Les dinosaures : une invention ?

canularismecouvv

 

C’est « Sir » Richard Owen, de la Société Royale et surintendant du département d’histoire naturelle du British Museum qui a défini en 1842 la classe des « dinosauria ». En d’autres mots, l’existence des dinosaures s’appuie au départ sur l’hypothèse théorique d’un directeur de musée nommé chevalier, « comme par hasard » au milieu du 19ème siècle, âge d’or de l’évolutionnisme, avant même qu’on ait découvert un seul fossile de dinosaure.

 

Les organes de presse, tant maçonniques que grand public démarrèrent un battage publicitaire sur ces supposés animaux depuis longtemps disparus et, surprise, 12 ans plus tard en 1854, Ferdinand Vandiveer Hayden lors de son exploration de la vallée du Missouri, découvrit une « preuve » de la théorie d’Owen ! Quelques dents non identifiées qu’il envoya au paléontologue réputé Joseph Leidy, qui déclara plusieurs années plus tard qu’elles provenaient d’un ancien dinosaure éteint, le « trachodon » (ce qui veut dire, toute ironie à part, « dent grossière »).

 

Tout d’abord, pas besoin de préciser qu’il est impossible de reconstituer l’intégralité d’un animal hypothétique disparu en se basant sur quelques dents ! Mais il est encore plus douteux que d’innombrables formes intermédiaires anciennes reptile/oiseau et reptile/mammifère nécessaires à la théorie en plein essor de l’évolution, fassent d’abord l’objet d’une hypothèse et soient ensuite « découvertes » fort à propos par des équipes d’archéologues évolutionnistes cherchant à dessein de tels fossiles !

 

Et il est encore plus douteux que ces soi-disant fossiles aient pu exister pendant des millions d’années en restant inconnus des différentes civilisations de l’histoire de l’humanité et qu’ils n’aient jamais été découverts avant la renaissance maçonnique évolutionniste du milieu du 19ème siècle !

 

« Pourquoi les indiens n’en ont-ils jamais découvert pendant toutes les années où ils ont arpenté les continents d’Amérique ? Il n’y a aucune croyance associée aux dinosaures dans la religion ou la tradition des amérindiens. Pourquoi d’ailleurs n’y a-t-il eu aucune découverte antérieure au 19ème siècle dans une quelconque partie du monde ?

Selon la World Book Encyclopedia, ‘Avant les années 1800, personne ne connaissait l’existence des dinosaures’. On a découvert de grands gisements de fossiles de dinosaures à la fin des années 1800 et au début des années 1900… Pourquoi l’homme a-t-il fait soudain toutes ces découvertes ? » – David Wozney, « Dinosaures : Science ou Science Fiction »

 

Aucune tribu, culture ou pays du monde n’a découvert le moindre os de dinosaure avant le milieu des années 1800 et on en a trouvé ensuite tout autour du monde, en Amérique du nord, Amérique du sud, Europe, Asie, Afrique, Argentine, Mongolie, Tanzanie, et de nombreux autres endroits possédaient apparemment de grands gisements de fossiles de dinosaures jamais découverts auparavant. Tous ces endroits étaient habités et bien explorés depuis des milliers d’années avant cette date, pourquoi personne n’en a-t-il jamais trouvé avant ?

 

 

 

Selon le livre, « Projet Dinosaure« , le journaliste paléontologue Wayne Grady déclare que pendant la période qui a suivi, entre 1870 et 1880 environ, « se pratiquèrent en Amérique du nord certaines des combines les plus tordues de l’histoire de la science« . Pendant ce qu’on a appelé « Le grand rush vers les dinosaures », ou « La guerre des ossements », une rivalité et une passion de toute une vie pour la « chasse au dinosaure » commença entre Edward Drinker Cope de l’Académie des Sciences Naturelles et Othniel Marsh du musée Peabody.

 

Ils étaient amis au début mais ils devinrent ensuite des ennemis acharnés au cours d’une querelle légendaire où se mêlèrent trahison, calomnie, corruption, vol, espionnage et destruction d’ossements. On disait que Marsh avait découvert plus de 500 anciennes espèces différentes dont 80 dinosaures, alors que Cope n’en aurait découvert que 56.

 

Sur les 136 espèces de dinosaures qu’auraient soi-disant découvert les deux hommes, pourtant seules 32 sont actuellement considérées comme valides ; le reste s’est révélé de totales falsifications et fabrications ! Aucun des deux n’a jamais déclaré non plus avoir trouvé de squelette complet, tout leur travail supposait donc des reconstitutions. En fait, à ce jour aucun squelette complet n’a été découvert et tous les dinosaures sont donc des reconstitutions.

 

 

« Il semble que les découvertes et les fouilles ne sont pas faites par des gens désintéressés, comme des agriculteurs, des éleveurs, des randonneurs, des promeneurs, des ouvriers maniant des pelleteuses pour creuser les fondations de bâtiment, qui creusent les tranchées d’oléoducs et travaillent dans l’exploitation minière mais plutôt par des gens personnellement très investis, comme les paléontologues, les scientifiques, les professeurs d’université et le personnel d’organisation de musée, qui faisaient délibérément une recherche d’ossements de dinosaures ou qui les avaient déjà étudiés.

Les trouvailles sont souvent faites par ces gens au cours de voyages et d’expéditions spéciales de chasse à l’os de dinosaure dans des régions déjà habitées et explorées.

Ce qui semble hautement invraisemblable. Plus crédible est le cas de la découverte des premiers rouleaux originaux de la Mer Morte en 1947, qui furent découverts sans le vouloir par un enfant et qui furent tous publiés en 1955. Dans certains cas de découverte d’ossements de dinosaures par une personne désintéressée, un ‘professionnel’ dans le domaine lui suggérait de regarder ou de creuser dans une zone particulière.

Très intéressant aussi à noter, ce sont les zones spéciales réservées et désignées comme parc à dinosaure où les chasseurs de dinosaure amateurs doivent obtenir d’abord un permis de chasse au dinosaure ». (ibid.)

 

 

Quelle que soit la destination prise par ces archéologues et paléontologues financés par l’establishment, ils semblaient trouver des quantités incroyables de fossiles dans des zones minuscules. Dans l’un des plus grands site de fouilles de dinosaures, nommé Ruth Mason Quarry, plus de 2000 fossiles auraient été découverts. Des moulages et des squelettes originaux assemblés à partir de ces os sont actuellement exposés dans plus de 60 musées du monde.

 

On doit à Florentino Ameghino, directeur de paléontologie au musée La Plata l’étonnante découverte de 6000 espèces fossiles pendant sa carrière en Argentine. Le chasseur de dinosaures Earl Douglass a envoyé 350 tonnes d’ossements de « dinosaures », résultat de sa vie de fouilles, au musée Carnegie d’histoire naturelle, provenant tous du « Dinosaur National Monument » dans l’Utah.

 

Durant une expédition en Patagonie, le Dr Luis Chiappe et le Dr Lowell Dingus auraient découverts des milliers d’œufs de dinosaures sur un site de seulement quelques hectares. De nombreux experts ont mentionné que la découverte d’une telle quantité de fossiles dans une seule zone, par seulement quelques individus fortement investis, s’oppose aux lois de la probabilité et rend crédibles de probables contrefaçons ou des efforts d’implantation localisés.

 

 

« Les os de dinosaures se vendent contre beaucoup d’argent dans les ventes aux enchères. C’est un marché juteux. On exhorte les spécialistes à publier des articles. Les musées font le commerce d’expositions populaires et attirantes. Les producteurs de films et les médias ont besoin de produire du matériel à vendre pour rester dans la course. Les médias grand public adorent faire une grande publicité autour de supposées découvertes de dinosaures.

On gagne beaucoup à transformer la plate découverte d’un os d’origine moderne en une trouvaille impressionnante et à laisser faire l’imagination d’artistes pour les interpréter et les mettre en valeur. Il y a des gens avec une folle envie de prestige, de renommée et d’attention.

Il y a l’effet de mode et le comportement de la foule. Et il y a ensuite des gens et des entités qui poursuivent des agendas politiques et religieux. Les bénéfices financiers et économiques hautement gratifiants qui reviennent aux organismes d’éducation et de recherche, aux départements universitaires de paléontologie, aux découvreurs et propriétaires d’os dedinosaures et aux industries du livre, de la télévision, du cinéma et des médias seront des motifs suffisants pour ridiculiser toute franche remise en question et supprimer toute investigation honnête ». (ibid.)

 

 

Des os de « T-Rex » qui se sont vendus pour plus de 12 millions de dollars aux enchères montre combien lucratif peut être le domaine de la chasse au dinosaure et il se trouve que ce sont les officiels des musées qui semblent faire les découvertes fortuites les plus prolifiques !

Le premier dinosaure présenté en public a été le « Hadrosaurus foulkii », à l’académie Edward Drinker Cope de sciences naturelles de Philadelphie.

 

C’était une co-découverte de Joseph Leidy, l’estimé professeur de Cope et le responsable du « trachodon » dentosaurus. La reconstitution originale de l’hadrosaurus, qui est toujours exposé aujourd’hui, montre le moulage en plâtre d’un énorme reptile bipède debout se servant de sa queue comme troisième jambe. Ce que peu de gens savent, cependant, c’est qu’on n’a jamais découvert de crâne et qu’on n’a jamais présenté d’os originaux au public.

 

« Deux spécialistes en arts visuels et en sculpture furent promptement embauchés pour inventer un crâne et en partant des illustrations d’un autre artiste, qui avait représenté un iguanodon, les deux artistes dessinèrent la même tête pour le hadrosaurus foulkii. Les personnes impliquées pouvaient maintenant défendre techniquement l’existence de ce dinosaure si quelqu’un posait la question.

La combine fonctionna si bien, et dupa si complètement le public, qu’ils purent changer par la suite la tête de la créature sans que personne ne le remarque. À ce jour, l’hadrosaurus foulkii est exposé à l’académie des sciences naturelles de Philadelphie.

Il est dit que les ossements sont gardés derrière de lourdes portes closes, mais qu’une copie en plâtre est présentée à la place… Nous apprenons donc que le crâne d’un iguane a remplacé celui d’un dinosaure exposé. L’a-t-on dit au public à l’époque ? Que nous cache-t-on aujourd’hui ? » (ibid.)

 

Ce qu’on ne nous dit pas, c’est que c’est la règle et non l’exception. À ce jour, pas un seul squelette complet de dinosaure n’a été trouvé ! Tous les modèles exposés dans les musées, tous les dessins animés et tous les films de monstres préhistoriques que vous avez pu voir ne sont que des reconstitutions imaginaires basées sur des squelettes incomplets arrangés de façon à les rendre tout à fait réalistes et crédibles aux paléontologues.

De plus, il est communément admis que les squelettes exhibés dans les musées sont tous de complexes fabrications à base de plâtre, fibre de verre, résines variées et d’os d’autres animaux, et non les fossiles d’origine.

 

« Faire son propre dinosaure avec des os de poulet » Instructions inratables pour paléontologues en herbe

 

Quand les os d’un « dinosaure » sont préparés pour être expédiés, on utilise des bandes de toile de jute trempées dans du plâtre pour les envelopper. Après l’application préalable d’un tissu séparateur qui va empêcher un contact direct du plâtre avec l’os, on étend les bandes de toile de jute trempées jusqu’à ce qu’il soit entièrement emballé à la manière d’une momie et prêt pour le transport.

 

Dans un article intitulé « Sur la piste des fossiles, de la fouille à l’exposition« , un informateur remarquait :

« À l’aide de moules et de plâtre, nous pouvons intégralement fabriquer des pattes, des côtes, des vertèbres, etc. pour les éléments manquants de la structure articulée d’un squelette. Le plâtre, la fibre de verre et la résine sont souvent et couramment utilisés. Pour un travail de reconstitution d’os simples, on peut reboucher les fissures, petites ou grandes, avec du papier mâché ou du plâtre mélangé à de la dextrine, un amidon qui confère une qualité d’adhésion et une dureté supplémentaire au moule en plâtre habituel. Nous avons eu également une bonne réussite avec des mastics à base de résine. Il est possible de sculpter directement sur place les fragments manquants avec ces mêmes matériaux. »

 

En d’autres mots, le personnel des musées travaille avec du plâtre et d’autres matériaux pour transporter et fabriquer en permanence des squelettes et des os manquants ou incomplets. En fait, il est admis que les expositions avec d’immenses « os de dinosaures » qu’on voit dans les musées du monde sont des faux soigneusement préparés !

 

Aucun chercheur indépendant n’a jamais examiné un vrai squelette de dinosaure ! On prétend que tous les fossiles réels sont conservés dans des réserves sous haute sécurité, mais seuls quelques paléontologues choisis sont autorisés à les examiner, le grand public n’a donc aucun moyen pour établir leur authenticité.

 

 

 

« La plupart des gens pensent que les squelettes de dinosaure exposés dans les musées sont composés d’ossements de dinosaures. Ce n’est pas le cas. Les vrais os sont enfermés dans d’épaisses chambres fortes dont les clefs sont détenues par quelques chercheurs haut placés seulement, ce qui veut dire qu’AUCUN chercheur indépendant n’a tenu entre les mains un os de tyrannosaurus rex.

Quand des personnes non affiliées à l’establishment paléontologique tentent d’accéder à des os de dinosaures pour les étudier, ils essuient refus sur refus… seuls 2100 lots d’os de dinosaures ont été découverts de par le monde et sur ce nombre, seuls 15 ensembles incomplets d’os de tyrannosaurus rex ont été découverts.

Ces lots d’os n’ont jamais formé de squelette complet, mais à partir de ces ensembles d’os incomplets, les paléontologues ont construit une hypothèse sur l’apparence du squelette entier, dont ils tirent un modèle en plastique.

Si des milliers de créatures au long cou et de grands reptiles carnivores avaient vraiment marché sur Terre, nous n’aurions pas trouvé juste 2100 lots d’ossements, mais des millions, avec des gens ordinaires qui trébuchent dessus quand ils bêchent leur carré de potager. » – Robbin Koefoed, « Les dinosaures n’ont jamais existé »

« Quand des enfants vont dans un musée de dinosaures, ce qui est exposé est-il de la science ou de l’art et de la science-fiction ? Sommes-nous trompés et avons-nous subi dès notre enfance un lavage de cerveau nous faisant croire au mythe des dinosaures ? Il est nécessaire de poser des questions pointues sur toute cette affaire de dinosaures.

Il a fallu l’apport constant depuis les premières ‘découvertes’ de dinosaures, d’un assortiment d’os de divers animaux, comme des crocodiles, alligators, iguanes, girafes, éléphants, bovins, kangourous, autruches, émeus, dauphins, baleines, rhinocéros, etc. pour fabriquer et créer le concept artificiel nouveau d’un animal préhistorique appelé dinosaure.

Quand les os d’animaux existants ne trompent pas suffisamment, on va fabriquer et utiliser des substituts en plâtre. Des matériaux qui ressemblent à une pâte à modeler en argile ou du plâtre feront l’affaire. On peut employer aussi des moules. Quelle serait la motivation d’un tel effort de supercherie ?

D’évidentes motivations font référence à une tentative de prouver la théorie de l’évolution [darwinisme], de réfuter ou de jeter le doute sur la bible chrétienne et l’existence du Dieu des chrétiens et de réfuter la ‘théorie de la terre jeune’ [créationnisme].

Le concept de dinosaure implique que si Dieu existe, Il a ‘bricolé’ son idée de dinosaure pendant un moment, puis l’a probablement écarté ou s’est fatigué de cette création et a poursuivi en créant l’homme. La chronologie historique des dinosaures présentée suggère un Dieu imparfait pour qui s’est présentée après coup l’idée de l’homme, reléguant ainsi l’idée biblique de Dieu ayant créé l’homme à Son image. » – David Wozney, « Les dinosaures : science ou science-fiction »

 

 

Tapez « squelettes de dinosaures » dans un moteur de recherche et vous trouverez une variété de répliques de dinosaures faits sur mesure et de squelettes  » de qualité- musée ».

L’un des plus grands et des plus renommés fournisseurs de faux dinosaures est la société Zigong Dino Ocean Art au Sichuan en Chine qui ravitaille les musées d’histoire naturelle partout dans le monde avec des squelettes ultra-réalistes de dinosaures fabriqués à partir de vrais os !

Des os de poulet, grenouille, chien, chat, cheval et porc sont fondus, mélangés avec de la colle, de la résine et du plâtre, puis utilisés comme matériau de base pour re-mouler des « os de dinosaures ». On leur fait même subir des fractures intentionnelles et on leur donne un aspect ancien/fossilisé pour les faire apparaître réels.

 

Ils s’en vantent sur leur website : « Plus de 62 % de notre production part sur les marchés américains et européens, ce qui veut dire que nous sommes au courant des complexités et des règlements d’exportation vers ces pays… Comme nous sommes partenaires des musées de dinosaures, tous les produits sont fabriqués sous la direction d’experts de l’Académie des Sciences chinoise… Nous bénéficions d’un réseau mondial de ventes, touchant des pays comme les USA, le Brésil, la France, la Pologne, la Russie, l’Allemagne, l’Arabie Saoudite, la Corée du sud, la Thaïlande, l’Indonésie, et nos produits sont exposés au Pérou, en Argentine, à Vancouver, Cincinnati, Chicago et à d’autres endroits. »

 

 

« J’ai entendu dire qu’il existe une usine de faux fossiles au nord-est de la Chine, dans la province de Liaoning, près de dépôts où on aurait trouvé ces supposés récents dinosaures à plumes. » – Alan Feduccia, professeur de paléontologie à l’université de Caroline du Nord

 

 

 

« La possibilité existe que d’importants os de dinosaure exposés aient été modifiés artificiellement par sculpture et gravure. Sculpter des os n’est pas une activité inconnue de l’homme. De nombreuses cultures ont pris part à la création d’objets artificiels à partir d’os existants, totalement impossibles à différencier de l’original. L’industrie du dinosaure est-elle cliente de ce genre de trafic ?

Est-il possible que la réplique d’un squelette de dinosaure soit reconstituée ou fabriquée secrètement dans des bâtiments privés loin de la vue du public, avec des os fabriqués artificiellement ou utilisés à partir de plusieurs animaux différents d’aujourd’hui ? Pourquoi s’embêter à posséder des fossiles originaux authentiques quand de supposées répliques plaisent au public ? » -David Wozney, « Les dinosaures : Science ou Science-fiction ? »

 

Un autre problème avec les dinosaures est leur dynamique structurelle non naturelle. De nombreux squelettes et reconstitutions de dinosaure présentent des monstres bipèdes comme le T-Rex, avec un tronc qui penche vers l’avant et une tête bien plus grosse et plus lourde que le contrepoids donné par la queue.

De nombreux modèles exposés dans les musées ne peuvent même pas tenir debout à cause de leur propre poids ; il est hautement improbable que des bêtes aussi énormes et disproportionnées aient pu jamais exister. La charge agissant sur leur squelette est si forte que des calculs indiquent que les os des plus grands dinosaures se déformeraient et se fissureraient sous leur énorme poids !

Des experts ont aussi souligné que les dinosaures devaient marcher bien plus lentement que ce qu’on montre dans les films, pour éviter des chocs brusques à leurs squelettes.

 

 

 

 

 

 

« Cette idée d’animaux se déplaçant lentement ne colle pas avec l’analyse bio-mécanique des dinosaures, qui indique qu’ils étaient d’agiles et actives créatures. C’est un paradoxe entre la taille et le mode de vie des dinosaures. De nombreuses représentations et dessins se révèlent absurdes en montrant un animal à deux pattes qui serait en total déséquilibre, avec le poids de la tête et de l’abdomen bien plus élevé que celui de la queue, supposée agir comme contrepoids.

L’industrie du dinosaure est-elle le cas d’une science essayant d’aller au devant des désirs ou des attentes du public ? Le film Jurassic Park montre l’exemple de dinosaures beaucoup plus grands que toutes les représentations actuelles des musées. Après la sortie du film, il est intéressant de noter que de nombreux articles ont été écrit demandant, ‘Ceci est-il possible ?’

Je me souviens d’un rapport sur l’ADN d’un dinosaure retrouvé préservé dans de l’ambre, qui s’est avéré être un faux par la suite. » (ibid.)

« Plusieurs millions de dollars ont été mondialement dépensés pour promouvoir l’existence de dinosaures à travers des films, des émissions de TV, des magazines et des bandes dessinées. Le monde du cinéma et de la paléontologie marchent la main dans la main. La vision des gens sur l’existence des dinosaures se base non pas sur des preuves formelles, mais sur les impressions artistiques fixées par Hollywood.

Des documentaires illustrent de manière éclatante les caractéristiques de chaque dinosaure, comme leur couleur, leur poids et leur masse musculaire, mais Don Lessem (conseiller pour Jurassic Park) admet que cela relève de pure supposition – envisagez par exemple la question du poids de ces dinosaures. Don Lessem dit, ‘Les scientifiques ne savent quel poids faisaient les dinosaures ! » – Robbin Koefoed, « Les dinosaures n’ont jamais existé »

 

 

Les dinosaures sont présentés au public sous la forme de reconstitutions artistiques colorées, de dessins, de modèles, de gigantesques squelettes de musées, de dessins animés et de films montrant ces bêtes en détails explicites, mais tout comme les nombreuses espèces supposées d’homme-singes, toutes les reconstitutions de dinosaures sont des fabrications 100 % fictives créées par des évolutionnistes intéressés et inventifs.

 

Ils présentent à dessein des dinosaures aux enfants dans les médias pour exciter leur jeune imagination et les influencer vers leurs combines. Des dessins animés comme « L’âge de glace » et « Le petit dinosaure et la vallée des merveilles« , les films comme « Jurassic Park » et « Dinosaur Island », les livres, poupées, jouets en plastique, manuels scolaires de primaire et représentations dans les musées ont un effet certain sur les jeunes esprits en devenir.

 

Les films de National Geographic et de la série ‘l’âge de glace’ ont été produits par la société du franc-maçon Rupert Murdoch et par 20th Century Fox. La société de production franc-maçonne Universal Studios a créé Jurassic Park et Le petit dinosaure et la vallée des merveilles. Ils appartiennent à Comcast, dont les principaux actionnaires sont les franc-maçons JP Morgan et les Rothschild. Le Discovery Channel [chaîne de TV pour les jeunes] qui propose de nombreux documentaires sur les dinosaures a pour conseiller financier Rothschild et fils Limited.

 

L’ancien étudiant en paléontologie, Michael Forsell, a clamé pendant une interview radiophonique avec le paléontologue réputé Jack Horner que ce dernier était « un fraudeur complet, qui fabrique des preuves et perpétue le mythe des dinosaures ».

Il ajouta, « J’ai débuté ma carrière dans le domaine de la paléontologie et j’ai arrêté mes études après avoir réalisé que tout l’ensemble n’était qu’une vaste fumisterie. C’est n’importe quoi, presque tous les prétendus squelettes des musées sont en fait des moulages en plâtre.

On le dit même franchement aujourd’hui dans les documentaires, que c’est pour préserver les os ! Ouais, c’est ça ! J’ai eu du mal quand j’étais étudiant, surtout parce que je ne pouvais pas faire la différence entre un œuf fossilisé et une pierre ordinaire et bien sûr il n’y a pas de différence. J’ai été traité comme un pestiféré quand j’ai refusé de marcher dans leur propagande, et j’ai aussitôt arrêté les cours.

Les dinosaures n’ont jamais existé, tout ce bazar n’est que du grand guignol, ils ne font que prendre une paire de vieux os en les façonnant pour en faire la dernière pièce à conviction à la manière du monstre de Frankenstein. Si les dinosaures existaient, on les aurait mentionné dans la bible. Nous avons tous été dupés et c’est inadmissible, mais ensemble nous pouvons le stopper ».

 

Beaucoup disent qu’avec la radiométrie [la très contestée méthode de datation au radiocarbone] on fait remonter les fossiles de dinosaures à des dizaines de millions d’années, leur authenticité est donc prouvée. Le fait est pourtant que les méthodes utilisées pour dater les fossiles consiste non pas à mesurer les fossiles eux-mêmes, mais les roches près desquelles ils ont été découverts. On trouve surtout les fossiles près de la surface de la terre et si un animal contemporain devait mourir dans le secteur, les paléontologues lui attribueraient probablement la même ancienneté !

 

Le Dr Margaret Helder écrit dans un de ses livres, « Les scientifiques ont été très impressionnés par le potentiel de la radiométrie pour réussir à dater de manière fiable l’âge de certaines variétés de roches. Ils ne pensent plus ainsi. Ayant eu à s’occuper de plusieurs dates calculées qui sont trop jeunes ou trop vieilles comparées à ce qu’ils attendaient, les scientifiques admettent aujourd’hui que le processus comporte beaucoup plus d’incertitudes que ce qu’ils supposaient auparavant.

Le public ne sait presque rien sur les incertitudes de la datation des roches. L’impression reçue par la plupart des gens est que de nombreuses roches sur terre sont extrêmement vieilles et que la technologie existe pour faire des mesures précises de leur âge. Les scientifiques ont pris de plus en plus conscience que les mesures faites par les machines peuvent ne rien nous dire sur l’âge réel d’une roche ».

 

« Le chaînon manquant »

 

L’une des principales raisons du « besoin » des évolutionnistes de l’existence des dinosaures était de répondre aux problèmes complexes existant dans la théorie de l’évolution, à savoir : les animaux aquatiques qui se transforment en animaux terrestres ; les reptiles qui deviennent des animaux ailés à plumes, qui volent et deviennent des oiseaux ; ainsi que d’autres reptiles évoluant en animaux à sang chaud, vivipares, pourvus de mamelles et devenant des mammifères.

 

Grâce à sa chronologie imaginaire de plusieurs millions d’années et la diversité d’apparences supposées transitoires de dinosaures, l’establishment paléontologique s’est débrouillé pour que différents dinosaures marins, reptiles/oiseaux et reptiles/mammifères combler ces fossés.

 

De nombreux professionnels et experts en ce domaine ont pourtant contesté ces découvertes au fur et à mesure de leur arrivée. Le Dr Storrs Olson, scientifique au Smithsonian Institute, écrivait, « L’idée de dinosaures à plumes et d’oiseaux descendant de thérapodes [par exemple le « vélociraptor » qu’on voit dans Jurassic Park] est activement diffusée par un groupe de scientifiques zélés agissant de concert avec certains éditeurs de Nature [une célèbre revue] et de National Geographic, devenus eux-mêmes d’ardents défenseurs de cette croyance et cherchant avec partialité à y convertir les autres. Vérité et passage des preuves à un crible scientifique soigneux ont figuré parmi les premières victimes de leur programme, qui est en passe de devenir l’un des plus grands canulars scientifiques de notre époque ».

 

On n’a jamais trouvé de plumes sur des fossiles de dinosaure, malgré bien entendu quelques tentatives de canulars. Le Dr Olson disait que rajouter des plumes était, « du battage médiatique, des fantasmes, de la propagande, une affabulation sans queue ni tête, et un canular ». Dans les années 1990 on aurait trouvé de nombreux fossiles à plumes en Chine (bizarrement proches de l’usine Zigong) mais après examen, le Dr Timothy Rowe a constaté que le prétendu « Confuciusornis » était un canular élaboré.

 

Il a aussi découvert que le spécimen « Archéoraptor » qu’on aurait retrouvé dans les années 90 était composé d’os provenant de 5 animaux différents ! Quand le Dr Rowe présenta ses découvertes à National Geographic, le directeur scientifique lui aurait répondu, « Eh bien, ils ont tous été trafiqués ! » National Geographic poursuivit ensuite sa conférence de presse et les médias racontèrent que les fossiles d’Archéoraptor étaient authentiques et qu’ils constituaient le chaînon manquant dans la théorie de l’évolution.

 

« Cet article de novembre 1999 du National Geographic a été retiré après qu’on ait démontré que le fossile « Archéoraptor » était une fraude »

 

« En 1999, le magazine National Geographic a été pris la main dans le sac en présentant, dans un article fantaisiste haut en couleurs, le chaînon manquant. Leur Archéoraptor, était supposé étayer le principe de base de la théorie de l’évolution, à savoir que les dinosaures avaient lentement évolué sur des millions d’années.

Leur preuve consistait en un fossile sur lequel des marques osseuses soigneusement réparties donnaient l’impression d’une créature mi-dinosaure, mi-oiseau. L’escroquerie fut découverte pendant un scanner qui révéla l’artifice. Le magazine dut admettre, contraint et forcé, que le fossile était une création humaine ! » – Robbin Koefoed, « Les dinosaures n’ont jamais existé »

 

 

Les paléontologues prétendent que l' »Archéoptéryx » est une autre forme transitoire d’oiseau ayant évolué à partir des dinosaures, mais cette théorie tombe à l’eau face à d’écrasantes preuves du contraire. D’autres espèces comme le Confuciusornis, le Liaoningornis et l’Eoalulavis se sont avérés contemporains de l’Archéoptéryx et impossibles à différencier des oiseaux actuels.

 

Alan Feduccia de l’université de Caroline du nord, l’un des plus célèbres ornithologues au monde a déclaré, « J’ai étudié les crânes d’oiseaux pendant 25 ans et je ne vois pourtant aucun point commun. Aucun. L’idée d’oiseaux descendant de thérapodes sera, à mon avis, ce qui mettra les paléontologues du 20ème siècle dans le plus grand embarras. » Larry Martin paléo-ornithologue à l’université du Kansas, dit, « J’avoue que si je devais encourager l’origine dinosaurienne des oiseaux avec ces caractères, je serais très gêné d’avoir à en parler ».

 

 

Même si les dinosaures avaient évolué en oiseaux pour combler les lacunes dans la théorie de l’évolution, cela n’explique pas comment une chose comme la mouche domestique commune aurait pu évoluer. Les mouches agitent leurs ailes à un rythme de 500 fois par seconde, la plus légère discordance vibratoire leur ferait perdre l’équilibre et les ferait tomber, mais cela ne se produit jamais.

 

Comment pourraient-elles faire « évoluer »une capacité aussi étonnante et aussi spécialisée ? Pourquoi n’a-t-on jamais découvert de dinosaures avant la renaissance évolutionniste du milieu du 19ème siècle ? Pourquoi les paléontologues pensent-ils pouvoir reconstituer l’espèce entière d’un animal éteint à partir de quelques dents ? Pourquoi tant de « découvertes » de dinosaures se sont-elles avérées des canulars ? Pourquoi tous les « fossiles de dinosaures authentiques » sont-ils gardés sous clé sans possibilité d’une analyse indépendante ?

 

Comment se fait-il que l’érosion et l’exposition aux éléments n’aient pas détruit toutes ces empreintes et fossiles censés être vieux de millions d’années ? Si les dinosaures avaient été balayés par la chute d’une météorite ou par une autre catastrophe mondiale de ce genre, pourquoi les autres espèces d’animaux qui existent aujourd’hui n’ont-ils pas subi aussi cette disparition ? Il y a bien d’autres questions qui demandent réponse avant que des gens sains d’esprit puissent envisager l’existence des dinosaures autrement que comme un mythe évolutionniste bien commode.

 

« L’establishment des paléontologues a un pouvoir de contrôle sur le choix des hypothèses incluses dans les manuels et les cours. Les élèves et étudiants vont ainsi être conditionnés à une pseudo-réalité contrôlée par le contenu des textes et l’autorité de l’enseignant.

Un bref exemple concret : on trouve par hasard une dent sur un site de fouilles et à partir de cette dent, on devine le reste du squelette. Ce n’est pas une plaisanterie. L’intégralité du programme paléontologique dans le domaine des dinosaures est une imposture« . – Robbin Koefoed, « Les dinosaures n’ont jamais existé »

 

 

 

« Une nouvelle vision du monde de l’évolution a été lancée au 19ème siècle par des gens influents comme Darwin et Marx. C’est pendant cette ère de pensée qu’on a fait les premières découvertes de dinosaures. Ces découvertes furent-elles ‘fabriquées’ pour tenter de maquiller les incohérences des fossiles pour coller avec la théorie de l’évolution ?

Les problèmes soulevés plus loin allument quelques signaux d’alarme concernant l’intégrité de l’industrie du dinosaure et jettent un doute sur l’existence même des dinosaures :

(1) des découvertes de dinosaures qui n’ont été faites que pendant les deux derniers siècles et dans des quantités de concentration tout à fait inhabituelles, contraires aux lois de la nature et des probabilités ;

(2) des découvreurs de dinosaures typiquement pas désintéressés dépourvus d’intérêts personnels ;

(3) un genre de préparation à une exposition publique qui remet en question la véracité des fossiles et leur origine, et qui autorise la possibilité de falsification et de substitution d’os, et possibilité d’activités frauduleuses de manière systématique ;

(4) existence de dessins d’artistes et d’expositions publiques montrant de périlleuses postures de déséquilibre incompatibles avec les lois physiques de base ;

(5) très faibles probabilités que tous ces os de dinosaures aient été fossilisés mais relativement peu d’os d’autres animaux ;

(6) implications de la découverte de dinosaures dans la théorie de l’évolution et dans la croyance que l’homme a été créé à l’image de Dieu, suggérant de possibles agendas secrets, politiques et religieux servis à un public naïf et peu méfiant ;

et (7) manque de financement pour les organismes et personnes remettant en question ou affichant un scepticisme pour chaque découverte et exhibition publique. La possibilité existe que des dinosaures vivants n’aient jamais existé sur terre. La possibilité existe que le concept de dinosaures préhistoriques vivants ait été une fabrication de personnages du 19ème et du 20ème siècle poursuivant probablement un agenda évolutionniste, anti-biblique et anti-chrétien. 

Au lieu de croire aveuglément à l’histoire des dinosaures, remettre en question ce qui a été dit est le meilleur choix. Le choix entre croire les mots de l’homme, les évolutionnistes, ou les mots de Dieu, la Bible, restune affaire de foi ».

– David Wozney, « Les dinosaures : Science ou Science-fiction ? »

 

 

Source :  http://www.atlanteanconspiracy.com/2015/09/dinosaur-hoax-dinosaurs-never-existed.html

 

Traduction : Apolline/BistroBarBlog

 

A voir également : la question du canular des dinosaures sur une ligne non-religieuse (sur le CluesForum)


+ Les vidéos de Roch Saüquere 

Publicités

6 commentaires sur “Les dinosaures : une invention ?

  1. Cet article m’a fait penser à 2 ou 3 choses.

    Il semble clair à la vue des évènement des 20 ou 30 dernières années que l’évolutionnisme, les dinosaures et le big bang font partie du plan de 3ème guerre mondiale. Comme les leaders juifs/illuminati veulent imposer une sorte de société sataniste dans 20 ou 30 ans, il fallait éloigner les gens de l’idée d’une création divine du monde. Idée qui dominait à l’époque puisque la religion était encore très présente. Avec l’idée que la terre avait été créée par le jeu des forces naturelles, qu’ensuite, la vie était apparue elle aussi par hasard, et que les espèces actuelles résultaient d’une évolution naturelle et pas d’une création divine (d’où la nécessité des dinosaures, comme dit dans l’article), on éloignait les gens de la religion. Et on pouvait alors faire évoluer cette société non religieuse vers le satanisme.

    La réflexion que je viens de faire n’est pas nouvelle. Il y a déjà des gens dans les mouvements chrétiens qui l’on faite (même si on la voit encore assez rarement somme toute, je n’ai dû la voir que 2 ou 3 fois).

    Par contre, là où ma réflexion est différente, c’est qu’en réalité, tout ça n’est qu’un élément du plan de 3ème guerre mondiale. Alors que les mouvements chrétiens croient vraiment qu’une société sataniste va être mise en place définitivement (ou qu’elle sera détruite par l’intervention de Dieu).

    Et ça, ça explique pourquoi un agent illuminati comme Eric Dubay (l’auteur anglais de l’article, qui tient le blog atlanteanconspiracy) démonte ici avec talent l’histoire des dinosaures et celle de l’évolution. Par son intermédiaire, les leaders Juifs/illuminatis se tirent en apparence une balle dans le pied sur un élément important de leur plan. Pourquoi feraient-ils ça ? Ça semble n’avoir aucun sens. Il est dans leur intérêt de maintenir les populations dans l’ignorance vis à vis de tout ça et d’appliquer la propagande pro-sataniste à tout le monde. Vu la résistance quasi-nulle des gens à la propagande des illuminatis, ça passerait sans aucune difficulté, même auprès des musulmans. Et dans 50 ans, toute la terre serait dans cette société sataniste.

    Mais si le but est de mettre en place la 3ème guerre mondiale, avec d’un côté des démocrates pro-satanistes + des nationalistes anti-musulmans et de l’autre, des musulmans et des anti-illuminatis/anti-satanistes, là, la chose s’explique. Dubay participe ici à la mise en place du camp anti-illuminatis/anti-sataniste. Vu qu’il s’adresse plutôt à un public américain, il doit servir à la mise en place de ce camp chez une partie des chrétiens américains ainsi qu’aux gens qui ont de l’esprit critique (les moutons rebelles). Mais, son discours peut servir aussi à créer une jonction entre les anti-illuminatis et les musulmans dans certains endroits du monde (Europe), vu qu’on retrouve les mêmes thèmes anti-satanistes et plus ou moins pro-religieux (ou tout du moins qui sont défendus traditionnellement pas certains mouvement religieux), comme le créationnisme, la terre plate, etc…

    Ça explique aussi qu’Eric Dubay défende Hitler et critique les juifs. L’idée, c’est de regrouper les anti-juifs dans l’ensemble « musulmans + anti-illuminatis/anti-satanistes », alors qu’à la base, ils étaient présents essentiellement dans les mouvements nationalistes et pas du tout dans le mouvement anti-illuminati (qui considérait ces gens comme des bas du front qui ne comprenaient pas que l’important, c’était les extraterrestres, les entités supérieures, les chakras, etc…).

    Ça explique également qu’il m’ait censuré quand j’ai écrit un commentaire sur son blog disant qu’Hitler était un agent. Evidemment, là, vu qu’il n’est pas du tout dans l’intérêt des leaders juifs/illuminatis que les gens comprennent que les guerres sont bidons, avec le résultat prévu à l’avance et tous les camps sous contrôle, il était hors de question de laisser passer ça.

    J'aime

    1. Oui ce Eric Dubay sorti de nulle part vers 2012-2015 en promouvant la thérie de la terre plate est un agent conscient. Si en plus il défend Hitler. D’ailleurs j’ai croisé d’autres personnes comme par exemple Didi18 (fan absolue d’Hitler et dénonciatrice de la version officielle de la Shoah, ce qui est en soi une bonne chose) se mettre à diffuser l’idée de terre plate mais également le « transvestigation » (théorie qui part du postulat que toutes ou presque les femmes célèbres seraient en parti des hommes à l’origine).

      Concernant la WW3, j’ai une vision plus simpliste et croyante. Par exemple je ne perçois pas la Planète X comme un psy-ops (et le psy ops serait plutôt ici toutes ces dérives propagées servant de repoussoir comme les extraterrestres reptiliens de Nibiru, le fait qu’elle va s’écraser sur Terre etc), sujet que j’étudie depuis 2014 et un auteur comme les chroniques de Rorschach (critiquables sur certains points) a fait du bon travail là dessus selon moi (liens avec les anciens déluges, textes anciens, l’augmentation des tremblements de terre, des dolines, alignements avec les autres planètes, pics sismiques, le vrai rôle du LHC, comment les agences agissent pour camoufler cet aspect etc).

      Les grands événements à partir du 18ème siècle (mais même avant) sont en partie truqués dans le plan du Diable pour qu’on se retrouve avec une Isräel moderne et la situation dans le monde telle qu’on la connait actuellement.

      Donc pour moi avant le prochain déluge, le NWO sera instauré suite à un chaos généralisé et préparé de longue date (crises économiques, immigration, migrants, guerre civiles, conflits entre les pays etc).

      Difficile de détailler ici des recherches sur plusieurs années et dans plusieurs domaines mais je re précise bien que j’y applique une vision de croyant (et j’ai conscience que les élites se cachent parfois derrière le « satanisme » et l’occultisme pour des projets comme le procès des sorcières de Salem).

      Et je re précise pour ceux qui verront ce commentaire : si je n’évoque pas sur « Canularisme » des thêmes comme la numérologie, la fin des temps, l’ufologie (quaque je prévois un article là dessus sur des connus), cela est voulu pour ne pas influencer le lecteur et être accusé de propager sciemment des mensonges pour orienter ce dernier.

      J'aime

  2. Oui, j’avais cru noter que tu semblais croire à l’idée d’un plan apocalyptique de fin des temps ou de quelque-chose approchant.

    Effectivement, la question de ce qui se trame réellement, de l’objectif derrière le plan de 3ème guerre mondiale est cruciale. Et comme on n’est pas dans les petits papiers des illuminatis, on en est réduit aux conjectures. On n’est sûr de rien. Donc, effectivement, il est possible que le plan soit bien d’instaurer une société sataniste mondiale, ou même un plan de fin du monde, ce genre de chose.

    Le problème, avec cette idée que le projet sataniste est réel et que la 3e guerre mondiale ne sert que de bain de sang rituel avant l’avènement complet de la société sataniste ou de la fin du monde, c’est qu’apparemment, le bain de sang ne concernera principalement que l’Europe. Peut-être les USA. Mais pas l’Asie, l’Inde, l’Australie, l’Amérique du Sud, et probablement même pas l’Afrique noire.

    Peut-être qu’il y aura des conflits organisés dans ces zones. Mais ça ne semble pas en prendre le chemin. Et on ne voit se mettre en place aucune opposition aussi tranchée dans ces endroits que celle qu’on a en Europe (arabes et noirs musulmans croyants antidémocratiques contre blancs démocrates corrompus). Donc, il n’y a pas de raison d’avoir des conflits totalement fanatisés comme il y en aura en Europe.

    Surtout que, le problème, c’est que même avec cette guerre, ils ne pourront pas exterminer tous les musulmans. Il n’y aura aucune justification à ça. Donc, il y aura toujours des musulmans, qui seront éloignés du satanisme.

    Et, concernant les asiatiques, les indiens, les africains et les américains du sud, c’est vrai que ces sociétés évoluent petit à petit vers plus de corruption des moeurs. Mais, l’essentiel de ces peuples reste avec des valeurs traditionnelles. Donc, on les voit mal se transformer en sociétés aussi perverties que les sociétés occidentales dans les temps prévus. Il faudra au moins 100 ou 150 ans pour y arriver. Alors que là, on parle d’une guerre qui arrivera dans 30-35 ans.

    Donc, ça ne colle pas avec un projet sataniste qui est supposé être mondial. Il n’y a pas d’oppositions qui se mettent en place dans les autres zones du monde parce qu’elles ne font pas partie de ce plan à visées locales, probablement temporaires et non satanistes.

    J'aime

    1. Conflit dans les balkans, conflit Chine/USA/Russie/Europe, conflit Inde/Pakistan etc.

      Les zones comme l’amérique latine et une grande partie de l’Afrique ne seront pas touchées par les bombes oui mais les crises économiques seront mondiales ainsi que les retombées volcaniques entre autre/

      Maintenant oui un système avec gouvernement mondial, pucage ne se fera qu’avec moins d’un milliard de survivant voir même seulement pas plus de 10 millions d’habitants parqués dans d’immenses cités.

      De toute façon à l’avenir, les chances de survie seront décuplées dans des coins isoles en Afrique, Am du Sud, Asie mais il faudra prendre en compte des famines terribles causées par la guerre (même à l’autre bout du globe), sécheresse et autres tsunamis dévastateurs.

      Quelque part je vois ici l’attente de la guerre mondiale avant les déchaînements climatiques pour construire ce futur NWO.

      Mais je vois cependant des centaines de poches de résistance mais à faible échelle humaine où la survie sera très très éprouvante.

      J'aime

  3. Salut Thibaut et Hezane. J’ai déjà vu cette traduction quelque part ! Juste pour te dire que je commence la traduction du dernier article de Miles sur le Titanic.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s