mach de l’université de Tel Aviv.

 

Le problème, c’est que Josh a aussi trouvé sa page sur Wikitree, indiquant que Hans Hitler s’appelait en réalité Johannes Theodor (Hans) Hitler, né en 1906. « Hans » n’était qu’un petit nom, alors pourquoi ne nous ont-ils pas donné le vrai nom dès le départ ? Eh bien, ce pourrait être parce que ce Hans Hitler n’est absolument pas le fils d’Aloïs. Il est répertorié comme le fils de Johann et Maria. Et qui sont-ils ? Johann serait-il un autre frère d’Adolf Hitler ?

 

Si oui, il n’est pas répertorié dans l’arbre généalogique de Wikipédia. Il n’y a aucun Hans ni aucun Johannes. Le seul Johann répertorié est le grand-père d’Adolf, et ce Johann épousa aussi une Maria. Il semble donc qu’on nous mène encore une fois en bateau avec des parents imaginaires et des noms recyclés. Nous avons aussi des photos imaginaires :

 

 

Josh a trouvé ça sur Pinterest. La légende annonce Hans et Erna [les deux personnes à notre gauche] avec Aloïs et Hedwig. Mais bien qu’étant d’accord pour dire que letroisième personnage donné comme Aloïs junior (juste plus âgé) correspond à la photo donnée plus haut [dans la 1ère partie traduite], je ne confirme rien d’autre.

 

La photo est un évident montage, blagues entre amis incluses. Vous remarquerez que les deux premières personnes [à notre gauche] sont mystérieusement plus grandes que les deux autres, alors qu’elles se tiennent près les unes des autres.

 

Et je ne veux pas dire qu’elles sont plus grandes en taille ou plus grosses. Je veux dire qu’elles ne sont pas à la bonne échelle. Nous avons un problème de perspective ici, car les deux premières personnes semblent (au premier regard) être en avant des deux autres. Étant un plus près, elles devraient être en gros plus grandes de quelques pour cents.

 

Mais si vous regardez de nouveau, Erna est censée placer les deux hommes sur le même alignement. La perspective ne devrait donc pas jouer. Hans est simplement trop grand, de même que la tête d’Erna est trop grosse. Ce qui nous amène à étudier les contours de Hans. Regardez la démarcation entre sa veste et l’arrière-plan. C’est un collage manifeste.

 

Et en s’en rendantcompte, on revient à la grosse tête d’Erna. Notez d’abord que ses ombres sont plus foncées que celles des autres. Les ombres de tous se trouvent à votre gauche, mais Erna a une ligne sombre en bas à sa gauche. Pourquoi ? Parce que sa tête a été rajoutée.

 

Et une fois compris cela, vous pouvez regardez encore plus attentivement. On pourrait penser à elle comme à une femme tout à fait ordinaire, mais vous vous trompez. C’est un homme. C’est ce que je voulais dire en parlant de « blagues entre amis incluses ».

Vous ne me croyez pas ? Regardez donc la photo qui suit :

 

 

Sa tête à « elle » possède à l’évidence plus de contraste que sa tête à lui. Autrement, lecontour gauche de Hans correspondrait aux nuances foncées de la « femme ». Et avec un agrandissement, il est encore plus facile de dire que c’est un homme.

 

C’est une énorme tête à la mâchoire massive. Elle sort de l’ordinaire. Étudiez comment la tête rejoint le cou du côté droit. Observez un moment et vous commencerez à voir comment la tête a été rapportée. C’est probablement pourquoi elle est floue. Sans ce flou, il serait encore plus facile de dire que c’est un collage.

 

Bien que Josh ait inclus cette photo dans son email, j’ai fait une recherche de mon côté pour voir si je pouvais découvrir une meilleure version. Je n’en ai pas trouvé mais j’ai trouvé ça :

 

 

C’est supposé être Hitler au mariage des Schonmann en 1937. Comment croire qu’ils osent toujours publier cet truc ? C’est un flagrant montage. Hitler est là à flotter comme si un écolier avait collé sa photo et ce n’est pas lui le pire. Regardez la dame âgée aux cheveux blonds, la cinquième en partant de la gauche. Maintenant cherchez son ombre.

 

Elle n’en projette pas, d’accord ? Le flash a été positionné légèrement à gauche pour cette photo, car les ombres portées se trouvent à droite. Tous ceux qui se trouvent réellement là devraient projeter une ombre dans la même direction. Mais alors que le gars derrière estpleinement éclairé à l’endroit où devrait se trouver l’ombre de la femme, il n’y en a pas.

 

Ce qui signifie que l’un ou l’autre a été collé. À mon avis, c’est lui et il masque ce qui devrait être l’ombre de la femme. Il est identifié comme le Dr Morell, ce doit être Théodore Morell, le médecin d’Hitler. Ils l’ont ajouté pour confirmer, je pense, la présence d’Hitler.

 

Vous en voulez plus ? Voyez-vous le montage pour Hitler ? Non ? Bon, essayez ça. Le flash vient d’en avant à gauche, comme nous l’avons déterminé. Alors pourquoi Hitler a-t-il une ligne sombre tout le long de son profil gauche ? Notez surtout la tache sombre entre la base de son cou et son col.

 

Personne d’autre n’en a, n’est-ce pas ? Même pas le gars juste derrière lui. Vous en voulez encore ? Qu’en est-il du contour de sa veste à votre gauche ? Étudiez la ligne qui va du col à l’épaule en descendant vers la manche. Trop parfait. L’épaule est bien trop carrée et la ligne de la manche a été découpée d’un coup aux ciseaux. Vous en voulez encore ?

 

Quel âge a Hitler là ? On est en août 1937, il devrait avoir 48 ans. Fait-il 48 ans ? Non, il semble faire autour de 35. Ce qui nous conduit à observer de nouveau le Dr Morell. Morell n’avait que trois ans de plus qu’Hitler, il devrait donc avoir 51 ans sur la photo. Paraît-il avoir trois ans de plus qu’Hitler ? Encore une fois, non. Morell semble avoir autour de 50 ans, mais il fait au moins 15 ans de plus qu’Hitler, voire davantage. Vous en voulez encore ?

 

Hitler était-il aussi mince à 48 ans ? Pas selon les autres photos truquées. L’homme qu’ils ont collé ici est très svelte, avec une taille fine et un torse étroit. Il est également petit dans l’ensemble. Bien qu’il soit l’homme le plus grand de la photo, il est à peine plus grand que les femmes autour de lui.

 

Ceux qui ont trafiqué ces photos ne semblent pas réaliser que les hommes sont plus grands que les femmes, pas seulement en hauteur mais en taille de tête. Nous avons vu le même problème sur les photos manipulées de la famille Kennedy, où la tête de Joe junior était toujours trop petite. Ces photos ont été faites pour duper les gens qui n’ont jamais étudié de photo ou l’anatomie humaine.

 

Ça ne vous suffit pas ? Eh bien, laissez-moi « photoshopper » la photo en changeant juste un peu les niveaux de saturation. Je n’ai fait que changer le contraste et la saturation. Je n’ai rien fait de spécial pour Hitler.

 

 

Vous voyez comme il paraît plat ? Les noirs de son smoking ne présentent aucune nuance. Il fait penser à une silhouette en carton, n’est-ce pas ? C’est parce que c’est le cas. Notez aussi que certaines personnes prennent une couleur violette et d’autres non. C’est une nouvelle indication sur la présence ou non des gens.

Voici un autre horrible montage sur la même page de Fold3.com :

 

 

Terrible résolution, mais un montage manifeste à n’importe quelle résolution. Étudiez simplement les femmes à sa gauche et à sa droite. Alors que le visage de l’une est fortement contrasté, celui de l’autre l’est beaucoup moins. Celle à votre droite porte probablement du blanc comme celle de gauche, mais on a diminué le contraste pour elle tout en l’augmentant pour l’autre.

 

Si vous les enlevez de cette photo et les photoshoppezséparément puis accordez les niveaux de contraste, les robes seront du même ton de blanc. Mais ici, il semble que la femme de droite porte du gris clair ou du lilas, par exemple. Pourquoi ? Parce c’est supposé être une photo de mariage.

 

C’est supposé être le mariage de Gretl [une des sœurs d’Eva Braun] en 1944. La dame de gauche ne peut donc porter aussi du blanc, d’accord ? On ne concurrence pas la mariée le jour de son mariage. Ce qui prouve que la photo est truquée sans même avoir besoin de regarder Hitler (fin de l’ajout du 16 février 2017).

 

[Ajout du 18 mars 2017 : mon écrivain invité Kevin vient juste de me rappeler que pendant sa recherche sur les Folger, il a découvert que l’un des ancêtres de Peter était un Hillar/Hiller. L’arrière grand-père de Peter, Samuel Folger a épousé une Nancy Hillar/Hiller. C’était un nom courant à l’époque dans la région de Nantucket et il semble juif.

 

Nous trouvons plusieurs personnes nommées Levi Hiller, Moïse Hiller, Hannah Hiller, Rachel Hiller, Isaac Hiller, etc. à cet endroit dans cette période. Cette page est également utile, car nous trouvons de nombreux Hiller à Holzgerlingen, Neckarkreis, Württemburg. C’est intéressant car Holzgerlinger est à environ 48 km de Unterwisheim, Baden, que vous avons vu plus haut avec Himmler/Henninger.

Un autre lecteur m’a écrit pour me faire remarquer la signature d’Hitler :

 

 

Il est étrange que pour presque toutes les signatures au-delà de 1925 environ, Hitler prenne le temps de faire une croix avec son « f » et de faire une double croix avec son « H », mais sans réussir à le faire pour son « t » – nous laissant le nom Hiller (fin de l’ajout du 18 mars 2017).]

 

Nous arrivons ensuite au nom de la grand-mère d’Himmler : Hofrichter. Nous avons déjà vu le nom Richter plus haut. Même chanson, deuxième strophe. Ils ont pu simplement le trafiquer dans la généalogie. Ce qui indique qu’Himmler était proche parent de Hess. Qu’en est-il du nom Heyder ?

 

C’est une variante du nom Haider, que nous avons vu dans la généalogie d’Hitler. Ils admettent donc qu’Hitler était parent d’Himmler ou jouent-ils encore avec nous ? Je pense les deux. Heyder est sinon un autre nom juif, ils sont donc incroyablement effrontés. Ils vous croient stupides.

 

(…) Je pense avoir atteint mon but dans cet article et ne me sens pas obligé d’en rajouter sur Himmler. Je garderai d’autres analyses de photos d’Hitler pour une autre fois, car mes yeux ont besoin de repos.

 

Mais avant de partir, je vais ajouter deux ou trois petites choses. La mort de tous les dignitaires nazis a toujours été sujette à caution, mais je ne me suis jamais penché sur celles des gens étudiés ici. Jetons un rapide coup d’œil au récit de la disparition d’Himmler.

 

Il fut capturé après la guerre. Il a été transféré dans différents camps et fouillé deux jours plus tard pendant une garde à vue médicale. On nous dit qu’il a caché une capsule de cyanure dans sa bouche, qu’il avala ensuite. Il a été enterré dans une tombe sans inscription dans un lieu inconnu.

 

OK. Rien ne tient la route. À part dans le monde magique de la mauvaise fiction, les choses ne se passent pas ainsi. On aurait dû fouiller Himmler immédiatement et lui demander son identité immédiatement. Pas deux jours plus tard.

 

S’il voulait se suicider pour échapper à la justice, il devait le faire immédiatement après sa capture, avant qu’on le fouille, pour s’assurer qu’on ne trouve pas la capsule et qu’on la lui enlève. Par ailleurs, cette histoire d’une tombe sans inscription est absurde. On nous dit qu’on connaissait son identité, alors pourquoi aurait-il été enterré dans une tombe sans inscription ?

 

Ils se sont servis de cette histoire foireuse pour dissimuler ces faux décès, et pour certaine raison personne ne l’a jamais remis enquestion. Les méchants sont toujours enterrés dans des tombes sans nom dans un fossé à l’extérieur d’un château ou jetés dans une rivière. C’est très pratique pour les écrivains, car toutes les preuves sont détruites.

 

On ne peut faire de test ADN sur le cadavre d’Himmler maintenant. Dans le monde réel, ça ne fonctionne pas ainsi. C’est un très méchant gars, l’un des ennemis n°1, on veut donc être sûr que les gens croient à cette histoire et sauront où trouver ses restes. Vous souhaitez édifier un sale petit monument, en avertissant de ne pas ressembler à l’avenir à ce sale type.

 

Vous voulez qu’il n’y ait aucun doute sur son existence, sa capture et sa mort, vous faites tout votre possible pour le vérifier, le cataloguer et le commémorer. On est supposé à la place croire exactement le contraire : les pires ennemis sont traités comme s’ils n’avaient aucune importance, enterrés comme des bâtards et oubliés.

 

Comme bonus d’adieu, je vais vous dire comment interpréter un dernier mystère. Il n’a jamais été expliqué d’où venait le mot « nazi ». Wikipédia nous dit aujourd’hui qu’il vient de la prononciation allemande du mot « national » [nazional]. D’accord. Et vous le croyez ? Sachant ce que nous avons appris plus haut, vous pouvez peut-être maintenant déceler la vérité : nazi est simplement le raccourci du mot Ashkenazi.

 

[Pour d’autres preuves de ma thèse ici – que tous les nazis étaient des crypto-juifs – vous pouvez consulter mon récent article sur l’épouse de Marx , où j’ai découvert que des chercheurs juifs officiels admettent dans des journaux renommés comme le London Telegraph, qu’environ 140 dignitaires officiers nazis étaient juifs, dont au moins deux maréchaux, quinze généraux et 23 colonels.

 

Dans 20 cas au moins, des officiers connus comme étant juifs ont été récompensés de la plus haute distinction nazie, la Croix de Chevalier de la croix de fer. Étant donnée la version actuelle de l’histoire, comment est-ce possible ? Mais ça colle parfaitement avec ma thèse, n’est-ce pas ?]

 

Source : http://bistrobarblog.blogspot.fr/2018/03/genealogie-dhitler-par-miles-mathis_3.html

 

Je vous invite à lire les autres traductions de Miles Mathis sur le BistroBarBlog (quelques exemples) :

 

Quelques autres canulars de la seconde guerre mondiale (1ère partie) 

http://bistrobarblog.blogspot.fr/2018/03/quelques-autres-canulars-de-la-seconde.html

 

Quelques autres canulars de la seconde guerre mondiale (2ème partie)

http://bistrobarblog.blogspot.fr/2018/03/quelques-autres-canulars-de-la-seconde_12.html

 

L’arrivée au pouvoir d’Hitler et les débuts du nazisme :

http://bistrobarblog.blogspot.fr/2016/11/larrivee-au-pouvoir-dhitler-et-les.html

http://bistrobarblog.blogspot.fr/2016/11/larrivee-au-pouvoir-dhitler-et-les_26.html

http://bistrobarblog.blogspot.fr/2016/11/larrivee-au-pouvoir-dhitler-et-les_28.html

http://bistrobarblog.blogspot.fr/2016/11/larrivee-au-pouvoir-dhitler-et-les_30.html

 

La Révolution Française vue par Miles Mathis

https://canularisme.wordpress.com/2018/03/22/le-pouvoir-royal-fut-il-complice-dans-laboutissement-de-la-revolution-francaise/

 

Napoléon 1er revu par Miles Mathis

https://canularisme.wordpress.com/2018/08/21/limposture-napoleon-ier-et-autres-faux-conflits-militaires/

 

A lire également pour mettre en lien :

 

Hitler et le D-Day : les leaders nazis ont tout fait pour garantir la réussite du débarquement allié (une WW2 totalement truquée)

https://canularisme.wordpress.com/2018/03/14/hitler-et-le-d-day-les-leaders-nazis-ont-tout-fait-pour-garantir-la-reussite-du-debarquement-allie-une-ww2-totalement-truquee/

 

Hitler et Dunkerque : ce n’était pas une erreur (une WW2 totalement truquée)

https://canularisme.wordpress.com/2018/03/13/hitler-et-dunkerque-ce-netait-pas-une-erreur-une-ww2-totalement-truquee/

 

Les erreurs stratégiques de Hitler entre 1941 et 1942 en Russie ont été faites exprès

http://hitler-the-jew-and-the-faked-wwii.blogspot.fr/2013/09/hitlers-strategic-mistakes-between-1941.html

 

Les choses sordides concernant l’invasion de l’Italie

http://hitler-the-jew-and-the-faked-wwii.blogspot.fr/2013/09/the-sleazy-things-regarding-invasion-of.html

 

Pourquoi le détroit de Gibraltar était-il crucial pour Hitler ?

http://hitler-the-jew-and-the-faked-wwii.blogspot.fr/2013/05/why-was-strait-of-gibraltar-crucial-for.html

 

Pourquoi Hitler n’a-t-il pas attaqué les forces britanniques en Afrique du Nord en 1940 ?

http://hitler-the-jew-and-the-faked-wwii.blogspot.fr/2013/06/why-didnt-hitler-attack-british-forces.html

 

L’étrange alliance entre l’Allemagne et le Japon

http://hitler-the-jew-and-the-faked-wwii.blogspot.fr/2013/06/the-strange-alliance-between-jew-hitler.html

 

L’armistice de 1940: l’étrange clémence du juif Hitler envers la France

http://hitler-the-jew-and-the-faked-wwii.blogspot.fr/2013/05/the-armistice-of-1940-strange-clemency.html

 

Pourquoi les juifs Franco et Salazar ont été mis au pouvoir

http://hitler-the-jew-and-the-faked-wwii.blogspot.fr/2013/05/why-jews-franco-and-salazar-were-put-in.html

 

La bataille d’Angleterre et la stratégie incertaine de Hitler: autres « erreurs » intentionnelles

http://hitler-the-jew-and-the-faked-wwii.blogspot.fr/2013/06/the-battle-of-britain-and-uncertain.html

 

L’étrange guerre gréco-italienne décidée par Mussolini

http://hitler-the-jew-and-the-faked-wwii.blogspot.fr/2013/06/the-strange-greco-italian-war-decided.html

 

Pourquoi la guerre entre les USA et l’Allemagne n’a-t-elle été déclarée qu’en 1941 ?

http://hitler-the-jew-and-the-faked-wwii.blogspot.fr/2013/06/why-was-war-between-usa-and-germany.html

 

Pourquoi les dirigeants juifs ont-ils révélé que Hitler était un juif ?

Dès les années 30, il y a eu des histoires d’Hitler ayant des ascendances juives publiées dans les journaux.

http://hitler-the-jew-and-the-faked-wwii.blogspot.fr/2013/05/why-did-jewhis-leaders-reveal-that.html

 

Les événements poussant les Allemands à voter pour Hitler ont été mis en scène par des dirigeants juifs

http://hitler-the-jew-and-the-faked-wwii.blogspot.fr/2013/05/events-pushing-germans-to-vote-for.html

 

 

Les choses ombreuses à propos de Hitler soutenant l’idée qu’il était un juif sioniste

http://hitler-the-jew-and-the-faked-wwii.blogspot.fr/2013/05/the-shady-things-about-hitler.html

 

L’absurdité de vouloir développer l’espace vital à l’est

http://hitler-the-jew-and-the-faked-wwii.blogspot.fr/2013/05/the-absurdity-of-wanting-to-develop.html

 

Presque pas de livres sur les juifs ou les complots de francs-maçons sous le règne d’Hitler

http://hitler-the-jew-and-the-faked-wwii.blogspot.fr/2013/05/almost-no-books-about-jews-of.html

 

Comment les dirigeants juifs ont forcé les juifs à aller en Israël

http://hitler-the-jew-and-the-faked-wwii.blogspot.fr/2013/05/how-jewish-leaders-forced-jews-to-go-to.html

 

 

Les liens plus que troubles entre Hitler et la Grande-Bretagne pendant la seconde guerre mondiale

http://stopmensonges.com/les-liens-troubles-entre-hitler-la-grande-bretagne-pendant-la-seconde-guerre-mondiale/

 

 

Les allemands avaient-ils connaissance du débarquement en Normandie ?

http://stopmensonges.com/les-allemands-avaient-ils-connaissance-du-debarquement-en-normandie/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s