Le nombre total de victimes du 11 septembre pourrait-il s’élever à ZÉRO ? (traduction complète de l’article sur les escroqueries commémoratives du 11/09 + photos)

Note de T-E : j’ai décidé de faire traduire en entier (via Deepl) les articles « Les escroqueries commémoratives du 11/09 » et « Déconstruire le 11 septembre » du site SeptemberClues.

Ils figurent en premier dans la liste de liens du dossier que j’ai publié au moment de l’ouverture de ce blog (vous y trouverez un résumé très bref écrit par moi-même) :

Un 11/09 simulé sans réelles victimes ?

+

11/09 : Toutes les images diffusées en live étaient fausses, ne manquez pas le film « September Clues » en VOSTFR

 

A peine 5/10% de ceux ayant visionné mon précédent post sur le 11/09, ont cliqué par la suite sur les liens en questions ici. Les gens sont flemmards par nature. Alors quand ils voient un titre pareil, ils se disent qu’ils ont encore affaire à un guignol du même niveau que les platistes et n’essaient même pas de comprendre pourquoi l’auteur affirme ceci.

Donc là j’espère que cela touchera plus de gens, surtout avec le support visuel des images. Je ne veux plus entendre cette bêtise de « Le 11 septembre était une opération israélienne » (sous-entendu principalement).

 

Si à la fin de la lecture, vous avez réellement saisi où voulez en venir l’auteur, vous devez appliquer la même méthodologie sur d’autres cas et sujets. N’hésitez pas à partager cet article si vous estimez nécessaire que les gens se réveillent sur cet aspect du 11 septembre.


Le nombre total de victimes du 11 septembre pourrait-il s’élever à ZÉRO ?

 

Les mémoriaux du 11 septembre qui énumèrent les victimes présumées sont essentiellement des bases de données informatiques d’identités fictives. Ils sont analysés en détail par mon collègue chercheur Hoi Polloi ici présent : Le Rapport Vicsim.

 

Mes recherches de longue date sur la photo/vidéo du 11 septembre ont progressivement révélé le niveau de tromperie que les auteurs du 11 septembre avaient à l’esprit : une illusion imposée à la population mondiale par le biais d’images truquées. Cette page montrera plus en détail ce qu’était le 11 septembre : une simulation totale, soutenue par les médias, dont les objectifs de base étaient les suivants :

 

1 : Démolir le complexe du WTC de façon bon marché (contre toutes les règles et règlements).

2 : Blâmer la démolition sur 19 « terroristes suicidaires » simulés avec une rancune contre l’Amérique.

3 : Générer des profits incalculables pour les auteurs et leurs acolytes – pour les années à venir.

4 : Simuler la mort d’environ 3 000 Américains prétendument « piégés dans le WTC » afin de susciter l’indignation mondiale et la  » nécessité vertueuse  » de représailles (guerres meurtrières et pillage de ressources clés dans des pays étrangers). Les « 3000 victimes » étaient, bien sûr, essentielles pour générer un consensus populaire en faveur de la guerre. 

 

AINSI 3000 PERSONNES ONT-ELLES ÉTÉ TUÉES LE 11 SEPTEMBRE ? 

 

VICTIMLISTnewspaper.jpg

À y regarder de plus près, il semble que ce ne soit pas le cas.

 

Avant de poursuivre la lecture, regardez cette courte vidéo sur la transformation [morphing en anglais] de visages en 3D à partir d’une seule photo.

Ensuite, essayez vous-même les logiciels associés, grâce à ce programme de morphing grand public.

 

TRANSFORMATION DE VISAGES

 

En 2001, le grand public n’était certainement pas familier avec les technologies de transformation des visages. Aujourd’hui, les logiciels grand public téléchargeables librement transforment n’importe quel visage en n’importe quel autre avec facilité – aucune compétence technique n’est requise. Les victimes du 11 septembre ont très probablement été créées et multipliées avec cette technologie.

 

En fait, il semble qu’ils l’aient utilisé assez maladroitement – et de façon conservatrice – en n’appliquant parfois que des changements mineurs à un portrait donné pour générer – abracadabra – une autre image d’un même ou d’un autre Vicsim. Commençons par le cas de Mlle « Honor Elizabeth Wainio » :

 

« HONOR ELIZABETH WAINIO »

 

« Elizabeth Wainio » – (alias « Honor Elizabeth Wainio » selon le site que vous rencontrez) – a une quantité ridicule de mémoriaux Internet en son honneur. Cherchez son nom au complet et vérifiez par vous-même. Le plus souvent, ces monuments commémoratifs demandent des dons et organisent des activités de collecte de fonds. Le problème, c’est que : Liz n’a jamais existé. Elle fait partie des victimes de la grotesque « FLIGHT 93 », dont l’existence même a été démolie par tous les moyens imaginables.

 

« Liz  » est aussi l’une de celles qui ont passé un coup de fil (avec sa  » belle-mère « ) quelques minutes avant sa  » mort héroïque « . Il ne peut plus y avoir beaucoup de gens sur cette planète qui croient encore à cette stupide histoire. J’ai choisi Liz pour expliquer un exemple d’identité simulée ; cependant, veuillez consulter les nombreux monuments commémoratifs des victimes du 11 septembre et vous rendre compte que les mêmes techniques de simulation s’appliquent à presque TOUTES les victimes présumées du 11 septembre – pompiers inclus. À ce stade, toutes les données de recherche disponibles permettent de tirer cette conclusion générale et inévitable : (presque) personne n’a été tué le 11 septembre 2001.

 

WAINIOelizabeth1.jpg

Photographe : « Hé Liz – ne bouge pas maintenant : Je vais mettre quelques affaires dans ce placard derrière toi pour plus de réalisme ! »

 

« UNE SEULE EXPRESSION DU VISAGE POUR LIZ »

 

Pour une jolie fille de 27 ans, Liz semble avoir été étrangement évitée par les photographes. Alors que nous parcourons Internet pour trouver toutes les photos disponibles de son visage souriant, nous n’en trouvons qu’une poignée. La famille d’Elizabeth semble posséder un nombre très limité de portraits de la jeune femme – tous dans des poses/ambiances/expressions remarquablement similaires…

 

 

hy(y(y.png

 

« LES OMBRES DE LA BOUTEILLE ET DES FESSES »

 

Prenez une fille qui tient une bouteille. Faites-la s’asseoir à l’entrée de votre maison dans des conditions d’éclairage similaires à celles que vous voyez sur cette photo. Prends une photo d’elle. Voyez si vous pouvez faire en sorte que l’ombre de sa bouteille et de son fessier ressemble de loin à ça. Bonne chance !

 

WAINIOelizabeth3.jpg

 

« LE VISAGE FIGE DE LIZ »

 

Évidemment, la plage d’expression d’Elizabeth était – disons – très limitée – un peu comme une poupée Barbie en plastique. On dirait qu’elle a essayé de compenser son visage figé statique par une garde-robe été-hiver-automne somptueuse….

 

WAINIOelizabeth5.jpg
Sérieusement maintenant : Tous ceux qui ont un certain sens photographique se rendront facilement compte que ces « portraits » sont de grossières fraudes photoshop. Il s’avère que « Honor Elizabeth Wainio » n’est rien d’autre qu’une entité générée par ordinateur. Elle n’est qu’un exemple parmi d’autres d’un nombre sans cesse croissant de personnes inscrites dans les monuments commémoratifs du 11 septembre 2001 qui, à mesure que cette recherche avance, trahissent des signes identiques de falsification.

 

Ne me croyez pas sur parole : Renseignez-vous par vous-même. En temps voulu, je crois qu’il deviendra clair que, peut-être, toutes les « victimes » du 11 septembre sont des victimes : les innombrables mémoriaux frauduleux en ligne qui collectent des fonds « en l’honneur » de non-entités devraient faire l’objet d’une enquête et être exposés – un par un – aux arnaques qu’ils sont.

 

WAINIOelizabeth6.jpg

 

La création numérique des victimes du 11 septembre 2001 avait, comme nous l’avons mentionné précédemment, des buts multiples. Cependant, l’aspect le plus révoltant de tout cela doit être l’exploitation toujours en cours de ces fausses identités pour recueillir de l’argent  » charitable  » auprès de vieilles dames et de vieux hommes généreux et peu méfiants qui, encore aujourd’hui, soutiennent volontiers toute sorte de cause bidon que défendent les Vicsims. Il s’agit d’une escroquerie permanente – et quelque chose qu’aucun être humain honnête ne devrait tolérer.

 

« Les tours de passe-passe »

 

Lorsque l’on compare les portraits des divers monuments commémoratifs du 11 septembre, on peut souvent tomber sur deux images  » différentes  » d’une personne donnée. En y regardant de plus près, ces différences sont toutefois très subtiles. Faut-il croire que les familles de ces  » victimes  » ont toutes publié des portraits presque clonés de leurs proches ?

 

Quelles sont les chances, en tout cas, qu’une personne soit représentée deux fois avec la même expression/angle/éclairage – à des moments différents dans le temps ? Voici 46 paires de portraits de ce type. Ces 92 photos n’ont qu’à être vues – aucun commentaire n’est nécessaire :

 

hrt.png

yyyy.png

zaeae.png

tt't.png

tytyyty.png

tytytytyt.png

tti.png

nnnn.png

aa.png

bn.png

er.png

re.png

tya.png

cbvc.png

ww.png

ssqq.png

gtryr.png

pp.png

gg.png

cxcxc.png

hh.png

oo.png

ppoi.png

 

Maintenant, si vous avez regardé ces paires de portraits avec des amis ou de la famille, demandez à tout le monde de vérifier leurs albums de famille et de voir si quelqu’un peut trouver deux portraits d’eux-mêmes, pris à des moments différents dans le temps, avec deux expressions similaires/angles/poses – comme dans les photos ci-dessus. Bonne chance !

 

« LES FLOPS »

 

Certaines comparaisons de portraits entre les monuments commémoratifs du 11 septembre sont tout à fait absurdes ; faut-il croire que les paires de pompiers suivantes représentent la même personne ? Peter Carroll et Andrew Brunn ont-ils subi une chirurgie faciale massive au cours de leur vie ?

 

wq.png

 

 

« LE FLOP ALLEN »

 

Le cas des « ALLEN boys » est un désastre terrible. Un mémorial énumère « Richard L. Allen », un autre « Richard D. Allen ». Il s’agit évidemment du même gars (avec le même’code-barres’ sur la joue). Les deux portraits sont aussi clairement réalisés à partir de la même « matrice ».

 

Mais c’est encore pire : sur le mémorial VOICES of SEPTEMBER, « Richard L. Allen » est un homme noir ! Maintenant, quelqu’un peut dire que c’est une « erreur honnête » des conservateurs de ces mémoriaux. Mais considérez ceci : Est-il réaliste de penser qu’après plus de 8 ans, aucune des familles/amis de ces victimes présumées n’a demandé une rectification en bonne et due forme ?

 

ALLENboys.jpg
« LE FLOP DES COLLINS »

 

Et puis il y a le cas des « COLLINS boys ». Quelles sont les chances que ces 3 « Collins » ressemblent à des frères/clones ? En toute honnêteté, il semble qu’ils pourraient tous se qualifier comme acteurs principaux pour le prochain film de James Bond et/ou Superman….

 

FLIPtheCOLLINStrio.jpg

 

 

« LES POMPIERS » : Frères, cousins – ou métamorphés ?

 

Plus de 300 pompiers ont été signalés morts le 11 septembre (la ville de New York compte environ 11 600 pompiers). La première impression que l’on peut en tirer est que beaucoup d’entre eux semblent être des frères jumeaux ou – en tout cas – présentent des similitudes frappantes entre eux.

Voyons quelques comparaisons pertinentes de ces pompiers de New York – tous représentés par des portraits en noir et blanc. Ils sont clairement destinés à être des id-shots officiels du NYFD. Évidemment, aucune de ces familles n’a soumis au mémorial de CNN 9/11 des photos couleur décentes de leurs proches….

 

FIREFIGHTER CLONES1.jpg

FIREFIGHTER CLONES2.jpg

FIREFIGHTER CLONES3.jpg

FIREFIGHTER CLONES12.jpg

FIREFIGHTER CLONES4.jpg

FIREFIGHTER CLONES6.jpg

FIREFIGHTER CLONES7.jpg

FIREFIGHTER CLONES8.jpg

FIREFIGHTER CLONES9.jpg

FIREFIGHTER CLONES11.jpg

FIREFIGHTER CLONES13.jpg

 

« 4 OFFICIERS DE POLICE DE NEW YORK (NYPD) »

 

Voici des photos en couleur de 4 officiers de police. De toute évidence, la police de New York prend toujours des photos d’identité sur fond bleu – tout en exigeant la même expression de la part de ses recrues. Sérieusement maintenant : ces 4 visages pourraient-ils être morpillés à partir d’une seule matrice ?

 

4POLICEMEN.jpg

 

 

« LES FRÈRES COLAIO »

 

Ensuite, il y a l’histoire extraordinaire des « frères COLAIO ». Tous deux étaient soi-disant directeurs généraux de Cantor Fitzgerald (qui aurait perdu plus de 650 de ses employés dans les tours jumelles). Mark et Stephen COLAIO partagent (malheureusement) le même hommage personnel et solitaire de leur ami commun « Desiree ». Personne d’autre ne s’est apparemment donné la peine de commenter leur décès très dramatique – en plus de 8 ans ! Ils partagent également le même hommage officiel sur LEGACY.COM qui se lit comme suit :

 

« Il y a d’innombrables façons d’encapsuler Mark et Stephen Colaio, mais les T-shirts le font en trois mots. Les frères possédaient des chemises assorties qu’ils portaient dès qu’ils en avaient l’occasion. Mark Colaio était directeur général principal et dirigeait le bureau de l’agence chez Cantor Fitzgerald, et il a recruté son frère pour travailler avec lui comme courtier sur ce bureau« .

 

La nécrologie commune de Mark et Stephen

 

COLAIObrothers.jpg

 

LES MORPHES ALPHABÉTIQUEMENT SÉQUENTIELLES

 

Lorsqu’on parcourt les monuments commémoratifs du 11 septembre dans l’ordre alphabétique, on peut souvent tomber sur une série de « victimes » séquentielles présentant des traits faciaux remarquablement semblables – ce qui ne peut guère être attribué à un hasard ou une coïncidence. Il serait irréaliste d’illustrer ici tous ces cas, c’est pourquoi j’ai choisi deux  » blocs  » de personnages énumérés sous la lettre  » P  » :

 

P_BLACKSEQUENCE.jpg

P_WHITESEQUENCE.jpg

 

 

LES PHOTOS COMMÉMORATIVES RIDICULEMENT MAUVAISES

 

Maintenant, cher lecteur, imaginez-vous dans cette situation : Une catastrophe majeure se produit et l’un des membres de votre famille apparaît malheureusement sur la liste des victimes. Les médias et les autorités s’adressent à votre famille pour obtenir des dossiers/photos de la personne décédée.

 

Question : Votre famille permettrait-elle que n’importe quelle sorte d’image merdique, floue, numériquement corrompue, délavée ou carrément hideuse soit publiée pour que le monde entier puisse la voir ?

Cher lecteur, permettez-moi de répondre pour vous : Non. Pas dans les circonstances. Et j’ose ajouter que si une image parfaitement horrible de ma bien-aimée apparaissait (« pour une raison quelconque ») sur n’importe quel type de site Web – et encore moins sur les monuments commémoratifs officiels – je demanderais immédiatement son retrait dans les plus brefs délais !

 

Alors, qu’en est-il exactement de ces  » familles  » du 11 septembre ? Nous avons littéralement des centaines de portraits atroces sur toutes sortes de monuments commémoratifs. Comment ces photographies ridiculement pauvres ont-elles vu le jour ? En voici une courte sélection. Pour voir des centaines d’images tout aussi absurdes, veuillez cliquer sur ce lien pour accéder à la collection de photos ridiculement mauvaises.

 

On nous demande de croire que plus de 2500 personnes ont été piégées dans les quelques étages au-dessus des impacts – vers 9h00 du matin. Aucun d’entre eux n’aurait pu être des touristes, puisque le pont d’observation du WTC2 n’a pas ouvert avant 9h30 du matin. Quoi qu’il en soit, tout accès au WTC était très probablement entravé ce matin-là.

 

observationdeck.jpg

 

 

GAME OVER POUR LA GRANDE SIMULATION :

 

Problèmes de traitement de cette recherche ? Voyez les choses de cette façon : quelle meilleure nouvelle que la probabilité que personne ne soit tué dans cette opération de faux drapeaux ? Il ne fait aucun doute que le complexe du WTC, obsolète et rempli d’amiante, a été construit pour être démoli. Quel plan commode : se débarrasser de 8 vieux bâtiments – et le mettre sur le dos d’un’ennemi étranger maléfique’ !

 

L’assassinat en masse de plusieurs milliers de courtiers/banquiers / secouristes n’a jamais été une proposition envisagée par les auteurs ; en fait, elle aurait été complètement insensée et sans intérêt.

 

Étant donné que les auteurs pouvaient compter sur la loyauté totale des médias grand public et de l’administration corrompue de Giuliani, ils auraient logiquement préféré s’appuyer sur ces atouts et les utiliser à leur pleine capacité. D’autre part, les questions bureaucratiques étaient apparemment un problème pour cette opération ; par exemple, à ce jour, la grande majorité des  » victimes  » n’ont pas été inscrites dans le SSDI (Social Security Death Index).

 

C’est vraiment la fin du jeu pour les canulars du 11 septembre. Toute la simulation du 11 septembre 2001 était basée sur de fausses images – évidemment le principal instrument de tromperie qui, en fait, a effectivement trompé la plupart des gens sur cette planète. L' »establishment » profondément corrompu (dirigeants mondiaux, banquiers d’affaires, magnats de l’information, etc.) constitue une clique de voyous qui n’est pas différente d’un réseau mafieux, impitoyable et sans scrupules, étroitement lié. Ils ont échoué – et ils le savent.

 


AVERTISSEMENT : Nous pensons qu’il faut enquêter sur toutes les victimes possibles du 11 septembre. À cette fin, nous demandons à toute personne en possession de preuves de disparition de personnes réelles de se manifester. En raison des reportages frauduleux maintenant normalisés dans les médias, il est nécessaire d’obtenir des témoignages véridiques de toute personne liée aux événements du 11 septembre 2001. Si vous avez de tels témoignages, veuillez visiter notre page sur les mesures recommandées.

Source : SeptemberClues

 


Déconstruire le 11 septembre

 

LA RAISON D’ÊTRE DU CANULAR DU 11 SEPTEMBRE 2001
par Simon Shack – 1 janvier 2010

 

Si vous avez accepté le fait que les attentats du 11 septembre 2001 ont été un gigantesque stratagème lucratif et – bien sûr – un prétexte pour mener des guerres extrêmement rentables, la justification de base de cette Grande Déception devrait, espérons-le, devenir plus claire. Il est essentiel de considérer toutes les variables qu’impliquerait une opération aussi audacieuse de faux drapeaux et les précautions que ses traceurs ont dû prendre : Le plan de la Grande Déception se voulait indubitablement infaillible et, idéalement, exempt d’éléments inutiles de risque et d’opposition.

 

Il n’y avait tout simplement aucune raison pour que les conspirateurs du 11 septembre commettent un meurtre de masse de quelque 3 000 personnes, pour la plupart des professionnels en col blanc (courtiers, banquiers, analystes financiers, etc.) dont les familles auraient probablement accès à une aide juridique de premier ordre dans les quartiers chics.

 

Il ne fait aucun doute que tuer autant de personnes aurait été une aggravation totalement insensée et auto-infligée de la part des auteurs de ces crimes. Puisqu’ils pouvaient s’appuyer de manière fiable sur le haut niveau de conformité des médias grand public, ils auraient utilisé cet atout unique et exclusif à son plein potentiel.

 

Depuis le premier jour, l’obstacle majeur pour beaucoup de gens de commencer à considérer le 11 septembre comme un  » emploi interne  » a été : « Je n’arrive pas à croire que mon propre gouvernement ait assassiné 3000 de leur peuple ». Une fois cet obstacle psychologique levé, il devrait devenir évident que l’ensemble de l’opération consistait essentiellement en une démolition secrète d’un complexe de bâtiments redondants remplis d’amiante.

 

Tuer des milliers de personnes dans ce processus n’a jamais été une proposition envisagée car elle aurait rencontré une forte résistance parmi les initiés impliqués. Le deuxième objectif était d’imputer cette destruction à un ennemi étranger ; un conte farfelu et farfelu impliquant des avions de ligne détournés utilisés comme missiles a été concocté, qui devait être appuyé par des images numériques et des effets spéciaux de films. La façon dont cela a été fait est bien illustrée dans mes analyses vidéo des indices de septembre.

 

CE QU’IL NE S’EST PAS PASSE LE 11 septembre (« L’imagerie trompeuse »)

 

Aucune image privée non autorisée n’a été prise le 11 septembre 2001. La plupart – sinon la totalité – des images que nous avons des événements de ce matin sont préfabriquées et/ou manipulées. La recherche vidéo de septembre Clues – et de nombreuses études indépendantes similaires – ont amplement démontré la complicité sans entrave des médias grand public – un partenaire  » fiable  » inquiétant dans la lutte contre la criminalité.

 

Les émissions du matin du 11 septembre étaient, dans l’ensemble, des animations numériques par ordinateur et tous les extraits vidéo successifs, dits  » amateurs  » (comportant des avions qui s’écrasent ou des tours qui s’effondrent) ont également été méthodiquement exposés comme une série de faux mal faits.

 

Les périodes marquantes de l’époque (grèves et effondrements de tours) n’étaient certainement pas destinées à être filmées, et encore moins diffusées à la télévision : En l’état actuel des choses, il n’y a pas d’images réelles des événements de la vie réelle du matin.

 

Certes, l’existence d’une technologie spécifique, de qualité militaire, capable d’atteindre cet objectif précis est bien documentée. Selon toute vraisemblance, des armes électromagnétiques (EMP/HERF) couramment employées dans les zones de guerre ont été employées, ce qui a causé le brouillage temporaire de tous les équipements de caméra non blindés*. En l’absence d’images réelles, les chaînes de télévision ont pu diffuser en toute sécurité leurs images artificielles des événements de la matinée, qu’elles avaient remplacées par d’autres.

 

*voir : Contrôle visuel

 

CE QU’IL S’EST PASSE LE 11 septembre (l’effondrement des tours)

 

Les « opérations au sol  » dans le Lower Manhattan ont nécessité une démolition coordonnée de l’ensemble du complexe WTC (9 bâtiments en tout). Le type de forces explosives à l’origine de cette destruction fait l’objet d’un vif débat parmi les scientifiques, mais ce n’est qu’une entreprise secondaire et finalement vouée à l’échec, car il n’y a ni gravats authentiques certifiables, ni images authentiques à examiner.

 

On peut cependant supposer (au moment de la chronologie des événements) que le processus de démolition a commencé une heure entière après les prétendues « collisions d’avion », ce qui laisse suffisamment de temps pour évacuer la zone.

 

Les spectateurs – ainsi que les témoins oculaires plus éloignés – auraient eu très peu de chances de discerner la dynamique précise des effondrements car, de manière plus plausible, les écrans de fumée (obscurcisseurs militaires) ont commencé à bloquer le WTC de la vue. La fenêtre temporelle de l’évacuation du Lower Manhattan a été remplie de deux drames de distraction à la fois pratiques et fallacieux : Les événements du Pentagone et de Shanksville.

 

Ces deux déroutements ont également contribué à détourner l’attention de l’absence absurde de sauvetages par hélicoptère au WTC. En l’état actuel des choses, l’histoire improbable de 3 000 âmes piégées jusqu’à 100 minutes dans les étages supérieurs du WTC (sans sauvetages sur les toits – « à cause de portes d’accès verrouillées ») peut avoir une explication simple : Les tours du WTC étaient vides.

 

Certes, toutes les photographies et tous les extraits vidéo représentant des personnes (ou leurs silhouettes) tombant sur le côté du WTC ont également été largement exposés sous forme de contrefaçons numériques. Seul l’avenir nous dira si quelqu’un a vraiment été tué le 11 septembre – et dans quelles circonstances – mais, en l’état actuel des choses, la plupart des preuves disponibles indiquent le contraire.

 

COMBIEN SONT MORTS LE 11 SEPTEMBRE ?

 

Peut-être – et probablement – aucun. Une affirmation ‘fantaisiste’ ? Non. Pas si on le compare aux  » monuments commémoratifs des victimes  » tout à fait fantaisistes, grotesques et contradictoires du 11 septembre 2001. Un examen attentif des nombreuses listes disponibles de victimes présumées du 11 septembre donne d’innombrables indications qu’il s’agit, dans l’ensemble, de pure invention.

 

La plupart d’entre eux sont encore facilement accessibles sur l’Internet par le grand public – mais certains d’entre eux ont été (« mystérieusement ») fermés. Bien sûr, s’il est vrai que le WTC a été complètement évacué, il s’ensuit donc que les nombreux mémoriaux dressant la liste des victimes du 11 septembre 2001 doivent, à leur tour, être fabriqués. Comme nous le verrons plus loin, c’est précisément ce qu’ils semblent être.

 

Les monuments commémoratifs des victimes du 11 septembre 2001 ne résistent tout simplement pas à l’examen et à la comparaison. Le gros des incohérences et des absurdités omniprésentes dans ces listes indécentes dévoile leur véritable nature : un autre élément de la Grande Déception. Voyons pourquoi, point par point :

 

PROBLÈMES DES MÉMORIAUX (1) : Les absurdités des totaux

 

Au premier coup d’œil aux divers monuments commémoratifs du 11 septembre, nous constatons que chacun d’entre eux fait état d’un nombre différent de victimes. Voici une sélection de chiffres totaux, tous censés représenter des listes officielles et définitives de toutes les victimes du 11 septembre pour le WTC, le Pentagone et 4 vols (moins les « 19 pirates de l’air ») :

 

aaazzz.png

 

Aussi absurde que cela puisse paraître, il est un fait que plus de huit ans après le 11 septembre 2001, il n’y a toujours pas de consensus sur le nombre total de morts. En effet, le premier et le dernier des mémoriaux susmentionnés présentent un écart de 714 noms ! Il s’agit de chiffres tout à fait vérifiables – à la vue du public.

 

Bien sûr, même un écart de seulement 2 ou 3 victimes devrait être considéré comme inacceptable à l’heure actuelle. Espérons que le Mémorial national du 11 septembre, actuellement en construction à Manhattan, révélera enfin au monde le nombre exact des victimes du 11 septembre…

 

Quel que soit ce chiffre (et quels noms seront conservés ou jetés), il n’en demeure pas moins que pendant les huit années que durent les monuments commémoratifs, presque tous les monuments ont affiché des péages de victimes extrêmement contradictoires.

 

La plupart se souviendront que, dans les jours, les semaines, voire les mois qui ont suivi le 11 septembre 2001, les médias n’ont cessé de rapporter ce qui, il est vrai, n’était que des chiffres spéculatifs (« 20 000 victimes » sont rapidement devenus « 10 000 »). Pourtant, le premier nombre officiel de victimes était encore de « 6 729″ (New York Times).

Puis, 12 jours après l’événement, le maire Giuliani a enregistré un bilan de  » 6 333 victimes estimées « , chiffre qui a été vanté pendant un certain temps avant de diminuer progressivement – et inexplicablement – pour atteindre moins de la moitié de ce chiffre.

 

Comment, doit-on se demander s’il est possible qu’il faille des semaines pour obtenir des chiffres raisonnablement précis sur les employés manquants des locataires du WTC ? Il ne s’agissait pas d’un tsunami balayant des côtes incroyablement peuplées d’Indonésie, de Thaïlande ou du Sri Lanka ; il s’agissait de deux effondrements de bâtiments confinés dans Manhattan civilisé ! Indéniablement, dans le climat de choc post-catastrophe, l’augmentation du nombre de morts a effectivement amplifié le drame et l’indignation du public face aux  » attaques meurtrières de Bin Laden « .

 

Cependant, au fil des semaines, l’estimation « 6 333″ du maire Giuliani a commencé à soulever quelques sourcils. Avec le temps, les médias ont produit un  » reportage choquant  » : Au fil de l’histoire, une horde de fraudeurs avides et méprisables usurpait les fonds d’indemnisation du 11 septembre en prétendant avoir perdu des  » parents inexistants et totalement inventés « .

 

Une longue série d’escroqueries de ce genre ont été rapportées – et dénoncées avec une indignation vertueuse – pendant des semaines et des semaines. En fin de compte, même s’il a été fait état d’un total impressionnant de 400 escroqueries de ce genre, cela n’a guère contribué à expliquer – ou même de loin – l’estimation précédente de Giuliani de « 6 333 » (du 23 septembre 2001). La Grande Déception grinçait déjà et – à l’insu de la plupart des gens – déclenchait son propre effondrement, inévitable.

 

Maintenant, certains diront que ces inexactitudes extravagantes ont été causées par « les ravages et la confusion » entourant les événements du 11 septembre 2001. Très bien. N’en discutons pas – et convenons pour l’instant d’au moins un fait incontestable : entre le premier chiffre officiel du nombre de morts de NYT (6729) et le chiffre trouvé, par exemple, sur le mémorial « America Forever » (2467), nous avons un écart / marge d’erreur de 4262’unités’.

 

Il s’agit d’arithmétiques simples et simples. Enfin, disons que la grande majorité des « victimes du 11 septembre » ne figurent PAS dans le SSDI (Social Security Death Index). Les rares noms qui figurent sur la liste de la SSDI sont généralement des noms cités dans la presse, c’est-à-dire des victimes plus  » éminentes  » et  » publiques « …

 

PROBLÈMES DE MÉMORIAUX (2) : Les noms fantômes sont absurdes

 

Alors, comment ces chiffres contradictoires se traduisent-ils lorsque l’on examine de près les divers monuments commémoratifs ? Cela signifie-t-il que nous pourrions trouver au hasard des victimes  » fantômes  » inscrites sur certains monuments commémoratifs, ainsi que des hommages et des notices nécrologiques, qui manquent tout simplement sur d’autres ? Oui. Oui.

 

Existe-t-il un nombre significatif d’exemples aussi absurdes, tels que l’absence de  » négligence innocente  » de la part des divers conservateurs de monuments commémoratifs ? Oui. Oui. Jetons un coup d’œil, par exemple, au mémorial du « Mur des Américains ». Tout en haut de la lettre « A », on trouve deux personnes appelées « AALYIGH ».

 

AALYIGHSWallOfAmericans.jpg

 

Inexplicablement, les deux « AALYIGH » (comme bien d’autres noms) ne se trouvent que dans certains mémoriaux et sont absents d’autres (comme ceux de CNN). Maintenant, imaginez un instant que votre nom de famille est « Aalyigh ». N’essaieriez-vous pas de contacter (dans plus de 8 ans) les monuments commémoratifs  » offensants  » du 11 septembre et de leur demander de corriger leur liste ?

 

Qui sont les « Aalyigh » ? Ou peut-être devrions-nous nous demander : pourquoi les « Aalyigh » ne se trouvent-ils que dans certains monuments commémoratifs ? Y a-t-il vraiment quelqu’un qui s’appelle « Aalyigh » sur cette planète à part Diana Aalyigh (Die-In-A-Lie ?) et Justin Aalyigh (Just-In-A-Lie ?).

 

On peut être tenté de supposer qu’un brave dénonciateur a essayé de nous dire la vérité au sujet du 11 septembre : « C’est tout EN LUMIÈRE ». Il est intéressant de noter que le mémorial du Mur des Américains a maintenant été fermé. C’est le message que l’on peut trouver sur la page Internet vierge qui « explique » sa fermeture soudaine :

 

WallOfAmericansDOWN.jpg

 

Puis, en restant avec la lettre « A », il y a le cas de Mme « Cici AADA », un autre des nombreux « noms fantômes » que l’on trouve dans les divers mémoriaux du 11 septembre. Maintenant, si vous cherchez « AADA » sur Google, vous tomberez directement sur « American Academy of Dramatic Arts« .

 

Une coïncidence, peut-être. Cependant, étant donné qu’un certain nombre de personnages tournant autour de la saga du 11 septembre (Gary Welz, Bob McIlvaine, Donna Marsh O’Connor, etc.) ont été exposés en tant qu’acteurs professionnels, on peut raisonnablement se demander si cela pourrait aussi être le travail d’un dénonciateur héroïque. Il n’en reste pas moins que « Cici (Voir-Voir ?) AADA » et les deux « AALYIGH » ne se trouvent que sur quelques monuments commémoratifs du 11 septembre – et manquent tout simplement sur d’autres (en particulier sur le monument de CNN).

 

Il existe de nombreux autres exemples de  » noms de fantômes  » qui n’apparaissent que dans certains monuments commémoratifs du 11 septembre. Les énumérer tous dans cet article (avec des comparaisons croisées complètes entre toutes les listes) n’est pas réaliste et serait sûrement une lecture fastidieuse.

 

Comparons donc trois groupes alphabétiques (Q, X, Y, Z) qui contiennent un nombre modéré de noms (pour que le lecteur puisse facilement vérifier ces faits personnellement). Voici une liste des monuments commémoratifs du 11 septembre ; pour chacun d’eux, nous avons le nombre de personnes inscrites sous les initiales « Q », « X », « Y » et « Z » du nom de famille :

 

gggrr.png

 

 

PROBLÈMES DE MÉMORIAUX (3) : L’absurdité prosaïque

 

Un aspect commun des divers monuments commémoratifs du 11 septembre 2001 sont les hommages toujours sordides et inventés que les familles, les collègues de travail et les amis sont censés afficher. Il s’agit de milliers de brefs écrits qui, bien sûr, exigent une patience constante pour être passés au crible. Cependant, et pour ce que ça vaut, je peux personnellement témoigner qu’il est difficile de trouver un hommage au 11 septembre qui soit digne d’authenticité.

 

L’impression dominante est qu’ils sont écrits par la même personne – ou au mieux – par une bande de romanciers ennuyeux et peu imaginatifs. Naturellement, certains diront qu’il s’agit d’une interprétation  » subjective  » et personnelle ; je ne peux qu’encourager chacun à passer un peu de temps à lire ces hommages pour eux-mêmes. Pris dans leur ensemble, ces hommages se lisent comme un mélange sans cesse remanié de rhétorique mièvrerie et de larmes à l’œil.

 

Je suis persuadé que quiconque est armé d’un esprit critique – et d’un sens de l’humour sain – prendra plaisir à passer au crible ces hommages comme une expérience révélatrice, divertissante et légèrement surréaliste. Mieux encore, ce  » plaisir  » s’accompagne d’un étrange sentiment de soulagement et d’apaisement au fur et à mesure que l’on s’en rend compte :

 

1. Les monuments commémoratifs du 11 septembre sont tous en conflit les uns avec les autres.

2. Les monuments commémoratifs du 11 septembre sont tout sauf des hommages crédibles aux véritables victimes d’un véritable attentat terroriste.

3. Peut-être, à la lumière de ces faits, peu de personnes – ou personne – sont mortes dans les « attentats du 11 septembre ».

 

(Appel de l’auteur : J’invite toute personne qui prétend être un membre de la famille d’une victime du 11 septembre à présenter des documents – tels que ceux qui seraient admissibles devant un tribunal – sur l’existence et le décès de l’être cher. Je suis joignable sur mon e-mail privé posté sur la page contact…).

 

PROBLÈMES DE MÉMORIAUX (4) : La preuve de la transformation du portrait

 

 

Trois observations principales peuvent être tirées d’un examen méthodique croisé des nombreux monuments commémoratifs du 11 septembre qui présentent des portraits des  » victimes  » – désormais appelées  » entités  » :

 

1 : La plupart des « entités » que l’on trouve dans les monuments commémoratifs sont représentées par deux – et pas plus de deux portraits apparemment différents.

 

2 : Lorsque deux portraits apparemment différents d’une même entité sont comparés, ils révèlent le plus souvent des similitudes frappantes dans l’expression faciale, la pose, l’angle/perspective, la lumière, les reflets.

 

3. Des similitudes frappantes sont également observées entre des entités distinctes, souvent alphabétiquement adjacentes, de même sexe ou de sexe différent. Bien qu’on puisse s’attendre à quelques cas de ce genre dans une liste de plus de 2 500 portraits, la fréquence même de ces cas présentant des attributs faciaux apparemment  » clonés  » ne peut raisonnablement (dans un sens statistique) être attribuée à une  » coïncidence  » ou à un  » hasard « .

 

Naturellement, ce sujet doit être visualisé par le lecteur puisqu’il traite de questions photographiques. Veuillez consulter notre article illustré pour une description illustrée de ce numéro : Les arnaques commémoratives [Note : que vous venez de lire normalement !]. (D’autres questions intéressantes liées aux métadonnées – ou données’exif’ – intégrées dans tous les fichiers image.jpg seront, avec le temps, exposées en détail et ajoutées à cet article).

Enfin, pour une étude complète des monuments commémoratifs du 11 septembre, veuillez télécharger et lire le « Rapport Vicsim » de Hoi Polloi : Page du Rapport de Vicsim.

 

 

PROBLÈMES DE MÉMORIAUX (5) : Les victimes « VIP »

 

Certaines des  » victimes  » les plus importantes du 11 septembre 2001 – comme le  » héros du vol 93, Todd M. Beamer  » – ont longtemps été exposées en tant qu’identités volées à des homonymes précédemment décédés. L’histoire de Barbara Olson s’est également révélée être une fraude lorsque Ted Olson (le solliciteur général de George W. Bush) a été pris en train de modifier 3 fois son récit de ses prétendus appels téléphoniques de « Flight77 ».

 

De même, « la victime numéro 0001 du 11 septembre 2001″, le père Mychal Judge, était une autre saga religieuse pour les croyants pieux : Au moins trois versions différentes des causes/circonstances de sa mort ont été publiées par les médias – et l’évacuation de son cadavre du WTC a également été exposée dans le cadre d’une autre séance photo.

 

En d’autres termes, les histoires entourant les victimes  » VIP  » du 11 septembre 2001 sont truffées de tant de questions qu’on peut se priver de toute crédibilité. Avec une telle abondance de bêtises trompeuses et médiatiques, il est tout à fait raisonnable de remettre en question tous les reportages officiels qui ont émergé des événements du 11 septembre 2001.

 

 

RÉFLÉCHIR À DES QUESTIONS DE STRATÉGIE ET D’OPPORTUNITÉ

 

Une question qui ressort naturellement de l’étude des monuments commémoratifs du 11 septembre est.. : « Même si de nombreuses’identités de victimes’ semblent être entièrement inventées par une base de données informatique, cela pourrait-il signifier qu’un certain nombre de vraies personnes ont été tuées le 11 septembre ? » Ou est-ce que le 11 septembre n’a pas fait de victimes du tout ?

 

Si nous voulons appliquer un processus de réflexion logique à cette question particulière, nous devons examiner les questions de stratégie et d’opportunité que les auteurs doivent avoir préfigurées. Toute enquête sensée doit certainement commencer par définir le type de crime faisant l’objet d’une enquête.

 

En définissant la portée et les objectifs du crime, nous devrions pouvoir exclure ce que les auteurs eux-mêmes auraient exclu, en termes de risques et de responsabilités inutiles. Les attentats du 11 septembre ont-ils été conçus comme une série de meurtres barbares ou s’agissait-il plutôt d’un gigantesque braquage de banque ? Faisons une  » supposition éclairée  » et disons que c’est le cas.

 

Les vols de banque sont considérés comme de terribles échecs par les voleurs eux-mêmes en cas de décès d’un passant, d’un gardien ou d’un policier ; le seul objectif d’une agression bancaire est de voler de l’argent, jamais celui de commettre un meurtre. L’aggravation pénale de l’homicide involontaire coupable est très malvenue pour tout gangster professionnel – une grave erreur à éviter soigneusement.

 

Certes, il n’y avait pas de  » valeur ajoutée  » pour les auteurs des attentats du 11 septembre à commettre un massacre de masse de quelque 3 000 personnes, pour la plupart des professionnels en col blanc. Comme nous l’avons vu, un grand nombre de « victimes » présumées semblent être des identités factices. Bien sûr, combien reste-t-il précisément à vérifier.

 

Pourtant, considérez ceci : si 300 coffres sont vidés par une bande de braqueurs de banque et que des empreintes digitales sont trouvées dans seulement trente coffres, seront-ils soupçonnés de n’avoir volé que ces trente coffres ? Ou est-ce qu’une cour de justice supposerait qu’ils ont aussi volé les 270 autres ?

 

L’idée que personne n’a été tué le 11 septembre est, habituellement et comme on pouvait s’y attendre, rejetée d’emblée par de nombreuses personnes comme étant  » scandaleuse  » ou  » incroyable « .

 

D’autres accepteront qu’une certaine simulation ait eu lieu – mais qu’un certain nombre de personnes réelles soient mortes. Imaginons donc un scénario  » intermédiaire  » de, disons, 1000 personnes tuées ce jour-là. Si cela était vrai, un problème immédiat se pose : et si ces 1000 familles, à un moment donné, découvraient que les 2000 autres familles étaient introuvables/ inexistantes ?

 

Il est fort peu probable que les planificateurs des attentats du 11 septembre aient pris le risque d’un tel scénario catastrophe : imaginez une horde de familles en colère déposant une avalanche de poursuites et les ordonnances des tribunaux qui suivraient, exigeant toutes l’accès aux documents publics et aux vérifications officielles ! Vraiment une recette pour le désastre…. Sûrement, les conspirateurs du 11 septembre ne voulaient rien de tout cela ?

 

Ainsi, nous pouvons raisonnablement supposer que toutes les précautions ont été prises pour s’assurer qu’AUCUNE poursuite civile ne puisse  » gâcher le spectacle  » ; en toute logique, l’assassinat d’un certain nombre de personnes le 11 septembre 2001 était un non-non, une mesure stupide et insensée à éviter à tout prix. La directive principale du plan de déception du 11 septembre a pu l’être : « Zéro victime ».

 

« TROP » DE GENS IMPLIQUÉS ?

 

Les ressources presque illimitées des planificateurs des attentats du 11 septembre ont permis une simulation à multiples facettes qui a certainement impliqué un grand nombre de personnes selon les normes du complot – dont quelques-unes seulement avaient besoin d’être pleinement informées de tous les détails du plan. Un scepticisme récurrent est que « trop de gens ont dû être impliqués, donc il aurait été impossible de tous les faire taire ». Ce n’est pas le cas.

 

Permettez-moi d’exposer brièvement mon point de vue personnel sur cette question : En tant que fils d’un sociologue norvégien idéaliste qui a courageusement « combattu » la mafia sicilienne à la machine à écrire, j’aime souvent rappeler le concept de « omertŕ » ; en Sicile, des dizaines de milliers de citoyens honnêtes connaissent parfaitement le nom et le lieu où se trouvent les chefs mafieux – mais ils sont tenus dans le silence pendant des décennies, soudés et terrifiés. Historiquement – et c’est un fait presque indéniable – l’argent liquide froid et les menaces de chaleur n’ont jamais manqué de mettre un frein à la bouche des gens.

 

Un nombre limité de personnes ont été nécessaires pour faire le canular du 11 septembre – un canular qui s’appuyait sur un budget incalculablement plus important que n’importe quel coup de la mafia des petites villes. Il va sans dire que le pouvoir exécutif américain contrôle aussi fermement tous les principaux organismes nommés par le gouvernement, un atout dont aucune organisation criminelle ne pourrait jamais rêver.

 

Plus important encore, depuis une cinquantaine d’années, toutes les grandes entreprises de presse ont été complètement infiltrées et cooptées par les échelons supérieurs du pouvoir. Aujourd’hui, leur monopole mondialisé de l’information mondiale en fait la machine à persuasion la plus puissante jamais connue de l’humanité.

 

En fait, leur contrôle incontesté de l’information a joué un rôle crucial dans le plan du 11 septembre 2001 : La plupart des agents de niveau inférieur impliqués dans l’exécution du plan ont été incités – tout comme le  » Joe Public  » moyen – à croire en la version télévisée des événements.

 

Par conséquent, l’argument du  » trop grand nombre de personnes impliquées  » échoue sur deux points :

 

1 : Elle est effectivement réfutée par les précédents historiques.

2 : Il ne tient pas compte de la gamme étendue et sans précédent d’actifs dont disposent les planificateurs des attentats du 11 septembre 2001.

 

LE MYTHE DU 11 SEPTEMBRE : ACTEURS ET ACTRICES

 

Pour soutenir et perpétuer le mythe des victimes du 11 septembre, un grand  » cirque ambulant  » a été créé dès le premier jour et se maintient encore aujourd’hui : un groupe d’acteurs et d’actrices jouent le rôle de  » membres de la famille en deuil « , qui bénéficient tous d’une couverture médiatique constante et importante.

 

Une des premières équipes de  » veuves du 11 septembre  » a acquis une renommée internationale instantanée : Ils ont été crédités d’avoir  » forcé  » le gouvernement à mettre sur pied la commission du 11 septembre : Les soi-disant « Jersey Girls » étaient présentées comme des « militantes de gauche » qui posaient des « questions gênantes ». Bien sûr, c’était une comédie de fumée et de miroirs, un spectacle de chiens et de poneys pour la consommation publique. Voici leur film de style hollywoodien promu sur le site « PRESS FOR TRUTH » :

 

THEJERSEYGIRLS.jpg

 

« The Jersey Girls » n’a absolument rien fait pour obtenir des réponses sérieuses du gouvernement. Leur rôle était ostensiblement de mettre en scène et de  » donner un visage  » aux  » familles endeuillées par le 11 septembre 2001  » (inexistantes). Selon quelques chercheurs 9/11 chercheurs, ils vivent maintenant dans des manoirs succulents quoiqu’ils aient notoirement refusé de collecter l’argent du fonds de compensation 9/11.

Les « Jersey Girls » ont été progressivement « éliminées » de la visibilité publique pour faire place à un autre groupe de « mères et veuves en deuil ». Aujourd’hui, Mary Fetchet, Carol Ashley et Carie Lemack, entre autres, jouent leur rôle :

 

THECORPORATEACTRESSES.jpg

 

CE QU’ILS FONT : Améliorer la Loi sur la sécurité dans les Etats-Unis
Quel est leur rôle et qui, selon vous, pourraient être leurs maîtres-chiens ?

 

Les images que ces femmes portent sur leur poitrine sont en fait les mêmes que celles que l’on retrouve dans les nombreux monuments commémoratifs du 11 septembre. Mary Fetchet est d’ailleurs la fondatrice du très actif et très en vue « VOICES OF SEPTEMBER 11 memorial« .

 

Mary aurait perdu son fils Brad dans l’effondrement du World Trade Center. Comme beaucoup de « victimes du 11 septembre », la plupart des photos disponibles de Brad Fetchet sont de très mauvaise qualité – et la plupart le montrent dans son enfance. Il semble y avoir très peu de portraits de Brad quand il était jeune adulte.

 

Ci-dessous se trouve une image assez nette de Brad (« danser avec grand-mère »). Il devrait être clair pour quiconque qu’il s’agit d’un copier/coller grossier du visage de Brad sur un homme plus âgé avec des rides au cou prononcées. La’matrice’ utilisée pour ce montage bâclé est clairement extraite de l’image omniprésente et familière du jeune « Brad Fetchet » que l’on retrouve dans tous les mémoriaux :

brad_fetchet_grandma.jpg

 

Sally REGENHARD est une autre « mère militante » dans le rôle du « guerrier de la vérité » (à la Jersey Girls), brandissant des signes « accusateurs » dans les événements publics – un peu comme un chahuteur, un manifestant hippie de rue… A cette occasion, Sally emporte aussi avec elle des photos de son prétendu  » fils perdu  » :

 

RegenhardSallyACTIVISTMOTHER.jpg

 

Cependant, il y a un problème avec l’histoire de Sally : il y a très peu de photos de son fils’Christian’ – et la plupart d’entre elles sont des composites évidentes du même’portrait maître’. Ci-dessous, nous en avons trois. Je ne pense pas que beaucoup de commentaires soient nécessaires ici – jugez par vous-même…..

 

RegenhardChristianPICTURETRIO.jpg

 

En conclusion, un grand nombre d’acteurs ont été (et sont toujours) employés pour vendre le canular du 11 septembre au public. Qu’il s’agisse de courtes représentations de prétendus  » témoins oculaires ou d’avions écrasés  » vus dans les émissions télévisées du 11 septembre, de faux dénonciateurs (comme Willy Rodriguez et Sibel Edmonds) ou encore de présumés  » membres de la famille endeuillée « , tous ne sont que des acteurs et actrices de 3e ordre prêts à jouer au jeu de la grande tromperie pour un gros tas de fric froid. Espérons que des acteurs du calibre de Robert De Niro et Billy Crystal ne font pas aussi partie du  » jeu « . Il se trouve qu’ils sont tous les deux directeurs du Musée commémoratif et national du 11 septembre...

 

Un effort de propagande massif a implacablement martelé dans la psyché publique la saga officielle du 11 septembre. D’innombrables films et documentaires lucratifs ont été produits au fil des ans, jouant le rôle de « véritables survivants et membres de la famille de la tragédie ». Veuillez regarder mon analyse de « 911Hotel », un film de propagande particulièrement grossier : PROPAGANDA911.

 

 

Source : SeptemberClues

 

Voir aussi : Liste de faux attenats

 

Publicités

5 commentaires sur “Le nombre total de victimes du 11 septembre pourrait-il s’élever à ZÉRO ? (traduction complète de l’article sur les escroqueries commémoratives du 11/09 + photos)

  1. Dans votre article vous ne dites rien sur la raison de la demolition des tours. Alors je vais completer: A l`epoque qu`ils les ont construit, 1965, l`azbest etait largement utilise comme materiel anti-incendie. Imaginez vous une quantite gigantesque de ce materiel dans chaque tour. Tous les murs de toutes les pieces, ont etait recouvert de ce materiel afin de prevenir des grosses incendies. Vers les annees 75 – 80, on a decouvert que l`azbest etait cancerigene. L`azbest elibere dans l`air des particules invizibles qui sont inhalees dans les poumons. Alors tout le monde de ce batises se sont paniques. Peu a peu, les tours se sont videes de leur clientelle. Il n`y a pas eu un autre solution de remplacer l`azbest, de renover les batisses. Seule la demolition etait convenable. Mais parce que ces tours etais le symblole de grandeur des etats unis (on voye dans tous les films americaines des images avec les tours), cette affaire de demolition, est devenue une affaire du gouvernement, surtout parce que a l`arriere se sont des juifs. Ils ont demande aux specialistes d`ìnventer un scenario et ils ont gagnie de l`argent et etc. Vous savez q`ùn avion allemagne est tombe parce que le co-pilot s`est veruie seul dans la cabine. Avant le 11.09, il n`existe des fermetures manuelles dans les cabines. Les victimes de cet avion sont la consequence de l`histerie de l`affaire menssongierre de 11.09.

    J'aime

    1. Précisions intéressantes. Pour l’azbest cancérigène il me semble l’avoir lu dans la discussion « les tours vides » (comprendre ici les derniers étages) du CluesForum (le lien figure dans le dossier mis en lien en début d’article).

      J'aime

        1. Ah oui! « Aminate », vous avais raison. Ce scenario est encore plus complexe. Par exemple, ils ont dit que ce sont des terorists arabes. Ce ca qui m`a determine a reflechir meme ce jour la, le 11 septembre 2001. Car a propos des « terorists arabes » j-ai deja entendu en decembre 1989 a la « revolution anticomuniste » (une mise en scene) de Roumanie. Apres la revolution ils n`ont trouve auchun teroriste arabe en Roumanie. Le sujet a ete « enterre » tout de suite. Et tout d`un coup, j`entend de nouveu de ce terorists le 11.09. (911, est le numero d`ugence au Canada et Etats Unis). Alors j`ai compris que le scenario de notre « revolution » ainsi que celui de 11 septembre, sont sortis de la meme laboratoire, CIA. Le scenario du 11 septembre, a ete prepare bien avant 1989. Pourqui « des terorists arabes » en Roumanie « qui tirent » (ils n`ont pas tire en realite) dans la population? Parce que ils avaient besoin de tester la reacation de la population de Roumanie (voir mondiale) vis a vis des arabes, pour perfectionner le scenario avec les arabes et Ben Laden (Ben Laden juste un perssonage fictive). De plus, le scenario de la ville Quebec au Quebec, le prentemps de 2001, a ete aussi lie a 11.09. Il y avait un rencontre nomee  » le Sommet des Ameriques ». Ils ont provoquait la population a une grande manifestation, en fait une manipulation massive, a fin de faire hair les EUnis, par les quebecois. Car au Quebec vivent beaucoup des arabes. Ils voulaient que apres le 11.09, les quebecois restent calmes vis a vis des arabes a fin d`eviter une vengeance quebecoise contre le habitants arabes. J`ai etait la a ce moment la, et j`ai vu que tout etait une comedie, pas une manifestation serieuse. Ils distribuient gratuitement, il y avait desc chioscs, d`eau, du pepsi cola, des sendwitchs pour retenir le monde en place le plus long possible, necessaire pour bien televiser. Tout un jeu, je vu cella mais je ne comprenait ou ils voulaient en venir. J`ai compris seulement deux ou trois jour apres le 11.09. Le jour de 11.09, je me suis dit que tout est une menssonge mais comment ca fonctionne. Donc les tours etait planifie pour les demolir mai le fait que le scenario a etait prepare pendant au moins 15 ans (j`ai explique sur le arabes de Roumanie 1989), ca prouve que il ni avait pas une urgence pour les demolir. Alors l`affaire de l`amiante se colle bien. Nous vivons dans un monde de menssonge continuelle. Je m`excuse pour mon francais.

          J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s